Luong Hoang Sam en français

nmchau
Site Admin
Posts: 1463
Joined: 01 Oct 2007 17:02
Contact:

Luong Hoang Sam en français

Postby nmchau » 16 Jan 2008 11:20

Le Repentir de Compassion et du chemin d’Eveil

Tome 1

La Louange des Préceptes

CHAPITRE UN : LA PRISE DE REFUGE DANS LES TROIS JOYAUX


L'énumération du Repentir de la Compassion et du chemin d'Éveil et a été inspirée par un rêve.

Le honorable Mi Ler (Maitreya Boddhisattva) est connu pour sa compassion lorsqu’il était en vie et au cours des milliards d'années suivantes. L'énumération de ce passage commémore cette compassion. Avec la compassion en tête nous voulons protéger les Trois Joyaux contre les mauvaises obstructions et surmonter notre propre arrogance et le désir de complimenter seulement nos supérieurs mais sans respecter nos inférieurs.
Pour ceux qui n'ont jamais semé de bonnes graines, nous souhaitons qu'ils fassent aujourd'hui. Pour ceux qui ont semé quelques bonnes graines, qu'ils continuent à prospérer.
Pour ceux qui se sont seulement souciés de ses propres avantages , qu'ils commencent à penser à en faire profiter aux autres.
Ceux qui pratiquent le Petit Véhicule (recherchant seulement son propre salut) ne devront pas avoir des doutes sur le chemin de Grand Véhicule (recherchant aussi le salut des autres ). Laissez ceux qui cultivent le chemin de Grand Véhicule ont la satisfaction et la joie. Cette compassion est le roi de toutes les bonnes actions, que chacun prendra refuge, comme le soleil brillant les jours et la lune illuminant les nuits. Ce sont les yeux, le maître, les parents et les frères de tous les êtres. Tous devrons revenir au chemin de l’Eveil , avec la plus grande compassion pour les autres que pour nos propres parents, rester vie après vie même après la mort.

Douze grandes causes et conditions justifient notre présence dans l'assemblée de Dharma d'aujourd'hui, avec les vivants et les morts, pour nous repentir et susciter l'esprit d’Eveil.
1 : notre souhait de transformer tout le monde dans les six royaumes sans exclusion.
2 : exprimer notre gratitude à nos ancêtres sans limiter à juste ce qu'ils ont fait pour nous.
3 : notre espoir qu’à travers les mérites de notre repentir transféré à tous les êtres , ils respecteront les préceptes du Bouddha et n’auront pas le désir d'offenser les autres.
4 : notre souhait qu’à travers les mérites de notre repentir transféré à tous les êtres, ils respecteront les anciens.
5 : notre souhait qu’à travers les mérites de notre repentir transféré à tous les êtres , ils pourront accepter l’endroit de leur naissance et ne pas détester leur propre destin.
6 : notre souhait qu’à travers les mérites de notre repentir transféré à tous les êtres, ils ne seront pas jaloux de la beauté des autres.
7 : notre souhait qu’à travers les mérites de notre repentir transféré à tous les êtres, ils ne douteront pas des enseignements de Bouddhiste.
8 : notre espoir qu’à travers les mérites de notre repentir transféré à tous les êtres, ils accumuleront des mérites non pour eux-mêmes mais pour tout le monde , y compris ceux qui n’ont pas de mérite ni de la protection.
9 : notre espoir qu’à travers les mérites de notre repentir transféré à tous les êtres, ils pratiqueront le Dharma pour tous et pas seulement pour eux.
10 : notre souhait qu’à travers les mérites de notre repentir transféré à tous les êtres, ils aideront les malheureux comme les orphelins, les vieillards abandonnés, les prisonniers et les malades.

11 : notre espoir qu’à travers les mérites de notre repentir transféré à tous les êtres, ils accepteront les enseignements de Dharma , y compris les entêtés et les indifférents.

12 : notre souhait qu’à travers les mérites de notre repentir transféré à tous les êtres, ils se souviendront toujours de susciter la résolution de l’Eveil peu importe où ils sont.

Nous espérons sincèrement que tous les êtres vivants ou morts ainsi que les saints soient protégés; tous accepteront le Dharma, seront purifiés par notre repentir et réaliseront tous nos vœux; tous ont l'esprit des Buddhas; tous ont les vœux des Buddhas. Les êtres des six royaumes et de quatre formes, suivront et susciteront la détermination de l’Eveil.

Dans cette assemblée de Dharma, ayant le karma commun, nous devrions considérer l’ impermanence de ce monde. Toutes les espèces ne sont pas durables . Une personne jeune et forte sera éventuellement affaiblie. Ne profitez pas de votre beauté physique pour commettre de mauvaises actions. Toute l'existence de ce monde est éphémère. Tous finiront. Au-dessus de la terre et en dessous du ciel, qui pourrait conserver son apparence jeune, la peau luisante, l'haleine douce pour toujours ? Tous les choses de la vie diminuent. La naissance, le vieillissement, la maladie et la mort ne peuvent jamais être prédits. Personne ne peut nous substituer quand ces événements se produisent. Quand le désastre frappe, il n'y a aucun échappement. Sur la mort, les corps du noble ou de l'humble pourriront et se gonfleront avec la même odeur répugnante que personne ne peut supporter. Ainsi, a quoi bon de soigner son corps physiques ? Si on ne cultive pas assidûment la création du karma suprême, il n'y a pas d’autre moyen pour sortir de ce cycle de vie et mort
Nous considérons que notre corps ressemble à la rosée du matin, à la durée de vie du crépuscule. De nos vies passées, nous n'avons pas accumulé assez de vertus et mérites. Notre intelligence n'est pas celle des grands hommes (les éveillés ou bodhisattvas), l'être céleste ou les saints ; et nous n'avons pas l'éclairage intérieur des saints (les éveillés). Nos paroles ne montrent pas la loyauté pour aider à créer l'harmonie parmi les gens, ni étendre la louange. Nos actions ne sont pas toujours adéquates dans toutes les cas. Nous faisons de grands vœux que nous n'avons aucune intention d'accomplir, et gaspillons ainsi l'effort de ceux voulant aider. Nous regrettons sincèrement et nous repentons pour cela.
Il sera temps où ce festin de Dharma prendre fin. Nous devons sincèrement profiter de cette occasion pour nous repentir. Il sera vain de regretter plus tard. Nous espérons après la levée du séance que chacun d'entre nous travaillera durement avec un esprit attentif, faisant des offrandes matin soir et augmentera constamment nos efforts et sera seulement heureux après avoir fait ainsi
Par cette assemblée de Dharma, nous espérons sincèrement que tous seront patients et persistants et entreront profondément dans la porte de Dharma.
Dans cette assemblée de Dharma, ayant le karma commun, nous devrions susciter l'esprit de persévérance, sans indolence, l'esprit de concentration, d’Eveil , d'accomplissement, de grande compassion, de réjouissance sur la bonne action des autres, de la satisfaction et du bonheur, de récompenser, la détermination de secourir tous les êtres, l'esprit de la protection de tous, l'esprit des bodhisattvas et des Bouddhas. Résolu avec la détermination ultime, en abattant notre corps à la terre et de la part de tous les rois de tous les pays, tous les gens, les parents, les enseignants et les anciens, le sage et moindre sage, l'être céleste, les gardiens de terre, ceux qui sont en charge de donner les récompenses et les punitions, les rois de dragon de cinq directions, le dragon l'être céleste de huit secteurs, en couvrant partout au-delà de la limite, toute l'existence avec l'âme et la conscience, en incluant ceux dans l'air, sur la terre et dans l'eau, nous :

prenons refuge dans les Buddhas tous autour de nous dans les dix directions;
prenons refuge dans le Dharma suprême tous autour nous dans les dix directions;
prenons refuge dans tout Sangha tous autour de nous dans les dix directions.

Ayant le karma commun dans cette assemblée de Dharma, pourquoi devrons nous réfugier dans les Trois Joyaux ? Tous les Buddhas et Bodhisattva ont la compassion infinie pour secourir tous les êtres du monde. Ils ont la clémence infinie vers les êtres doués de sensations pour atténuer notre douleur. Leurs inquiétudes pour nous ressemblent à ceux des parents pour les enfants. Ils ne sont jamais relâchés dans leur grande compassion et sympathie
Ils essaient constamment de nous faire profiter. Ils ont juré d’éteindre le feu émanant des trois poisons du monde. Ils essaient d'enseigner et nous transformer ainsi nous pouvons obtenir l'ultime éveil. Ils ont juré qu'ils n'entreraient pas dans le monde des Bouddhas si un simple être n'a pas été éveillé. À cause de cela, nous devrions prendre refuge en eux. En outre, la gentillesse de tous les Buddhas vers les êtres dépasse celle des parents. Un Sutra dit que les responsabilités que les parents ont pour les enfants s’arrêtent après un cycle de vie. La gentillesse de Bouddha est infinie. Ces parents qui voient que leurs enfants n’appréciaient pas leur effort, manifestent souvent la haine et le manque de gentillesse. Tel n'est pas la gentillesse des Buddhas et des Bodhisattvas. La compassion des Bouddhas est si grande qu’ ils iront aux enfers et subiront la souffrance infinie à leur place.
Ainsi nous savons que la gentillesse des Bodhisattvas dépasse celle de nos parents. Pourtant, nous laissons couvrir notre sagesse par de l’ignorance et notre esprit par des afflictions. Nous ne savions pas où refugier. Nous n'avons pas cru aux enseignements de Bouddha. Nous n’avons pas la détermination d'aider les autres et jamais nous ne rendons compte de ce que Buddhas ont fait pour nous.

Ceux qui ne croient pas peuvent tomber dans l'enfer, devenir des spectres affamés, ou être nés dans le monde animal. Ils souffrent la punition jusqu’à ce que leur offenses soient remboursées; seulement alors ils être peuvent renaître en humains. Mais bien que nés comme les hommes, ils puissent ne pas posséder toute la raison ou la racine pour accomplir dhyâna (un état profond de méditation), ou la sagesse. Ces obstructions karmique sont dues à la non croyance.
Dans cette assemblée de Dharma, nous pouvons avoir l'illusion de non-conviction. La sévérité de non-conviction peut faire en sorte qu’une personne n’aurait jamais l'opportunité de voir le Bouddha. Si nous avons envie d’être meilleur, penser à la honte et de la révérence pour nous repentir de tous les karmas que nous avons crées dans le passé..


Dès notre repentir pour tout le karma passé, notre corps doit être propre de l’extérieur comme intérieure. Alors nous pouvons commencer à contempler. Pour passer la porte de conviction, nous devons le faire avec persévérance et volonté. Autrement, nous serons bloqués et incapables de passer. Si blocage, il n'y a aucune entrée.

A l’image des montagnes qui s’effondre, chacun d'entre nous devrait prosterner avec la même volonté et avec l’unique pensée de retourner à la foi sans aucune doute dans la tête. Aujourd'hui, grâce à la compassion des Buddhas et des Bodhisattvas, nous commençons à prendre conscience et à sentir profondément la honte. Pour tous les karma/actions négatifs que nous avons faits, nous espérons les éradiquer; pour ceux que nous n'avons pas commis, nous espérons de ne pas commettre. A partir de maintenant jusqu'à ce que nous obtenons l’Eveil , nous résolvons de posséder cette foi fermement; de ne pas se retourner pour nous retirer. Après cette vie, nous pouvons renaitre dans le monde de l'enfer, des spectres affamés, des animaux, des êtres humains, ou le paradis. Si né dans les trois mondes supérieurs, nous pouvons être un homme, une femme, un non-homme et une non-femme, grande ou petite, devoir subir beaucoup d'entravements et difficultés. Sans tenir compte du domaine dans lequel nous serons nés , nous jurons de ne jamais perdre notre foi à cause de la souffrance (dans la vérité à laquelle Bouddha a été éveillé et a enseigné) . Nous espérons sincèrement la protection des Buddhas et Bodhisattvas contre la perte de foi pour que notre foi se fortifie comme celui de Buddhas et tel que les Buddhas espèrent que nous ayons. Nous espérons que tous les démons et les non-bouddhistes ne peuvent pas détruire notre foi. Avec la sincérité ultime et l'esprit, avec notre corps sur le plancher , nous
Prenons refuge dans le Buddhas tous autour de nous dans dix directions;
prenons refuge dans Dharma suprême tous autour de dans dix directions;
prenons refuge dans tout Sangha tous autour de dans dix directions.

Dans cette l'assemblée de Dharma, nous sommes résolus à écouter attentivement les paroles suivantes. Les hommes et les êtres célestes sont des illusion sous nos yeux. Comme ces illusions ne portent aucune trace de vérité, elles sont modifiées à chaque moment. Comme ces illusions ne donnent aucun résultat véritable, nous restons stagnâmes dans le fleuve de naissance et de mort. Parce qu'elles changent constamment, nous sommes piégés dans la mer d'amour et de souffrance. C’est pourquoi les saints éclairés doivent garder tous les êtres dans leur pensée avec la compassion.
Le sutra La Fleur de Dharma nous dit que “pour obtenir Buddhahood, les Bodhisattvas doivent avoir rendu leurs grands vœux créés de leur cœur. Sakyamuni Bouddha n'a pas apparu comme un aîné qui a mené une longue vie. Plutôt il a mené une vie courte parce qu'il avait la compassion à tous les êtres humains soumis en permanence aux changements et noyés dans la mer de souffrance et ne peuvent pas trouver la sortie. Ainsi il a choisi cette terre, tenté de nous convertir et transformer avec les mots durs et fermes. Il ne s'est jamais retiré face à l'épreuve quand il a essayé de secourir tous les êtres.
Le sutra de Trois Samadhi nous dit que l'esprit du Buddhas est plein de la grande compassion. À cause de la compassion, ils communiquent avec les êtres humains. Quand ils voient que les êtres humains souffrent, c’est comme une flèche tirant dans leur cœur et comme si leurs yeux ont été blessés. Quand ils voient quelqu'un crier, leur esprit ne sera pas à l'aise. Ils veulent tirer des êtres humains hors de la souffrance et aider leurs esprits à être à l'aise.

Quant à la sagesse de tous les Buddhas, ils enseignent et transfèrent équitablement. Quant à Sakyamuni Bouddha, il était brave et diligent. Il était capable de subir la douleur pour nous secourir. Ainsi nous savons que nous devons beaucoup à notre enseignant le plus grand. Parmi les êtres souffrant, il a parlé de différentes langues pour faire profiter à tous. Aujourd'hui, ceux de nous qui n'étions pas encore sortis hors de l’esclavage, non seulement nous n'avons pas pu écouter l'enseignement du Bouddha, mais aussi nous n'avons pas pu voir Bouddha pendant qu'il était vivant. Tous ceux-ci à cause de nos propres entravement karmique.
Aujourd'hui, ensemble, nous avons très envie de Bouddha. Nos esprits sont purs. Bien que dans l'angoisse, nous pensions à Bouddha. Nous sanglotons, regrettons, nous sentons coupables et faisons profondément mal à l'intérieur. Nous prosternons, de la part des rois ou des règles de tous les pays, tous les gens, les parents, les enseignants et les anciens, les savants et les non-savants, l'être céleste, les gardiens de terre, les responsables de donner des récompenses et des punitions, les rois de dragon de cinq directions, le dragon l'être céleste de huit secteurs, en couvrant partout au-delà de la limite, toute l'existence avec l'âme et la conscience, en incluant toute l'existence vivant dans l'air, sur la terre, dans l'eau,
prendre refuge dans le Buddhas tous autour de nous dans les dix directions;
prendre refuge dans Dharma suprême tous autour de dans les dix directions;
prendre refuge dans tout Sangha tous autour de dans les dix directions.

Ensemble sur nos genoux avec les paumes rejointes, nous récitons en haute voix :
Tous les Buddhas et les honorés comprennent complètement le Dharma ;
Ils sont les maîtres ultimes de tous les êtres humains et des êtres célestes, donc nous prenons refuge en eux;
Tous les Dharmas en permanence supportent et percepts nous purifient;
Ils guérissent les maladies de notre corps et esprit, donc nous prenons refuge en eux.
Tous les Bodhisattvas de la terre et les quatre bramans non attachant ;
Ils peuvent nous sauver de toute la souffrance,
donc nous prenons refuge en eux.
Les Trois Joyaux gardent et protègent le monde, donc nous prosternons sincèrement;
Les êtres dans 6 royaumes prennent refuge.
L’espoir de la compassion (de Bouddha) sera prolongée à nous tous, donc nous pouvons tous être à l'aise. Nous avons la pitié pour tous les êtres, nous tous prenons refuge ensemble.
Avec la sincérité , chacun d'entre nous récitera. Nous espérons sincèrement que les Trois Joyaux des dix directions avec le pouvoir de compassion, grand vœu, la pénétration spirituelle et le pouvoir inconcevable, atténueront la douleur de tous les êtres et leurs permettront de devenir éveillés. Aujourd'hui, nous prenons refuge pour vos parents. Avec le pouvoir de ce mérite (transféré à tous les êtres), nous espérons que les êtres doués de sensations recevront chacun ce qu'ils souhaitent. S'ils sont dans leur abris, nous espérons qu'ils épuisent leurs exodes. S'ils sont parmi les asuras, nous espérons qu'ils enlèvent leur tempérament /habitude d'arrogance. S'ils sont parmi les êtres humains, nous espérons qu'ils ne devront jamais souffrir. S'ils sont dans les enfers, parmi les spectres affamés ou les animaux, nous espérons bientôt qu'ils sortiront de cette vie. De nouveau, aujourd'hui, s'ils ont ou n'ont pas entendu le nom des Trois Joyaux, avec le pouvoir de pénétration spirituelle des Buddhas, nous espérons que les êtres doués de sensations seront soulagés de leur souffrance et obtiendront finalement l’Eveil suprême et accompliront le buddhahood comme tous les Buddhas.


CHAPITRE DEUX : ENLEVER LES DOUTES

Dans cette assemblée, ayant le karma commun, nous sommes attirés par la droiture et écouterons soucieusement. C'est à cause de la loi des causes et des conséquences que la réaction et le châtiment existent. C'est ainsi que les choses sont et seront sans exception. Pourtant, les êtres doués de sensations prennent des actions impures et mélangent le bien avec le mal. De ces actions impures (la volition), les châtiments peuvent être grossiers ou raffinés définissant du respect ou du mépris, si on est une bonne ou mauvaise personne. Ce ne sont pas nécessairement le même. La différence peut être énorme. À cause de cette immense différence, certains ne comprennent pas ce qu’ils ont fait dans le passé. Par conséquent, nous avons des doutes. On dit que si on cultive assidûment et soutient toujours des préceptes, on devrait avoir la longue vie. Pourtant, pourquoi certaine vie est de courte durée ? Ceux qui tuent devraient avoir la vie courte. Pourtant, pourquoi certains ont la longue vie ? Ceux qui se comportent bien devraient posséder la fortune. Pourtant, pourquoi certains sont toujours très pauvres. Ceux qui volent devraient s'ensuivre dans la pauvreté. Pourtant, pourquoi certains sont toujours très riches ?

En tant que êtres humains, nous avons tous des pensées et beaucoup de doutes. Nous ne comprenons pas que tout a une cause dans le passé. Si nous sommes éclairés par Prajna (la sagesse), nous saurions que si on étudie et récite les sutras et qu’on est toujours pauvre et méprisé alors on doit avoir un karma dans le passé qui nous fera naître dans l'enfer. Parce que l'on est pauvre et méprisé dans cette vie, son (mauvais) karma passé est neutralisé. La raison que nous ne pouvons pas croire dans le texte de sutra et avoir des doutes est parce que nous sommes obstrués par l'ignorance qui nous entraine dans l'illusion. Certains d'entre nous ne croient pas que les trois mondes (l'être humain, l'être céleste et asuras) sont pleins de souffrance et il y a la béatitude seulement au-delà de ces trois mondes. Nous croyons que ce monde est plein de joie. Si c'est le cas, pourquoi existe la souffrance. Par exemple quand nous mangeons trop, notre estomac ou abdomen souffre , notre respiration devient courte et nous nous sentons inconfortables.

Et pour les vêtements que nous portons ? Si nous ne portons pas assez quand il fait froid ou trop quand il fait chaud, nous nous sentons très inconfortables. Si tout est joyeux, pourquoi un tel manque de confort survient-il ? Donc, nous devrions savoir que manger et vêtir ne sont pas vraiment joyeux. Aussi, quand nous sommes avec nos aimés, la joie semble passer très vite et s’arrête quand nous les perdons. En pensant à nos joies passées, nous devenons déprimés et crions quelquefois avec acharnement comme si nos cœurs se sont brisés en mille morceaux. Nous ne nous souvenons pas de notre passé et ne savons pas où nous allons. Nous voyons malheureusement nos aimés nous quitter, en tenant des mains avant le départ et dès que nous sommes séparés nous pouvons ne pas être ensemble pour des milliers de kalpas. De telles souffrances, il y en a beaucoup d'autres sans fin. Mais la plupart des êtres doués de sensations, avec une vue trompée, croit que la vie est la joie. Nous considérons les actions (comme la culture) pour mettre fin au cycle de naissance et de mort comme la souffrance. Nous voyons ces gens qui ne mangent presque rien ou que des légumes . Nous voyons ces gens qui ne portent rien de luxe sauf les vêtements faits avec les tissus débarrassés. Nous croyons que ces actions sont des auto-tortures et nous ne savons pas qu'ils sont sur le chemin de la délivrance. Nous voyons les cultivateurs distribuer des choses, soutenir des préceptes pratiquant la patience extraordinaire et la diligence, méditer et se prosterner devant les Buddhas et réciter les sutras. Nous considérons que tous ceux-ci subissent et ne nous rendons pas compte que ces pratiques sont des moyens pour la délivrance. Quand nous voyons que ces cultivateurs sont malades ou morts, nous doutons dans notre esprit que ces gens sont épuisés du travail continuel de culture. Nous ne savons pas que si l’on ne se cultive pas assidument , quand on meurt, il n'y a rien d'accompli pour son propre salut. Certains d'entre nous insiste sur notre propre vue fausse et raisonnement incorrect et disent que ce que nous disons est la vérité réelle. Nous ne savons pas les causes des conséquences, ce qui provoque le doute dans notre esprit. Si nous rencontrons les savants, notre doute peut être enlevée. Mais si nous rencontrons que les gens qui ont des doutes, notre doute peut augmenter.
À cause des doutes, nous pouvons tomber dans les trois mondes inférieurs (l'enfer, les spectres affamés, les animaux). Une fois tombé dedans, c'est trop tard pour repentir.

Dans cette assemblée de Dharma, ayant le karma commun, si nous avons de tels doutes (ou non croyance dans l'enseignement de Bouddha), c'est qu'il y a des causes dans le passé. Même ceux qui sont dans les trois royaumes supérieurs ont des doutes, pour ne pas parler de ceux qui sont toujours dans les trois royaumes inférieurs. Si nous ne pouvons pas supprimer ces doutes de cette vie, ils augmenteront dans les vies futures. Ensemble, nous les gardons avec nous pendant ce long voyage. Nous devrions suivre les enseignements de Bouddha et les mettre en pratique sans doutes et sans être fatigués et ennuyés.

Tous les Buddhas et les éveillés sont libérés du cycle de la naissance et de la mort grâce à l’accumulation de leur bonnes actions. Ce pouvoir leur permet de n'avoir aucune obstruction et donc être à l'aise et délibéré. Aujourd'hui, nous sommes très tristes parce que nous sommes toujours dans le cycle de naissance et de mort. Nous ne devrions pas vouloir supporter dans le monde. Heureusement, nous ne sommes pas trop vieux et faibles encore et sommes en bonne santé, avec la richesse et la capacité de bouger d’ici et là à volonté. Si nous ne nous cultivons pas maintenant, quand allons-nous le faire ? Nous n'avons pas trouvé la vérité dans nos vies passées, si nous gaspillons aussi cette vie, quand serons-nous éveillés ? Dans les vies futures, qu'est-ce qui peut nous aider pour notre salut ? Il est vraiment triste si vous pensez soigneusement avec votre esprit.

Aujourd'hui, nous ne devrions avoir rien d'autre à dire que de commencer à nous cultiver assidûment. Le chemin à l'éveil est long et ne peut pas être accompli dans peu de temps. Si nous demandons jour après jour, quand arriverons-nous là ? On devrait concentrer plus sur “qu'avons-nous fait ?”. Quelquefois, nous avons étudié et avons récité les sutras, avons médité et avons pratiqué l'ascétisme pendant quelque temps et sommes tombés malades. Nous disons que notre maladie est provoquée en récitant assidûment. Nous ne nous rendons pas compte que si nous ne nous sommes pas exercés à ce titre, nous aurions été morts. C’est seulement grâce à ces pratiques que nous survivons aujourd'hui. En plus la détérioration des quatre éléments de notre corps est tout à fait normale. De même la vieillesse et la mort. Personne ne s’échappe.
L’existence de ce monde sera éventuellement éteinte. Si on veut être éveillé, il faut suivre l'enseignement de Bouddha. Personne ne peut être dans le bon endroit s'ils ne croient pas dans l'enseignement de Bouddha.

Les êtres doués de sensations sont toujours dans les trois royaumes supportant la souffrance parce qu’ils n'ont pas suivi l'enseignement de Bouddha. Il faudrait pratiquer tout dharma comme s'il y a le feu dans nos cheveux et ne jamais laisser terminer la vie en vain.
Ensemble, nous nous prosternons sincèrement de la part des êtres doués de sensations et nous prenons refuge dans le père le plus compatissant du monde.
[Levez-vous et prosternez en chantant des noms de Bouddha]

NA MO MI LE FO
NA MO WEI WEI FO
NA MO SHI QI FO
NA MO SUI SHE FO
NA MO JU LIU SUN FO
NA MO JU NA HAN FO
NA MO JIA SHE FO
NA MO SHI JIA MOU NI FO
NA MO WU BIAN SHEN PU SA
NA MO GUAN SHI YIN PU SA

De nouveau, nous nous réfugions dans les Trois Joyaux dans dix directions de l'espace. En commençant aujourd'hui jusqu'à ce que nous obtenons l’Eveil, nous espérons que tous profiteront du pouvoir de compassion (des Buddhas). Par le pouvoir des pénétrations spirituelles, tous seront aidés et protégés. Nous espérons que nous pouvons toujours posséder les quatre esprits infinis et six prajna-paramitas. Avec quatre esprits infinis et six pouvoir de pénétration spirituel, nous pouvons toujours faire à notre volonté comme pratiquer les chemins des Bodhisattvas, obtenir la sagesse du Bouddha et transformer les êtres doués de sensations de partout en éveillés.

Dans cette assemblée de Dharma , ayant le karma commun, nous repentons avec sincérité, avec notre esprit attentif, pour passer la porte du foi. Comme nous ne savons rien sur notre karma passé, nous n'osons pas créer de nouveaux. Quand nous voyons quelqu'un faire quelque chose au bénéfice des autres, nous devrions les louer et les encourager.


Nous leur montrons immédiatement notre respect en joignant les paumes ensemble et les encourageons à faire plus. Nous ne devrions jamais les empêcher. Si non, ils seraient accoutumés et arrêtent leurs actes vertueux. Certains ne sont pas affectés par nos tentatives d’entravement et continuent leur action. Dans ce cas, l'action vertueuse n'est pas réduite et nous avons causé notre propre blessure et l'énervement des autres. A quoi bon cela ?

Quand nous voyons de bonnes actions, non seulement nous ne devons pas les empêcher , mais aider avec les bonnes actions qui aident les autres. Quand nous créons des obstacles, que gagnons-nous dans nos vies futures ? Si nous comprenons l'enseignement de Bouddha, suivons le raisonnement, nous saurons qu'une telle action provoquera seulement beaucoup de dommage à nous. En entravant les bonnes actions des autres, il y aura un châtiment sévère.

Comme mentionné dans le sutra de la bouche du protecteur, il y avait un diable affamé dont le regard était très vilain et angoissant. Ceux qui l'ont vu ont l’impression que leurs cheveux se sont redressés et ont été terrifiés. Ce diable a émis le feu de son corps et les vers sont sortis de sa bouche constamment. Son corps est couvert de sang et se sent terriblement de loin. Personne ne pourrait supporter à son approche. Ainsi en émettant le feu, il a crié en courant partout. Une fois, il y avait un Arhat appelé le Contenu qui l'a vu et a demandé au diable affamé quel karma passé il a dû subir comme ça. Le diable a répondu, “Dans ma vie passée, j'étais un moine, j'ai été attaché à beaucoup de choses de ce monde et ai essayé de faire une bonne vie. J'étais pingre et cupide et n'ai jamais donné de chose à aider pour la bonne cause. Je ne me suis pas soucié comment je devrais me comporter comme un moine. J'ai utilisé des obscénités pour insulter les gens. Quand j'ai heurté des praticiens qui ont cultivé assidûment et ont soutenu des préceptes, je les ai grondés, les ai embarrassés et les ai regardés avec mépris. J'étais riche et puissant et ai cru que je pourrais vivre pour toujours. Maintenant, quand je me souviens de ces méchants actes, je ne pouvais pas m'empêcher de sentir le repentir profond. Mais, quel bon fait-il ? J'ai envie de me poignarder avec un couteau, en coupant ma langue.


De maintenant aux futures vies, je souffrirais sans me plaindre et je n'insulte jamais quelqu’un faisant les bonnes actions. Mon honorable , quand vous êtes parmi les êtres humains, prenez mon cas comme exemple pour conseiller tous les moines et les disciples de Bouddha qu'ils devraient s'empêcher de commettre n'importe quel abus verbal. Dites-eux de ne pas parler de manière malséante. S'ils voient des pratiquants soutenant ou non des préceptes, penser juste aux vertus qu'ils peuvent avoir. Comme un diable affamé, je prendrai la douleur comme punition jour et nuit dans des milliers de kalpas suivants. A la fin de cette phase, j'irai ensuite aux enfers. À ce moment le diable affamé, après avoir fini de parler, a crié fort, en lançant son corps sur la terre comme une grande montagne effondré.

Dans cette assemblée, nous comprenons du sutra que juste avec la faute de notre bouche, le châtiment peut durer pendant plusieurs kalpas, pour ne pas citer les autres mauvaises actes que nous pouvons commettre. Ce corps souffre à cause du karma passé. Quand il n'y a aucune cause commise, pourquoi il y aura aucune conséquence ? Aussi longtemps qu'il y a une cause, la conséquence sera toujours là. Le châtiment n'est pas loin et ce corps doit le prendre. Quand les gens veulent rester ensemble, ils sont nés et meurent à cause de l'ignorance. Dans le passé, présent et futur, il n'y a jamais eu le cas de celui qui se comporte mal et obtient son salut. Si nous pouvons garder et protéger, l'avantage est sans fin. Aujourd'hui, chacun d'entre nous devrait se sentir coupable. Nous nettoyons notre corps et esprit. Nous nous repentons du mauvais karma passé. Nous promettons de changer notre conduite et ne commettrons jamais de nouveaux tel que le buddha nous louera.
A partir d’aujourd'hui, ensemble, quand nous voyons quelqu'un faire le bon acte, on ne le décourage pas en critiquant ou en disant que ça marche ou ça ne marche pas. Même si quelqu'un n’a fait le bon acte que dans une pensée, un instant, une heure, le quart d'une heure, un jour, un mois, moitié d'année ou une année, il/elle est meilleur que ceux qui n'ont rien fait du tout. Dharma Flower Sutra dit, “Même si quelqu’ un, avec l'esprit non sincère, est allé au temple et a dit Na Mo Bouddha (prendre refuge chez Bouddha) juste une fois, il est probablement déjà sur le chemin de Bouddha.” Imaginez ceux qui atteignent l'esprit d’Eveil, en faisant toujours les bonnes choses comme il souhaite. Si on ne peut pas être heureux pour de bonnes actions aux autres, même les saints seront très tristes pour nous.

Nous devrions croire que de nos vies passées jusqu'à cette vie, nous avons été nés et morts d’ innombrables fois. Nous avons eu l’esprit méchant et avons empêché les autres à faire des bonnes actions. Comment savons-nous ? Si tel n'est pas le cas, pourquoi dans cette vie, nous avons hésité d'accepter le bon Dharma et avons beaucoup de doutes. Nous ne pouvons pas nous concentrer pour pratiquer la méditation. Nous avons du mal à améliorer notre sagesse. Quand de temps en temps nous nous prosternons devant le Bouddha, nous croyons que nous avons beaucoup souffert. Quand nous ramassons les rouleaux de papier de sutra, nous nous sentons fatigués et écœuré. Nous avons passé la plupart du temps à faire des choses insensés et banales et à commettre souvent de mauvaises actions. A cause de nos actions, nous nous retrouvons dans ce corps et ne sommes pas soulagés. C’est comme un "ver à soie" créant son cocon , il se faufile et se confie. C’est comme une mouche volant dans le feu pour être brûlé. De tels karmas sont interminables. Dans le passé, nous avons entravé les esprits d’éveil, les vœux et actions des bodhi avec le méchant esprit. Nous avons aussi diffamé d'autres. Aujourd'hui, nous commençons à éveiller. Quand nous commençons à devenir éveillés aujourd'hui, nous sentirons aussi le repentir. Nous prosternons sincèrement à Bouddha et nous repentons tout le karma du passé. Nous espérons que les Buddhas et Bodhisattvas utiliseront leur compassion et pouvoir spirituel pour nous aider à effacer tous karmas dont nous nous sommes repentis. Après que notre repentir nous est nettoyé, nous espérons que toute l'obstruction et l’interminable karma seront effacés après le repentir d'aujourd'hui.
Ensemble nous nous prosternons sincèrement, prenons refuge dans le grand père compatissant.
[levez-vous et chantez les noms du Bouddha suivant]







NA MO MI LE FO
NA MO SHI JIA MOU NI FO
NA MO SHAN DE FO
NA MO WU YOU DE FO
NA MO ZHAN TAN DE FO
NA MO BAO SHI FO
NA MO WU LIANG MING FO
NA MO HUA DE FO
NA MO XIANG DE FO
NA MO SAN CHENG XING FO
NA MO GUANG ZHONG DE FO
NA MO MING DE FO
NA MO SHI ZI YOU XI PU SA
NA MO SHI ZI FEN XUN PU SA
NA MO WU BIAN SHEN PU SA
NA MO GUAN SHI YIN PU SA

De nouveau, nous nous refugions dans les Trois Joyaux dans dix directions de l'espace. Ensemble, sur nos genoux avec nos paumes jointes, nous disons la chose suivante dans nos esprits, “des innombrables vies passées à cette vie, nous n'avons pas été éveillé. Avec ce corps du châtiment, nous n'avons pas abandonné nos attachements, avarice, haine et jalousie. Quand les poisons (l'avarice, la haine et l'ignorance) agissent, nous avons commis des actions tortueuses. Quand nous avons vu d'autres faire des actions altruistes comme le secours des autres avec l'argent et de soutenir continuellement les préceptes que nous n'avons pas fait, nous ne pouvions pas nous réjouir sur ces bonnes actions. Quand nous avons vu les autres sauveurs dans leur culture que nous n'avons pas faite, nous ne pouvions pas nous réjouir. Quand nous avons vu les autres pratiquer la méditation pour gagner la sagesse que nous n'avons pas fait, nous ne pouvions pas nous réjouir. Nous avons fait beaucoup d'actions comme ceux-ci. Aujourd'hui, nous nous repentons pour toutes ces actions et espérons que tous seront éradiqués.
Depuis d’innombrables vies passées jusqu' aujourd'hui, quand nous avons vu d'autres accumuler des vertus en aidant les autres, nous ne pouvions pas être heureux pour eux. Dans notre vie quotidienne, nous n'avons pas fait attention à la façon nécessaire de bouger, nous arrêter, nous asseoir et nous allonger et nous sentons coupables. Nous étions arrogants et indolents et nous n'avons pas considéré l’impermanence. Nous ne nous sommes pas rendus compte qu'après cette vie, nous pouvons aller aux enfers. Nous avons toujours des pensées tortueuses quand nous voyons que les autres sont élégants ou jolis. Nous avons empêché les gens d’installer et de faire offrandes aux Trois Joyaux .

Nous avons empêché les autres dans leur culture et actions vertueuses. Nous avons fait d’innombrables actions comme celles-ci. Aujourd'hui, nous nous repentons pour toutes ces actions et espérons que tous seront éradiqués.
Depuis plusieurs vies du passé jusqu'à aujourd'hui, nous n'avons pas cru dans les Trois Joyaux comme notre refuge. Nous avons empêché les autres d'entrer dans le Sangha, de soutenir des préceptes et d'aider les autres. Nous avons empêché les autres de leur culture persistante, de la méditation, de réciter et d'écrire les sutras, de faire des offres d'aliments, de faire le statut de Bouddha, de leurs pratiques ascétiques, d'appliquer l'enseignement de buddha et de faire même la plus petite bonne action. Nous n'avons pas cru que rejoindre le Sangha est la façon d’abandonner des attachements; que l’ endurance est la voie à la paix intérieure et à la joie; l'égalité est la voie de bodhi; et cela le fait d'éradiquer pour se demander les pensées est la façon d'avoir l'esprit pas attachant à ce monde. À cause de ces incrédulités, nous avons eu beaucoup d'obstacles malgré tout où nous avons été nés. Nous avons fait beaucoup d'actions comme ceux-ci. La quantité de ces mauvaises actions ressemble à la quantité de connaissance et de la sagesse Puisque la connaissance de Bouddha et la sagesse sont sans fin, nos mauvaises actions aussi. Aujourd'hui, nous nous repentons sincèrement de toutes ces actions, causes et conditions de ces actions et espérons que tous seront éradiqués.

En commençant aujourd'hui jusqu'à ce que nous serons éveillés, nous pratiquerons et suivrons le chemin du Bodhisattva et nous n’arrêterons jamais à cause de la fatigue. Nous offrirons de l'argent et dharma pour aider les autres sans limite. Nous appliquerons la convenance et la sagesse dans nos actions pour que nos efforts ne soient pas gaspillés en vain. Nous chercherons seulement le vrai salut. Ensemble, avec l'esprit attentif, avec notre corps sur la terre, nous voulons sincèrement que tous le Buddhas et Bodhisattvas dans dix directions et tous les saints éveillés nous accordent leur compassion. Par le pouvoir de pénétration spirituelle et avec les mérites de se repentir, ils aideront d'éradiquer toute la souffrance des êtres doués de sensation dans les six royaumes et les aideront aussi à s'absenter des vues tortueuses et de l'obtention de l'éveil incorrect.
Nous voulons que les êtres doués de sensation ne créent plus de karma qui les fera naître dans les quatre royaumes inférieurs. Nous voulons que les êtres doués de sensations possèdent la sagesse, en prenant assidûment le chemin des Bodhisattvas. Dès que les actions ont été accomplies et tous les êtres doués de sensation ont réalisé nos vœux, nous pouvons vite entrer dans les dix terres, avoir l'esprit de vajna et obtenir l'éveil parfait.


CHAPITRE TROIS : REPENTIR

Un Sutra dit ceci : Ce que les gens ordinaires estiment comme esclavage est ce que les saints éveillés considèrent comme le salut. L’esclavage est l'action déviée provenant des trois sources de karma. Le salut est le bon karma d'aucun entrave par les trois sources de karma. Les éveillés, toujours calmes, enseignent en utilisant la convenance avec la sagesse et d’innombrables portes dharma (les méthodes). Ils connaissent clairement les bons et les de mauvais karmas des êtres sensibles. Ils se transforment eux-mêmes dans d’innombrables corps. A partir d’une forme, ils peuvent créer plusieurs changements et apparences. Ils peuvent faire l’impression qu’un kalpas dure un jour et peuvent étendre le jour aussi long qu’un kalpas. Quand ils veulent enseigner l’impermanence , ils font ainsi en entrant dans le Nirvana. Ils peuvent apparaître et disparaitre à volonté en utilisant leur sagesse et le pouvoir de pénétration spirituelle. Ils peuvent voler à volonté et s'asseoir ou dormir dans un espace vide. Ils peuvent marcher sur l'eau comme sur la terre. Ils habitent dans le vide ultime et le néant. Ils ont la connaissance complète de tout Dharmas et une vue parfaite du néant. Ils ont la capacité extraordinaire de discuter avec leur sagesse sans entrave.
Ces Dharmas ne sont pas nés du mauvais karma, ni de l'avarice, haine ou de la jalousie. Ils ne sont pas nés de l'ignorance, la vue détournée, ni de l'indolence ou de l'arrogance. Ces Dharmas ont été créés de l'attention, de ne pas commettre de méchantes actions et de continuellement créer de bons karmas. Nous ne pouvions trouver personne, qui est toujours pauvre, vilain, sévèrement handicapé, né pour être méprisé, que personne n’a confiance, après avoir accumulé de bons karmas et toujours suivi les enseignements de Buddha ? Aujourd'hui, je promets que j'irai à l'enfer d'Ay-bi et subirai toute la souffrance s'il y a un être humain qui suivait toujours les enseignements de Buddha et a accumulé de bons karmas mais a encore reçu le mauvais châtiment. J'irai à l'enfer d'Ay-bi, en subissant toute la souffrance pour qu'ils ne reçoivent pas de mauvais châtiment .

Dans cette l'assemblée de Dharma, ayant le karma commun, nous devons nous retirer des êtres humains ordinaires pour devenir un saint éveillé. Pour accomplir ce but, nous devrions suivre l'enseignement de Bouddha et nous cultiver en conséquence. Ne pas relâcher aussitôt que nous rencontrons la petite souffrance. Nous devrions travailler durement, nous repentir pour éradiquer des karmas. Un sutra dit que les mauvais karmas sont créés par des causes et des conditions donc ils partiront quand les causes et les conditions cessent d'exister. Puisque nous sommes toujours un être humain ordinaire qui a tendance à être troublé, nous devons nous repentir. Sans s’initier à repentir, il n'y aura aucun salut pour nous.
Ensemble, nous avons fait la détermination d'être persistants et nous repentir aujourd'hui. Le mérite de repentir est inconcevable. Comment savons-nous ? Le roi A-Sir-Shih a commis le plus mauvais acte et après qu'il s'est repenti, a montré le repentir profond, la punition qu'il a reçue était moins sévère que le original. Le mérite de ce repentir permet aux gens d'être joyeux et pacifiques. Il ne s'est jamais trouvé que Buddhas ne se sentent pas touchés quand on récite ce repentir en entier sincèrement repenti et a pris le refuge. Le châtiment viendra toujours pour les actes commis. Nous devrions le craindre et nous repentir pour cela. Chacun d'entre nous, avec même sincérité, avec le corps sur la terre, nous disons, nous mendions que Buddhas vont
Nous sortir de nos souffrances et obstacles, accordant la Compassion à tous;
Émettre la lumière universellement, nous aider à nous débarrasser de l'obscurité d'ignorance;
Pour moi et tous les autres (l'être doué de sensations), ils prendraient notre place;

Nous devons aller au monde des Bouddha, recevoir la paix et la joie;
Nous faisons sincèrement la prostration et voulons que Bouddha et Bodhisattavas aident les êtres souffrance quand ils ont appelé notre nom.

Aujourd'hui, je prends le refuge dans la plupart de père compassionage;
: [Nom des Bouddha ]

NA MO MI LE FO
NA MO SHI JIA MOU NI FO
NA MO JIN GANG BU HUAI FO
NA MO BAO GUANG FO
NA MO LONG ZUN WANG FO
NA MO JING JIN JUN FO NA MO JING JIN XI FO
NA MO BAO HUO FO
NA MO BAO YUE GUANG FO
NA MO XIAN WU YU FO
NA MO BAO YUE FO
NA MO WU GOU FO
NA MO LI GOU FO
NA MO SHI ZI FAN PU SA
NA MO SHI ZI ZUO PU SA
NA MO WU BIAN SHEN PU SA
NA MO GUAN SHI YIN PU SA

Ensemble, sincèrement et attentivement, nous prosternons. Depuis d’innombrables vies passées jusqu'aujourd'hui, par notre corps, esprit et parole, nous avons agi avec les critères de discernement. Nous avons apprécié notre corps, mais pas celui des autres. Nous sentons notre propre souffrance, mais ignorons celle des autres. Nous avons poursuivi l'aisance et la joie pour nous, mais ne nous sommes pas souciés des autres. Nous avons cultivé pour chercher le salut, mais n'avons pas aidé les autres. Nous nous sommes seulement souciés de notre propre famille, mais pas celle des 'autres. Nous étions extrêmement sensibles aux démangeaisons très mineures et à notre propre douleur et nous avons mal fouetté le corps des autres pour nous assurer qu'ils ont senti la douleur. Nous avons craint la petite maladie de notre corps, mais n'avons pas craint pour le châtiment des actes méchants que nous avons commis pour aller aux enfers après cette vie avec la souffrance perpétuelle. Nous n'avons pas craint pour la souffrance qui proviendra du châtiment de départ aux royaumes de spectres affamés, animaux et asuras, être humain et être céleste. En utilisant des critères pleines de discernement, nous distinguons clairement les autres de nous mêmes.Nous avons contrarié les autres et causons de la haine dans les six royaumes. Nous avons commis d’innombrables actes méchants comme ceux-ci. Aujourd'hui, nous nous repentons sincèrement et espérons que tous peuvent être éradiqués.

De nouveau, sincèrement et attentivement, nous mettons notre corps par terre. Depuis d’innombrables vies passées jusqu'à aujourd'hui, nous avons eu l'esprit , les pensées et les vues dilués. Nous nous sommes absentés des vertueux et avons fait des amis avec des méchants. Nous sommes allés contre les chemins de huit plis et avons engagé à huit chemins méchants . Nous avons parlé la non-vérité comme la vérité, la non-vertu comme la vertu. Nous avons loué l'arrogance et avons montré l'ignorance en public. Nous nous permettons d'être piquent loin par les vapeurs d'ignorance et de dilution et être pris dans la mer de samsara. Nous pourrions avoir commis d’innombrables actes méchants comme ceux-ci. Aujourd'hui, nous nous repentons sincèrement et espérons que tous peuvent être éradiqués

De nouveau, nous baissons notre corps sur terre. D’innombrables vies passées jusqu'à aujourd'hui, en utilisant les trois racines non-vertueuses (le corps, l’esprit et la parole), nous avons créé quatre illusions et pourrions avoir commis les cinq actes méchants les plus mauvais et dix péchés généraux. Le feu féroce des trois poisons nous entraine à travers les huit souffrances. Il a provoqué le châtiment de nous pousser aux huit enfers extrêmement froids et extrêmement chauds. Il a aussi provoqué le châtiment d’aller à quatre-vingt-quatre mille enfers de souffrance différente , de devenir l'animal, le spectre affamé, de la traversée par la souffrance de naissance, vieillissement, maladie et mort comme l'être humain ou céleste. À cause de ces raisons, nous avons infiniment souffert dans les six royaumes. Tous ces souffrances sont insupportables pour ceux qui ont vu ou entendu. Nous pourrions avoir commis de nombreux tels mauvais actes. Aujourd'hui, nous nous repentons sincèrement et espérons que tous seront éradiqués.

Nous baissons notre corps sur la terre encore une fois. D’innombrables vies passées jusqu'à aujourd'hui, nous avons commis divers péchés en raison de l'avarice et de la haine, construite sur les six sens suivant les six poussières (six
types d'objet qui correspondent aux six sens )

Nous avons fait aux êtres doués de sensation, êtres non-doués de sensations, ceux sans écoulements et au dharma sans écoulements. Aujourd'hui, nous nous sommes repentis de toutes les péchés dues à l'avarice et à la haine et nous espérons que tous seront éradiqués.

En raison de l'ignorance et de l'illusion, nous avons agi dans la direction opposée. Nous avons suivi des enseignants non-vertueux et avons cru dans l'enseignement bizarre, disant qu'il n'y a aucune existence après cette vie ou que cette existence peut durer pour toujours, ou l'existence de l’égo et les vues tortueuses différentes. Nous avons suivi notre ignorance et y avons agi conformément, a ainsi commis des innombrables offenses . Avec de telles actions, nous avons entravé les autres de susciter leur détermination de bodhi, bodhi les vœux et entreprendre des voies bodhi. Aujourd'hui nous sommes sincèrement repentis de ceux-ci et l'espoir tous seront éradiqués.

Nous voulons que le buddhas des dix directions, avec leur grande compassion, accepte notre repentir aujourd'hui. En utilisant l'eau de compassion, ils purifient notre obstruction d’Eveil, nos péchés et poussières, donc nous pouvons être purifiés et entreprendre le chemin d’Eveil. Nous voulons aussi que les buddhas de dix directions, en ayant recours à leur pouvoir inconcevable et le pouvoir de leurs vœux originaux, le pouvoir de secourir tous les êtres et le pouvoir de protéger tous les êtres nous accorde pour susciter l'esprit d’Eveil commencer aujourd'hui jusqu'à ce que nous atteignions la voie. Nous tous ne nous retirerons pas jusqu'à ce que nous ayons accompli avec nos vœux comme ça du bodhisattvas. Nous voulons que le buddhas de dix directions, par leur compassion, s'assure que nous restons sur notre chemin jusqu'à ce que nous réalisions nos vœux d'atteindre l’Eveil. Nous voulons que les êtres doués de sensations réalise aussi leurs vœux.



LIANG HUANG CHAN, YI JUAN GONG
DE LI , YUAN MIE XIN REN YI ZHANG ZUI, QIN ZHENG PU SA HUAN XI DI, CHAN WEN JU CHU ZUI HUA FEI, JIE LIAO YUAN CHAN LIAO ZUI, XIAO ZAI ZENG FU HUI, LONG HUA SAN HUI YUAN XIANG FENG, MI LE FO QIAN QIN

nmchau
Site Admin
Posts: 1463
Joined: 01 Oct 2007 17:02
Contact:

Re: Luong Hoang Sam en français

Postby nmchau » 16 Jan 2008 11:46

TOME DEUX

Louange

Dans cette l'assemblée de Dharma, nous avons nettoyé la profanation d'esprit et les dix obstructions karmiques les plus sévères. Tous ont été complètement emportés. Sans karma restant à l’ intérieur (notre esprit) et à l'extérieur de notre corps, nous sommes maintenant complètement purifiés. Nous devrions alors suivre l'exemple des Bodhisattvas et nous cultiver de telle manière que les mérites, la vertu et la sagesse surviendront.
Tous les Buddhas louaient toujours que la volonté d’Eveil est l'endroit ou la voie où le grand devoir (d’Eveil ) peut être réalisé. Les Buddhas souhaitent que tous les êtres doués de sensations puissent persister dans notre détermination de culture et ne pas remettre à plus tard jusqu'à la vieillesse ce qui gaspille ainsi la vie précieuse. Une fois le temps gaspillé, ce la ne sert à rien de regretter.

Ensemble ce jour, c'est le moment d’interdire aux afflictions de déranger notre esprit jour et nuit. Nous devrions être assidus (dans la culture) et susciter la volonté d’Eveil. Celui qui a la volonté d’Eveil a l'esprit de Bouddha. Les mérites, la vertu et la sagesse ne sont pas mesurables. C'est le cas d’une pensée laissée seule avec beaucoup de pensées. Accumuler beaucoup de mérites dans les vies passées ne vaut pas une très petite volonté d’Eveil. Accumuler seulement les mérites et la vertu sans volonté d’Eveil, c’est comme les fermiers ayant labouré le champ, mais n’ont pas semé les graines, aucun fruit ne peut être récolté. C’est pourquoi nous devrions éveiller le cœur bodhi. Affirmé selon la loi cause et condition, nous rendons la clémence à Bouddha et cherchons le salut pour les autres avec la volonté d’Eveil

Les Buddhas ont loué aux Fils du CIEL. «oui, oui. Comme vous avez dit, l'offre la plus suprême que vous pouvez fait au Tathagata, est d’éveiller le cœur bodhi pour faire profiter à tous les êtres doués de sensations.» Vous ne devez pas avoir La Volonté d’Eveil une seule fois mais en plusieurs fois pour que le cœur bodhi restera avec vous sans se calmer. Le sutra a le texte suivant : Les grands vœux de tous les Buddhas (nombreux comme le nombre de sables de la rivière Ganges) sont leur Volonté d’Eveil. Le nombre (de leurs vœux) est incomptable. Nous pouvons avoir notre Volonté d’Eveil aussitôt que nous entendons de ceux qui ont appris sans à attendre la renaissance de Bouddha. Mansuri Bodhisattva, a fait sa Volonté d’Eveil pour les femmes.
Dans cette assemblée de Dharma, nous devrions susciter la Volonté d’Eveil. D'abord, nous devrions penser à nos proches: parents, enseignants, supérieurs et époux. Ensuite à ceux dans les enfers, aux spectres affamés et aux animaux. Ensuite aux habitants de ciel et aux êtres célestes. Puis à tous les êtres humains. Comment apportons-nous la délivrance à tous ceux qui souffrent ? Nous devons avoir la pensée suivante. Seule la grande détermination peut apporter la délivrance à toute la souffrance. Cette pensée devrait être suivie par la deuxième pensée, la troisième pensée, jusqu'à ce que les pensées remplissent la pièce. Dès que la pièce est pleine, développer les pensées pour remplir un Yu-Shun. Après qu'un Yu-shun est plein, étendre pour remplir l'Yen-Fu-Ti. Après qu'un Yen-Fu-Ti est plein, développer les pensées pour remplir les trois mondes. Ensuite, développez les pensées pour remplir les mondes des dix directions. Nous considérerons tous les êtres à l'est comme nos pères, à l'ouest comme nos mères, au sud comme nos frères aînés et au nord comme nos jeunes frères. Nous considérerons tous les êtres se trouvant en bas comme nos sœurs, en haut comme nos enseignants. Nous considérerons tous les restants comme Sanghas et Bramans.

Avec ces pensées, quand nous voyons quelqu'un souffrir, nous devrions le traiter comme si nous souffrons. Nous irons jusqu’à cette personne, l'aidons à soulager sa douleur et jurons à enlever la cause de sa souffrance. Quand la douleur est

soulagée, nous lui parlons de l'enseignement du Bouddha. Nous louerons les Buddhas, Dharma et Bodhisattvas. En apportant la joie aux gens, nous avons apporté la joie à nous mêmes.

Dans cette assemblée Dharma, nous ayant la Volonté d’Eveil devons faire comme suivant. En apportant la délivrance à d'autres, nous n'abandonnerons pas notre effort à cause des difficultés que nous pouvons rencontrer. Ensemble, avec les autres, avec la même sincérité, avec notre corps sur la terre, nous récitons fort et dans notre cœur le souhait suivant . A partir d’aujourd'hui jusqu'à ce que nous atteignions le chemin, peu importe où nous sommes nés, nous souhaitons toujours rencontrer les savants et avoir la Volonté d’Eveil suprême. Même si nous étions dans les trois mondes inférieurs ou avons rencontré les huit difficultés, nous nous sommes déterminés à maintenir constamment notre Volonté d’Eveil.

Dans cette assemblée Dharma , ayant le karma commun, avec l'esprit d'avidité et de sincérité, nous développons le cœur bodhi. Avec la même sincérité, avec notre corps sur la terre, nous prenons refuge dans le Buddhas le plus compatissant du monde.
[Noms des Bouddhas ]


De nouveau, nous prenons refuge dans les Trois Joyaux qui remplissent l'espace de dix directions. Aujourd'hui, nous développons le cœur bodhi devant tous les Joyaux Triples des dix directions. A partir d’aujourd’hui jusqu'à ce que nous avons atteint le chemin, nous prendrons le chemin des Bodhisattva et jurerons ne jamais nous retirer. Nous essaierons toujours d'apporter la délivrance à l'esprit , atténuerons et protègerons l’esprit de tous les êtres doués de sensations. Si un être doué de sensations n'a pas atteint buddhahood, nous jurons ne pas atteindre l'éveil suprême.

Nous souhaitons sincèrement que tous les Buddhas de dix directions, Bodhisattva et tous les saints éveillés de partout soient le témoin de mes vœux et certifieront que je peux les réaliser.

Dans cette assemblée, ayant le karma commun, depuis plusieurs kalpas, nous avions fait des bonnes actions et reçu le châtiment pour devenir des êtres humains ou célestes, mais pas la sortie du samsara. Quand notre vie prend fin et les bénédictions sont finis, nous pouvons toujours tomber dans les mondes inférieurs. Nous ne pouvons pas éviter la souffrance et la détérioration de notre corps.
Si nous ne faisons pas de grands vœux et suscitons la résolution magnifique, il n'y aura aucune bénédiction pouvant nous empêcher de se détériorer et éviter des problèmes. Aujourd'hui, avec esprit et intention unique , nous contemplons sur tous les Buddhas. Avec la forte volonté, nous développons le cœur bodhi. Les mérites de la Volonté d’Eveil sont si immenses que les Buddhas et Bodhisattvas ne peuvent pas en parler assez. Comment ne pouvons nous pas décider et apprendre à nous concentrer sur cette intention ? Le sutra La Grande Réunion a dit : "une lanterne peut casser l'obscurité ayant submergé une pièce durant des centaines d'années. Ne dites pas qu'une pensée n'a d'aucun mérite significatif et de là ne pas fournir l'effort."

Sur nos genoux, paumes jointes, avec esprit unique, en faisant la prière aux Trois Joyaux dans les dix directions, nous récitons à haute voix et dans notre esprit : Aujourd'hui, devant tout Buddhas, Dharmas, Bodhisattvas, les saints nobles dans dix directions, nous, avec l'esprit droit et la pensée vertueuse, suscitons l'esprit de sincérité, non-tolérance, la joie sur les bonnes actions, l'esprit de libérer les êtres de la souffrance, de les abriter et protéger, l'esprit des Buddhas et le cœur bodhi. A partir d’aujourd'hui, jusqu'à ce que nous atteignons l’Eveil, nous ne nous étendrons pas sur l'esprit des êtres humains ou célestes, l'esprit d'auditeurs solides, l'esprit de Pratyeka buddhas et résoudrons seulement au grand véhicule, en cherchant la sagesse ultime et accomplirons l’esprit d' Anuduoluosamousam bohdi. Nous souhaitons que les Buddhas dans dix directions, tout Bodhisattvas et tous les saints, avec le pouvoir de leurs vœux, me certifient et me renforcent avec leur compassion. Aujourd'hui, avec notre détermination, nous serons fermes et ne reculons pas quelque soit l’endroit de notre naissance. Même tomber dans les mondes inférieurs et rencontrer les huit difficultés, subir des souffrances corporelles différentes, ou tomber dans les enfers parmi les grandes roues de feu, nous n'abandonnerons pas cette détermination qui devrait être celle des Buddhas.
Nous nous abattons aux Triples Joyaux plusieurs fois avec la sincérité, . A partir de maintenant jusqu'à ce que nous atteignons le monde des Boudhas, nous n'abandonnerons pas les deux dharmas. Nous comprenons le vide de tous les dharmas et nous jurons libérer les êtres sensibles de la souffrance.

Ensemble, avec sincérité ultime et notre corps sur terre, nous récitons à vive voix et dans notre esprit : Nous ne cherchons pas la sagesse suprême pour nous. Nous voulons atteindre la sagesse suprême pour libérer tous les êtres. Depuis ce jour jusqu'à ce que nous atteignons le monde des Bouddhas, nous jurons de nous occuper de tous les êtres sensibles. Nous étendons la grande compassion aux futures êtres sensibles. Quand ils rencontrent de grandes difficultés dans les mondes inférieurs, nous jurons de les sauver et les protéger avec notre corps .
[récitez le nom de Bouddha et prostré]

Nous espérons que les Buddhas avec leur grande compassion certifient la chose suivante pour moi. Avec la détermination que nous avons fait aujourd'hui, nous pratiquerons la voie du Bodhisattva. Où que nous soyons nés, nous nous souviendrons et accomplirons. Où que nous allions, tous seront libérés. De nouveau, avec la sincérité ultime, notre corps sur la terre, nous nous prosternons devant les Trois Joyaux dans dix directions. Nous ne cherchons pas la sagesse pour nous mêmes. Nous voulons atteindre la sagesse ultime pour libérer tous les êtres sensibles. Depuis ce jour jusqu'à ce que nous atteignons le monde des Boudas, nous comptons sur le pouvoir de Bouddha, Dharma, saints nobles et le vœu d'expédient différents pour aider ces créatures qui sont stupides et ignorants, qui ne peut pas différencier le vrai Dharma des points de vues déviantes différentes, qui ont cultivé le chemin mais pas atteint la vraie marque de Dharma, pour entrer dans la sagesse des Buddhas et accomplir la sagesse ultime. Ensemble et sincèrement, nous abattons et prenons refuge dans tous les Buddhas qui remplissent l'espace des dix directions.
[scandez le nom de Bouddha et prostré]

Nous prions tous les Buddhas et Bodhisattvas que par le pouvoir de leur grande compassion et la grande sagesse que nous pouvons battre les quatre démons, éradiquer les cinq couvertures, enlever des afflictions différentes, avoir le karma pur, l’immense sagesse méditative exploratoire, pénétration spirituelle immesurable, l’immense pouvoir de libérer des créatures, de protéger toutes les créatures, le pouvoir immesurable d'atténuer des créatures, le pouvoir immesurable de couper et enlever des souffrances, le pouvoir immesurable de libérer des enfers, le pouvoir immesurable d'aider les spectres affamés, le pouvoir immesurable de sauver tous les animaux, le pouvoir immesurable de transformer asuras, le pouvoir immesurable de convertir des êtres humains, le pouvoir immesurable d'épuiser tout l'être céleste et tous Dieux, le pouvoir d'accomplir et embellir dix terres, le pure land, le dharmamanla, le châtiment de Bouddha et le mérite, le châtiment de Bouddha et la sagesse, le corps dharma, le bohdi, le grand nirvana, le pouvoir de mérites immesurables et illimités et vertu aussi bien que pouvoir immesurable et illimité de bon sens.



Nous prions tous les Buddhas et Bodhisattvas de dix directions que par un tel immesurable, sans frontière et le pouvoir inconcevable de maîtrise de soi, nous n'abandonnerons pas nos vœux originaux et vœux, tous seront donnés aux créatures de quatre formes et six mondes et tous d'entre ceux faisant la détermination aujourd'hui. Nous tous accomplirons des mérites différents et une vertu, les vœux et conduite de bodhi.
Aujourd'hui, nous souhaitons que par ce repentir, toutes les créatures dans toutes les directions aient été purifiées. Toutes les créatures (vivants et morts), ceux que nous aimons ou nous n'en voulons, ceux que nous n’aimons pas ou détestons, quatre formes, six mondes, ceux qui sont ou ne sont pas en relation avec nous et tous ceux dans l'avenir. Quelque soit l’endroit de leur naissance, tous peuvent recevoir ce qu'ils ont souhaités. Nous souhaitons que chacun puisse cultiver avec persistance et nos esprits ne se retireront jamais jusqu'à ce que nous soyons tous égaux à Thagama (zu-lai), qui a accompli buddhahood. Même dans l'avenir, toutes les créatures qui ne reçoivent pas ce qu'ils ont souhaité, seront inclus dans la mer de grands vœux et accomplir des mérites, vertu et la sagesse comme tous les Bodhisattvas. Quand nous avons réalisé la direction des dix terres, a accompli la sagesse ultime, embelli avec bodhi le plus suprême, nous serons alors finalement libérés.

Chapitre Cinq : Réalisation des Vœux

Dans cette assemblée de Dharma, nous avons fini de faire de grandes déterminations et sommes extrêmes heureux. Nous ferons aussi de grands vœux. Sincèrement nous abattons et prenons refuge dans le père le plus compatissant du monde.
[prosterner après le fait de scander le nom de chaque Bouddha]
Nous prions les Buddhas que par leur pouvoir inconcevable, nous serons renforcés et abrités pour que nous puissions réaliser tous les vœux. Nous n'oublierons et abandonnerons jamais nos vœux où que nous soyons nés, jusqu'à ce que nous atteignions le bodhi suprême et l'éveil. A partir d’aujourd'hui, nous prions pour que, dans toutes les vies futures, dans chaque lieu, nous contemplerons et nous susciterons la détermination de bodhi pour que cet esprit de bodhi reste constamment. A partir d’aujourd'hui, nous prions pour que dans chaque vie future n'importe où, nous puissions être au service des Buddhas et leur faire des offrandes .
A partir d’ aujourd'hui, nous prions pour que n'importe où dans chaque vie future , nous protégerions les sutras et leur faire des offrandes ; nous serons avec les immesurables Bodhisattva et leur faire des offrandes . A partir d’aujourd'hui, nous prions pour que n'importe où, dans chaque vie future nous serons avec les immesurables saints noble et leur faire des offrandes ; nous rembourserons les dettes à nos parents et faire tout le possible pour les rendre content. A partir d’aujourd'hui, dans chaque vie future n'importe où, nous serons avec de grands moines et leur faire les offrandes ainsi ils ont dont ils ont besoin ; nous serons avec les rois avec le grand pouvoir qui respectent les Trois Joyaux pour qu’ils ne disparaissent pas de ce monde. A partir d’aujourd'hui, nous prions pour que dans chaque vie future nous embellirons le terrain des Buddhas et il n'y aura plus de nom de trois maux et de huit difficultés ; nous aurons les quatre sagesses sans aucune obstruction et du pouvoir des six pénétrations spirituelles et jamais les perdre afin de pouvoir enseigner et transformer toutes les créatures. Ensemble et sincèrement, nous abattons et prenons refuge dans le père le plus compatissant du monde.

[prosterner après le nom de chaque Bouddha]

De nouveau, nous prenons refuge dans tous les Trois Joyaux dans dix directions. Nous prions pour que, par la grande compassion de tout Buddhas, Bodhisattvas et les saints nobles, avec nos vœux, où que nous soyons nés , nous ayons notre maitrise. ; pour que ces créatures voyants nos corps et formes soient libérées. Si nous allons aux enfers, tous les enfers se transformeront en terre pure. Toutes les situations de souffrance se transformeront en plaisir. Nous pouvons permettre aux six organes sensoriels de toutes les créatures d'être purifiés et leur corps et l'esprit seront dans la paix et sentiront la félicité du troisième état de méditation. Tous les êtres n’auront plus les diverses doutes. Nous prions pour qu’à partir d’aujourd’hui et dans chaque vie future, l’esprit des créatures qui entendent notre son soit à l’aise et sans poussière coupable . Ils obtiendront le Samadhi de libération et la grande patience. Que tous posséderont l'éloquence sans fin et peuvent élever au nuage Dharma et atteindre l’Eveil.

Nous prions pour qu’à partir d’aujourd'hui et partout dans chaque vie future , toutes les créatures en entendant notre nom, soient si joyeuses qu'ils n'ont jamais été. S'ils sont dans les trois mondes inférieurs, leur souffrance se calmera, si dans le ciel, leurs écoulements s'arrêteront. Ils ont la maîtrise de soi où qu'ils se dirigent et tous seront libérés.

Nous prions pour qu’à partir d’aujourd'hui et partout dans chaque vie future, toutes les créatures n'auront pas la pensée du vol des autres ou la distinction entre les gens que nous aimons ou détestons. Nous n'aurons pas la pensée-même et mettrons la foi en grand Dharma. Nous aurons la compassion et traiterons équitablement les autres. Tous les gens seront dans l'harmonie comme la foule des saints. Nous prions pour que l'esprit de toutes les créatures sera tranquille comme l'espace néant. Nous ne serons affectés par aucunes louanges ou diffamation et nous considérerons tous les gens la même manière. Nous apprendrons profondément et largement la sagesse des Buddhas. Nous verrons toutes les créatures tout aussi comme Rahula a fait. Nous accomplirons les dix karmas habitant. Nous laissons tomber le concept du vide et d'existence et prendrons le chemin du milieu. Ensemble et sincèrement, nous abattons et prenons refuge dans le père le plus compatissant du monde.
[prostré après le fait de scander le nom de chaque Bouddha]
De nouveau, nous prenons refuge dans les Trois Joyaux des dix directions. Après avoir repenti et été déterminés , nous prions par les mérites et la vertu, que toutes les créatures des quatre formes et dans les six mondes, à partir de maintenant jusqu'à la réalisation du bodhi, prendront le chemin du bodhisattva et ne serons jamais fatigués. Nous offrons de l’argent et Dharma sans limite aux autres Par la sagesse et expédient, ce que nous avons fait ne sera pas en vain. Nous donnerons la médecine de Dharma selon la cause de la maladie .Tous les autres qui voient et entendent seront aussi libérés.

Nous prions aussi pour qu’à partir de ce jour nous prenions le chemin du Bodhisattva sans entravements. Nous pouvons réaliser partout de grandes missions bouddhistes. Nous pouvons établir bodhimanda et obtenir la maîtrise d'esprit et de dharma. Nous pouvons tous entrer dans Samadhi sans problèmes. Nous ouvrirons la porte de Zhon-Cher et pouvons démontrer l'acquisition de buddhahood. Nous pouvons vivre dans la terre de nuage de dharma et prendre la douche de rosée douce. Nous débarrassons des créatures de quatre démons et les aider à obtenir le magnifique fruit de corps Dharma. Aujourd'hui, notre volonté est celle des bodhisattvas et nos vœux sont ceux des Buddhas dans les dix directions. Notre volonté est grande comme la nature du dharma. Elle est aussi suprême que l’espace néant. Nous prions pouvoir réaliser nos volontés, nos vœux et toutes les créatures suivront et accompliront à ce titre. Nous prions que les Buddhas, Dharmas, Bodhisattvas et les saints nobles de dix directions, nous approuvent par leur compassion . Nous prions que tous les rois et les maîtres célestes, bons Dieux, Dieux de dragon, nous approuvent par le pouvoir de bonnes racines et de protection des Trois Joyaux. Nous accomplirons nos volontés différentes et aurons la maîtrise de soi.

Chapitre Six : Réalisation de la Volonté de Transfert

Dans cette assemblée Dharma, nous avons fait la Volonté d’Eveil et des grands vœux. Nous devrions maintenant faire la volonté de transfert. Ensemble et sincèrement, nous prosternons et prenons refuge dans le père le plus compatissant du monde.
[Prostré après le fait de scander le nom de chaque Bouddha]

De nouveau, nous prenons refuge dans les Trois Joyaux des dix directions. Nous prions pour que les Joyaux Triples nous approuvent par le pouvoir de leur compassion. Nous prions pour que tous les bons karmas que nous avions dans le passé, présent et futur , petit ou grand, soient transférés à tous les êtres de quatre formes et dans six mondes. Nous prions pour que tous les êtres aient alors le cœur bodhi. Toutes les êtres ne s'inclineront pas aux deux véhicules ou à la trois existence, mais reviendront et iront vers l’Eveil Suprême. Nous prions aussi pour que tout le bon karma des êtres, passé, présent et futur, puisse être transféré, pas vers deux véhicules ou trois existences, mais vers l’Eveil Suprême.

Dans cette assemblée Dharma nous avons eu la Volonté d’Eveil et fait les grands vœux. Maintenant nous avons aussi rendu la volonté de transfert, aussi vaste comme la nature dharma, aussi suprême que l'espace néant. Les Buddhas, Bodhisattvas et les saints nobles du passé, présent et futur nous approuveront. De nouveau et sincèrement, nous prosternons aux Joyau Triples.

Après avoir fait les résolutions et les vœux, nous sommes dorénavant exaltés. De nouveau, avec sincérité, nous prosternons et prenons refuge dans le père le plus compatissant du monde de la part des rois, des empereurs, des parents, des enseignants et des anciens, des parents et famille des vies passées, savants ou non, les Dieux et êtres célestes, les quatre protecteurs du monde (Rois Célestes),les responsables des récompenses et punitions, les dragons rois de cinq directions, les dragons Dieux des huit troupes, les spiritueux, les êtres du passé, présent et futur que nous avons préféré ou détesté et les inconnus des quatre formes et dans six mondes.
[Prostré après le fait de scander le nom de chaque Bouddha]
Avec respect, nous rendons hommage au corps Dharma de non-survenir Bodhisattvas qui prédominent les mondes infinis d'espace vide.

Avec respect, nous rendons hommage au corps de formas de Bodhisattvas irréprochable qui prédominent les mondes infinis d'espace vide.

Avec respect, nous rendons hommage à Bodhisattvas bodhi-résolu sans nombre qui prédominent les mondes infinis d'espace vide.

Avec respect, nous rendons hommage à Ma-Ming Grand maître Bodhisattva qui a propagé vrai Dharma pendant la période Dharma vraie.

Avec respect, nous rendons hommage au grand maître Lung-Shu bodhisattva qui a propagé le vrai Dharma pendant la période d'apparence.

Avec respect, nous rendons hommage au bodhisattvas avec le corps infini qui prédominent les royaumes infinis d'espace vide.

Avec respect, nous rendons hommage à Bodhisattva Guan-Yin qui soulage la souffrance partout dans les mondes infinis d'espace vide.

Bouddha Loue et Fait vœu :
Le Grand Saint et le monde ont honoré l‘homme à l'apparence digne,
Sa sagesse suprême pénétrant avec la merveille,
Il est le roi de tous les saints, se manifestant dans tous les six mondes et dans les dix directions,
Il a la marque d'un auréole sur le haut de sa tête, qui émet la lumière du soleil et son visage ressemble à la pleine lune.
Il a la magnifique peau en couleur d'or, ses caractéristiques magnifiques et distinctives, il bouge paisiblement et sereinement.
Son influence puissante tremble tous les mondes et terrifie tous les diables, ses trois sagesses pénétrant éclairent tout à fait .
Tous les méchants se cachent. Il les sauve même et réussit à soulager les souffrances.
Il s'est fourni comme le radeau pour les êtres à traverser la mer de naissances et de morts, donc, on l'appelle ‘Tathagata». Il a aidé d’innombrables êtres à leur délivrance, les a soulagés de la souffrance de naissances et de morts. Avec les mérites de faire cette volonté, nous jurons le suivant.

Nous prions pour que, à partir de ce jour jusqu'à l’atteinte de l’Eveil, l'empereur dirigeant actuel, les princes honorables, les rois régionaux et leurs familles, mort pour Dharma comme SatuoBoLun; éradiquerait leurs offenses par la grande compassion comme le Magasin spatial vide Bodhisattva; irait n'importe où écouter Dharma comme l'Azuli-lumière Bodhisattva; pourrait comprendre l'enseignement difficile
comme "aucun magasin souillé" Bodhisattva.
Nous prions aussi pour que, nos parents des vies passées et actuels puissent faire leur aparition dans tous les mondes néants comme le Bodhisattva « Corps Sans Frontière » ; acquérir les dix vertus comme le « Roi de Vertu d'Honneur »; se réjouir sur l'écoute de Dharma comme Bodhisattva « Sans Peur » ; avoir la grande force et la vigueur comme le Bodhisattva « Grande Force. »

Nous prions aussi pour que tous les moines, Aserli, les camarades de classe et leurs familles et tous les savants supérieurs, milieu et inférieurs tous acquièrent le courage du « Roi de Lion »; influent et transforment (les êtres) comme le l'Accumulant trésor de Bodhisattva « Accumulation des trésors »; soulageront des souffrances des autres sur l'écoute du cri à l'aide comme Bodhisattva Guan-Yin et pourrait être consulté pour le Dharma comme grand Jia-Sur. Nous prions aussi pour que le monacal, les disciples posez, tous les disciples de Bouddhiste, les tant bienveillants que souillés et leurs familles, aideraient des autres dans le danger ou dans le désespoir comme Bodhisattva Sauve-et-soulage; aurait donné de la dignité à l'apparence comme Bodhisattva Mansuri; pourrait éradiquer des offenses karmic comme la Profanation d'abandon Bodhisattva et pourrait offrir la dernière offre à Bouddha comme ChunTou.

Nous prions aussi pour que tous les êtres divins et immortels, les « quatre rois gardiens monde » tous les intelligents et droits qui sont responsables des récompenses, les punitions et la garde et la protection, les rois de dragon dans les cinq directions, les huit départements de rois de dragon, tous les spiritueux partout et toutes leurs familles, aient la compassion à tous dans le genre de Bodhisattva Maitreya; pratiquera et gardera Bouddha Dharma avec la vigueur comme Bodhisattva jamais se-reposant; a longtemps atteignent la libération, fera les études et récitera comme Bodhisattva Noble-universel et brûlera leur corps pour Dharma comme le Roi de médecine Bodhisattva.
Nous prions aussi que tous nos parents, les ennemis, les non-parents, les non-ennemis, toutes les êtres des quatre formes et dans les six mondes, toutes les créatures et leurs parents dans les directions; n'auront pas d'attachements et de profanation dans leurs esprits comme Lady Li-Yi; aura l'éloquence adroite comme Madame Shen-Man et cultiveront assidûment et avec vigueur comme Shakya-Wen; feront des vœux bienveillants et des déterminations comme Amitabha Bouddha (avec les vies infinies); auront le pouvoir et la force comme tous les rois du ciel et sont inconcevable comme Wei-Jie-Mo. Tous peuvent accomplir ces mérites et les vertus pour embellir la terre infinie de Bouddha.

Nous prions sincèrement aux innombrables Buddhas, Bodhisattvas et tous les sages honorables dans les dix directions des mondes d'espace vide pour leur compassion d'accorder sur nous et pour leur secours et protection donc nous réaliserons nos déterminations avec la forte foi et notre conduite vertueuse augmentera chaque jour. Nous prions pour qu'ils instruisent avec gentillesse toutes les êtres des quatre formes comme son enfant et aideront toutes les êtres à aborder les quatre esprits infinis, six paramitas, les dix réceptions de méditation et les trois vœux s'étendront largement partout. Nous prions pour que tout le monde puisse voir Bouddha comme la pensée survient dans notre esprit comme Madame Shen-Man a fait. Quand tous nos vœux et déterminations sont réalisés, nous aurons fait l'accomplissement ultime, qui est équivalent à l'éveil de Tathagata.

nmchau
Site Admin
Posts: 1463
Joined: 01 Oct 2007 17:02
Contact:

Re: Luong Hoang Sam en français

Postby nmchau » 16 Jan 2008 17:13

Louange

Dans cette assemblée Dharma, nous avons exposé toutes les offenses et les fautes possibles . Ils nous écartent du bon karma. Le mauvais karma nous entraine aux trois mondes, aux mauvais chemins, nés comme humains subissant diverses souffrances . Comme conséquence des causes du passé, à la fin de notre vie, nous renaissons aussitôt dans une autre vie sans pause. Les Buddhas et les Bodhisattvas grâce à leurs yeux puissants surnaturels voient que toutes les êtres des trois mondes tombent dans les souffrances en fonction de leur karma si leurs chances sont épuisées.

Ils voient que les êtres du « monde sans forme » vivant dans la joie de méditation tombent au « monde du désir » sans se rendre compte que leur vie a fini. Certains renaissent comme animaux après la fin de la chance d'être dans le ciel.
Les êtres dans le « monde des formes » ont des destins semblables. Ils tombent du « monde de pureté » au « monde du désir » pour vivre dans l’impureté et avoir de nouveau des désirs.
Les êtres des « Six paradis » tombent dans les enfers recevant l’interminable souffrance après la fin de leur chance de réjouir les plaisirs du ciel.
Ils voient aussi que les hommes renaissent en corps humain grâce aux dix bonnes actions qu'ils ont faites. Mais ce corps doit subir beaucoup de souffrance et à la fin de la vie, on tombe souvent dans les mauvais destins.
Ils voient que les animaux doivent subir diverses sortes de souffrance : être battu avec les brindilles, poussées à travailler et courir, porter de lourdes charges sur des longs chemins, la peau du cou déchiré ou brûlé avec le fer.
Ils voient aussi que les spectres affamés souffrant de la faim et de la soif, sont brûlés par le feu sans cesse. S'ils n'ont pas fait la moindre bonne action, ils ne seront jamais soulagés. S'ils ont vraiment une petite bonne action, ils peuvent renâitre comme humain mais ils sont souvent tourmentés avec les maladies et ont des vies courtes. Donc, tous devraient savoir que les roues de bons et mauvais (le karma) n'arrêteront jamais de tourner même pendant un court instant.Le cycle des chatiments ne cessera jamais.
Être riche ou pauvre est en fonction des actions passées. Aucun châtiment ne soit sans cause. Donc le sutra expose le suivant :
Les gens nobles comme les rois ou les anciens ont rendu la révérence aux Trois Joyaux.
Les gens sont riches grâce à leur générosité.
Les gens vivent longtemps grâce au respect des préceptes.
Les gens vertueux avaient cultivé la patience. Les gens qui sont diligents sans relâché avaient cultivé avec zèle.
Les gens intelligents ont cultivé la sagesse.
Les gens ayant la voix divine ont eu l'habitude de louer les Trois Joyaux.
Les gens propres et en bonne santé avaient cultivé la compassion.
Les gens grands et beaux ont eu l'habitude de respecter les autres
Les gens petits et courts ont méprisé les autres.
Les gens vilains, détestables et
Les ignorants n'ont pas voulu apprendre.
Les gens stupides ont différé des enseignements des autres.
Les gens nés muet ont diffamé les autres.
Les gens nés comme les esclaves ou les domestiques ont manqué de payer leurs dettes. Les gens nés sombres et vilains ont obstrué la lumière du Buddhas.
Les gens nés aux comtés nus ont eu l'habitude de s'exposer d'une manière indécente.
Les gens nés dans le pays de fers à cheval ont eu l'habitude de porter sandales.
Les gens nés chez des êtres au ventre percé ont regretté après avoir faire des œuvres charitables.
Les gens nés comme les cerfs ont terrifié les autres.
Les gens nés comme les dragons ont eu l'habitude de se moquer des gens.
Les gens ont des lésions ulcéreuses car ils ont fouetté d'autres créatures.
Les gens sont aimables car ils aimaient les autres. Les gens sont emprisonnés car ils ont gardé d'autres créatures dans les cages.
Les gens qui ont perturbé la compréhension des autres en écoutant le Dharma renaitront comme les chiens.
Celui qui ecoute le Dharma sans vouloir recevoir renaitra comme le mulet aux longues oreilles.
Les pingres mangent seul les aliments renaitront comme spectres affamés ou homme pauvre et affamés
Donner des aliments sales renaitre comme cochons.
Voler des autres renâitront comme les moutons écorchés pour la viande .
Les voleurs renâitront comme les vaches ou les chevaux , esclaves des hommes.
Mentir et dire du mal des autres tomberont dans les enfers où on verse du cuivre fondant dans la bouche et on extrait la langue pour être labouré par les vaches. A la fin du chatiment, renaitre comme hiboux faisant des cris si désagréables que les gens sont terrifiés à les entendre et souhaitent leur mort.
Les ivrognes renâitront dans la boue d'urine bouillante. Puis comme les singes. Si renaitre en hommes, ils seront si ignorants que personne ne veut leur parler.
Ceux qui profite la puissance des autres seront nés comme l'éléphant.
Les riches qui aiment déglinguer ses domestiques sachant qu’ils n'avaient personne pour raconter iront aux enfers pendant des millìers années après leur mort. A la sortie d’enfer, ils renaîtront comme des buffles frappés et abusés, avec l'anneau fixé au nez pour tirer des bateaux ou voitures. Tous sont les châtiments du karma passé.
Les gens crasseux renaitront comme des cochons tandis que ceux qui sont extrêmement pingres et cupide renaitront comme chien.
Les arogants renâitront comme les moutons
Celui avec me mauvais odeur du corps renaitra comme poisson ou la tortue tandis que ceux qui sont hostiles renaitront comme le serpent.
Celui sans gentillesse renaitront en tigre ou loup.
Dans cette assemblée Dharma , nous sommes nés dans ce monde avec la maladie et la mort prématurée et diverses souffrances qui ne peuvent pas être complètement décrites. Cette souffrance est le châtiment des trois sortes de karma. C'est à cause des trois poisons ( l'avarice, la haine et l'ignorance ) qu'il y a l'existence des trois méchants destins. Nous nous brûlons aussi avec trois types de mauvaises actions : les offenses faites par nos paroles, contemplé par notre esprit et commis par notre corps. Avec ces six causes, nous nous sommes piégés dans la souffrance perpétuelle et les afflictions. Quand la mort arrive, notre conscience et âme solitaire doivent repartir d’ eux-mêmes. Même nos plus proches membres de famille comme notre enfant parental ou filial ne peuvent pas nous sauver de notre destin.
Dans un instant, on arrive à l'endroit d'Yan Lou. Les gardes des enfers, malgré notre statut haut ou bas, examineront les actes de notre vie que notre conscience avouera sans oser dissimuler. Basé sur ces causes et conditions, notre conscience aura une prochaine vie de plaisir ou de souffrance selon notre karma. Avec l'incertitude des vies futures, nous serons séparés de nos aimés. Chacun aura son propre destin sans savoir quand nous nous retrouvons de nouveau. Les dieux enregistrent tous nos bons et mauvais actes aux petits détails sans rien manquer. Les bienveillants reçoivent des récompenses de chances et de longue vie tandis que les méchants commettant les offenses aux autres recevront le châtiment de courte vie et de souffrance. Le cycle naissance et mort continue, nous pouvons renaitre comme spectre affamé puis en animal avec la souffrance insupportable illimitée.
Dans cette assemblée Dharma , nous devrions le reconnaître et nous sentir honteux. Le sutra nous dit que l'on reçoit des récompenses pour les bonnes actions et la punition pour de mauvaises offenses commises. Mais étant dans le monde avec les 5 turbidities il ne faut plus faire des méchancetés. Faire des bonnes actions reçoivent toujours de bons résultats et de mauvaises actions apportent toujours le châtiment. C’est inévitable. C'est pourquoi ce texte de repentir a été écrit. Le sutra nous dit :
de ne pas laisser passer une petite bonne action qui semble ne pas mériter de faire.
Une goutte d'eau peut paraître peu mais
les gouttes continues peuvent remplir un grand récipient.
Les saints ne seront jamais devenus des saints s’ils accumulent pas les petites bonnes actions.
Nous ne laisserons pas passer un petit mauvais acte comme il peut avoir l'air de ne pas être une grande affaire. Pourtant, on peut se détruire en accumulant les petits mauvais actes.

Donc, on doit savoir que avoir de la chance ou du malheur, c’est dans notre tête. Il n'y aura pas de résultat sans cause. Les malheurs sont causés par les mauvais actes du passé invisibles à nos yeux. Chacun devrait croire ce qu’a dit Bouddha. Si, pendant qu’on est fort et en bonne santé, on n’étudie pas et apprend assidûment et essaie d'accumuler des bonnes actions, il sera trop tard pour regretter quand on sera vieux et affaibli. Maintenant comprenant du sutra des causes des malheurs et désastres, on devrait reconnaître nos offenses passées. On doit abandonner tous les mauvais actes et accumuler les bonnes actions. Si on ne fait pas cela, à la fin de cette vie nous tomberons sans doute aux enfers.

Comment le savons-nous ? On voit que quand une personne commet une offense, il est toujours rempli de la haine profonde et féroce. Quand on déteste quelqu’un, on lui souhaite la mort ou la souffrance. Quand on est jaloux d'une personne, on souhaite que rien de bon ne lui arrive . Quand on veut battre une personne, on la fait terriblement souffrir. Quand on est furieux, on ne tient pas compte des grades. Quand on insulte, notre voix est aussi fort que le tonnerre et les yeux brûlent du feu. D'autre part, au début on voulait faire beaucoup de bonnes actions mais plus tard on cherche à réduire. Comme la bonne intention ne persiste pas, on remet de jours en mois. Progresser et régresser, on oublie toute la volonté initiale.
On est fortement détestable en faisant de mauvais actes, mais en faisant de bonnes actions, notre volonté est faible et ne persiste pas. Il est impossible d'échanger le châtiment des méchancetés par la très faible bonne cause que vous avez plantée. Le sutra dit que repentir sincèrement peut éradiquer les offenses. Se répentir c’est mettre la tête, les mains et les genoux par terre comme l'effondrement d'une grande montagne, voire même sacrifier sa vie. On doit encourager les autres à s’examiner combien de fois dans cette vie a-t-on fait des offenses? Au contraire, quand on se repent, on devient très vite fatigué et ennuyé. Après quelques prostrations, on croit qu’on doit s’asseoir pendant un moment car on n’a pas assez de force pour continuer. On pense alors à se reposer ou ne pas épuiser le corps. Mais en s’allongeant on s’endormait déjà comme un mort. On ne souvient pas qu’il faut payer notre respect au Buddhas, nettoyer des temples, balayer le sol et réaliser des choses difficiles. En plus comme le sutra expose clairement, les gens ne peuvent pas faire de bonnes actions s’ils sont paresseux. Aucune compréhension du Dharma ne s’obtient avec l'attitude arrogante et méprisante. Aujourd'hui, bien qu’ayant le corps d'homme, la plupart de nos esprits sont toujours loin du droit chemin. Comment le savons-nous? De l'aube à midi, du midi au crépuscule, du crépuscule à la fin de soirée, de la fin de soirée à l’aube, chaque heure, chaque moment, nous ne contemplons pas sur les Trois Joyaux et les quatre vérités nobles dans notre esprit. Nous ne prenons pas le temps à penser comment rendre la gentillesse à nos parents et enseignants, comment pratiquer la générosité, la moralité, la patience, la diligence, la méditation et la sagesse. En examinant soi-même, on trouve aucune conduite pure à dire sauf beaucoup d’affictions sévère

Si on ne fait pas d'introspection comme cela, on peut se vanter beaucoup sur nos vertus et mérites. Pour une petite bonne action, on dit qu’on est seul capable de faire et personne d'autre ne pourrait. On est si fier de soi comme si personne d'autre n'existe. Il est vraiment honteux de se comporter ainsi.

Aujourd'hui, devant tout le monde, on se repent de toutes les offenses du passé. On jure de se réjouir en aidant les autres et espère qu’on n’aura pas d'obstructions. Tout le monde doit nettoyer le corps et esprit par la confession sans réserve. On ne devait pas dire qu’on n'a pas fait de telles offenses et pourquoi doit-on se repentir pour ce qu’on a fait. Si on a une telle pensée, prière d’enlever immédiatement . Une petite faute peut provoquer le grand ressentiment et un petit ressentiment peut devenir la grande colère. Il est très dur de changer dès qu'une habitude est formée. Donc,on ne devrait pas céder à notre esprit et intention. Au lieu d'être indolent, si on peut nous contrôler pour être patients, on peut alors éliminer nos afflictions.
Aujourd'hui, en comptant sur la compassion du Buddhas et le pouvoir des grands vœux du Bodhisattvas, qui proclament les châtiments des diverses offenses karmic pour enseigner et transformer les êtres de l'enfer. Nous devrions calmer notre esprit et écouter soigneusement

À ce titre j'ai entendu, une fois Bouddha restait à la Ville Wan Sher dans la montagne de Chi-sher-Che, il y avait beaucoup de Mahabodhisattvas, auditeurs et leurs familles, beaucoup de Bichus et Buchunis, Upasas, Upsaiis, les êtres divins, dragons et spiritueux présents à l'assemblée.
A ce moment, le Shin-Shan Bodhisattva a demandé à Bouddha, «Son Honoré, il y a des différentes sortes de créatures comme ceux dans les enfers, les spectres affamés, les animaux, riches ou pauvres. Quand ces créatures entendent l’enseignement du Boudha, ils ont l'impression d'être un enfant égaré retrouvant sa mère, un patient ayant trouvé le docteur guérisseur, une personne nue recevant des vêtements pour couvrir leur corps, comme avoir de la lumière quand on est dans l'obscurité. Quand Son Honoré exposait le Dharma, tous les êtres vivants en profitaient. A ce moment-là, Bouddha, jugeant le moment arrivé et sur les demandes sincères de beaucoup de bodhisattavas, a émis la lumière entre ses sourcils blanches. La lumière a brillé sur les mondes infinis des dix directions et les souffrances dans les enfers se sont arrêtées. Les prisoniers ont suivi la lumière émise par Bouddha, pour venir à sa rencontre. Après avoir prosterné devant Bouddha, ils lui ont demandé d'exposer universellement son enseignement pour la libération des tous les êtres.
Dans cette assemblée de Dharma, nous demandons sincèrement à tous les Buddhas de faire pareil pour nous. Nous espérons que toutes les êtres peuvent être soulagés de la souffrance. Ensemble, avec la sincérité suprême et avec l’esprit unique, nous insistons pour que tous les Buddhas dans les directions exercent leur compassion et soulagent la souffrance et les afflictions de toutes les créatures afin qu’ ils puissent recevoir la paix et la joie. Nous nous prosternons sincèrement et prenons refuge dans les les plus compatissants du monde :
{Noms des Bouddha }
De nouveau, nous prenons refuge dans les Trois Joyaux des mondes des dix directions. Avec leur gentillesse et compassion, nous jurons aussi de soulager toute les êtres de toute leur souffrance et d'afflictions. On corrige le Mal et fera le Bien et ne fera jamais des offenses. A partir de ce jour , on espère qu’on ne sera jamais né dans les trois mondes méchants. Notre corps, parole et esprit seront toujours purs. On ne fait pas attention sur les fautes des autres et on ne créera pas d’autres obstructions karmic. On accumulera seulement le karma pur. On ne tentera pas des diables de nouveau et on pratiquera toujours la quatre égalités et sera toujours pur, courageux et assidu. Nous planterons les bonnes graines de toutes les vertus et fera infiniment du Bien. On quittera ce corps et renaitra toujours dans un autre aux endroits chanceux. On se souviendra toujours de la souffrance dans les trois mondes et suscitera la volonté d’Eveil pour suivre sans cesse le chemin des Bodhisattvas. Les six paramitas et quatre esprits infinis se présenteront toujours dans nos esprits et on gagnera trois Minhs et six penerations spirituels à volonté. On peut entrer dans le monde des Bouddhas et atteindre l'éveil en rejoignant les autres Bodhisattvas.

Dans cette assemblée de Dharma , ayons la peur et la compassion et l’esprit focalisé pour écouter attentivement ce qui suit. Au moment où Bouddha, à cause de sa compassion pour tous les êtres, a émis la lumière blanche entre les yeux et la lumière illumine sur toutes les êtres des six mondes, le Bodhisattva Shin-Shan se levait, marchait vers le Bouddha et agenouillait devant lui, rejoignait ses paumes et demandait au Bouddha : «Il y a des créatures qui sont torturés par leurs geôliers. Leur corps est frappé, martelé et coupé. Mais dès qu’ils ont été coupés, le vent soufflerait pour les résusciter et recevoir de nouveau les mêmes tortures et châtiments sans relâche. Qu’est-ce qu’ils ont fait dans le passé pour subir un tel châtiment ?» Bouddha répondait que cette créature n'a pas cru dans les Trois Joyaux. Ils n'étaient pas filiaux et n'ont pas soutenu leurs parents. Ils avaient l’esprit méchant et tuaient beaucoup de créatures. Par conséquent, ils reçoivent un tel châtiment pour de telles causes. Il y a d'autres créatures dont la peau est malade, leurs sourcils et moustache tombent et la peau se dégrade partout. Ils étaient abandonnés par leur famille et personne n’aimait enterr en contact avec eux. Ainsi ils devaient habiter seulement avec les oiseaux et les cerfs. Quelles sont les causes de ce châtiment ? Bouddha disait que ces gens ne croyaient pas dans la Triple Joyau et n'étaient pas filiaux à leur parent, ils ont détruit les temples, volé le Sanghas, fait du mal aux sages et aux vertueux et ont fait du mal à leurs enseignants.Ils oubliaient la gentillesse des gens à leur égard. Ils agissaient comme des chiens jusqu’à salir les endroits respectueux sans égards, sans même avoir la honte. C’est à cause de telles actes que de tels châtiments existent.
Il y a aussi d'autres créatures avec grand corps, mais sourds et sans pieds . Ils se déplacent avec leur abdomen sur le sol et ne mangent que la crasse pour survivre. Ils sont mordus par des petits insectes ou des vers qui les font subir jour et nuit sans pouvoir se reposer. Qu'est-ce qui provoque un tel châtiment ? Bouddha disait que ces gens étaient très arrogants et n'écoutaient les bons conseils. Ils n'étaient pas filiaux à leurs parents, désobéissants et rebelles. S’ ils étaient des propriétaires, haut fonctionnaires, gouverneurs, il abusaient de leur pouvoir pour emparer des choses appartenant à ses administrés avec force et sans justice rendant ces gens appauvris. Ceux sont les causes qui résultent leur châtiment actuels.
Il y a aussi d'autres créatures aveugles des deux yeux ne pouvant rien voir allaient heurter des arbres et tomber dans les fossés. Après leur mort, ils renâitront de la même manière vie après vie. Qu'ont-ils fait pour recevoir un tel châtiment ? Bouddha disait que ces créatures ne croyaient pas que les châtiments sont provoqués par ses propres actions dans leurs vies passées. Les châtiments qu'ils reçoivent maintenant sont parce qu'ils ont obstrué la lumière du Bouddha rendant les autres incapables de voir et ont emprisonné les gens dans les cages et couvert leurs têtes avec les sacs afin qu’ils ne puissent rien voir.
Dans cette assemblée de Dharma nous avons peur de ce que décrit le sutra. Nous avions sans doute commis de telles offenses par ignorance. Le nombre de telles offenses serait tellement grande que nous subirons et recevrons les châtiments dans les vies futures. Aujourd'hui, avec la sincérité suprême, nous prosternons pour se repentir, regretter et jurer de nous changer et espérons que ce que nous avons fait peut être éradiqué et on ne refera jamais de telles choses. Ainsi notre conduite sera toujours pur. Nous faisons un tel souhait à tous les Buddhas dans les dix directions.
{Noms des Bouddha }

De nouveau, on prend refuge dans les Triples Joyaux dans tous les mondes des dix directions. Avec leur gentillesse et compassion, on espère qu'ils sauveront et protégeront toutes les créatures et nous aideront à trouver la libération de nos châtiments d'être né dans les enfers, comme les spectres affamés, dans le monde animal et ne recevront jamais un tel châtiment de nouveau. On espère que Bouddha aidera toutes les créatures à quitter la souffrance des trois destins et dans le développement de la pénétration et de la sagesse à atteindre la félicité ultime de sérénité. Toutes les êtres élimineront leur ignorance avec la lumière de la sagesse et seront capables de comprendre le Dharma profond et atteindre finalement l'éveil le plus suprême et parfait.
Dans cette assemblée de Dharma, nous écoutons sincèrement et soucieusement ce qui suit. Bodhisattva Sing-Shun disait à Bouddha, «Son Honoré : quelques créatures bégaient ou ont le problème de voix. Ils ne peuvent pas parler du ou quand ils parlent personne ne comprenne. Qu'ont-ils fait pour recevoir un tel châtiment ?» Bouddha disait, dans leurs vies passées, ces créatures ont diffamé la Triple Joyau, ignoré et obstrué l'enseignement saint, ont amusé à critiquer et à parler derrière le dos des gens, semer les rumeurs à propos des autres, ont rendu coupables des innocents étaient jalouses des gens nobles et bienveillants. Ils reçoivent ce châtiment à cause de ces actes.
Il y a aussi des créatures nés avec l'énorme ventre et le cou très fin qu'ils ont du mal à avaler les aliments. Tout ce qu’ ils mangent se transforme en sang et pus. Qu'est-ce qui provoque un tel châtiment ? Bouddha disait qu’ ils ont volé des aliments du public pour leur usage personnel dans les vies précédentes. Ils étaient très avares à apartager leur bien, mais très gourmands pour les biens des autres. Ils ont aussi empoisonné les gens rendant leur respiration difficile. Ce sont quelques causes de leur présent châtiment.
Il y a aussi des êtres torturés par leurs geôliers en brûlant avec le fer fondu chaud versé sur leur corps ou les clouer puis brûler jusqu'à la disparition totale. Qu'est-ce qui provoque ce châtiment ? Bouddha disait dans les vies passées, ils étaient des acupuncteurs n’ayant pas guéri la maladie de leur patient font quand même payer leurs patients et les ont faits souffrir et c'est la cause.
Il y a aussi des êtres mis en cuisson dans une marmite avec une fourche traversant le corps jusqu’à décomposition totale. Ensuite ils sont résuscités pour être cuits encore et encore. Qu'est-ce qui a provoqué un tel chatiment ? Bouddha disait, dans leurs vies passées, ils ont abattu des créatures, ont versé de l'eau chaude sur eux et ont enlevé des poils de leur corps. Ils ont tués beaucoup. Ces actes accomplis ont provoqué leur souffrance aujourd'hui.
Dans cette assemblée de Dharma, nous avons peur de ne pas se souvenir des offenses que nous avons commis dans les mondes où nous sommes nés comme décrit dans le sutra. Nous ne savons aps évaluer le nombre des offenses et nous pouvons subir et recevoir bientôt les châtiments ou dans les vies futures. Le chatiment du bégaiement et ne pas pouvoir parler ou avoir le gros ventre et ne pas pouvoir manger. Personne ne sait ce qui arrivera ensuite ; Bien qu’il semble que nous sommes parfaits et sains maintenant, qui peut garantir ce qui va arriver demain. Quand arrive le châtiment, on ne peut pas échapper. Donc, chacun d'entre nous devrait le reconnaître et être sérieux et avoir la bonne pensée sans aucune doute. Aujourd'hui, avec la sincérité suprême, nous nous prosternons et prenons refuge dans les plus gentils et compatissants de la plupart des mondes pour toutes les êtres des quatre formes d'existence dans les six mondes et toutes les créatures qui ont souffert et qui sont destinés à souffrir.
{Noms des Bouddhas}

De nouveau, nous prenons refuge dans les Trois Joyaux des mondes dans les dix directions. Nous prions pour que tous les Buddhas et Bodhisattvas, avec leur gentillesse et compassion, sauvent et protégeront toutes les créatures en souffrance. Avec leur pouvoir de pénétration spirituelle, ils peuvent éradiquer le mauvais karma de toutes les êtres pourqu’on ne tombera jamais dans les mauvais destins. On peut être né dans les destins purs avec le corps pur et accomplir tous les mérites et les vertus. On sera disposé à renoncer à nos vies et recevoir une autre naissance pour rencontrer tous lesd Buddhas et atteindrr l'éveil avec les autres Bodhisattvas.
Dans cette assemblée Dharma, nous nous renforçons notre esprit et écoutons attentivement. Le Bodhisattva Sing-Shun demandait à Bouddha, «Son Honoré , il y a des créatures piégées dans la cité des feux avec le feu s'approchant d'eux. Bien que les portes soient ouvertes mais quand les gens tentaient de sortir, elles se refermeront aussitôt. Ils courent partout et ne peuvent pas sortir jusqu'à leur destruction par le feu. Quelles étaient les causes d'un tel châtiment ?» Bouddha disait, dans leurs vies passées, ils ont incendié des forêts sur les montagnes, détruit les digues autour de l’eau, et les étangs que les gens ont utilisé pour leur plantes, grillé les poulets vivants au feu les faisant mourir par le feu. Ce sont les raisons pour leur souffrance présente.
«Il y a des êtres dans les montagnes couvertes de neige soufflés par le vent froid, leur peau gerçait et détachait du corps. Leur souffrance est si dure à supporter qu'ils veulent mourir sans pouvoir. Quelles sont les causes de ce châtiment ?» Bouddha disait, dans les vies passées, ils volaient les vêtements des gens alors qu’il faisait extrêmement froid. Cela a causé la mort aux gens qui n'avaient plus rien à vêtir. Ils ont aussi écorché les animaux vivants causant la douleur insupportable.
Il y a aussi des êtres constamment sur le haut de la montagne de couteaux et la forêt d'épées. Ils sont coupés et leurs articulations sont souvent cassées leur causant une douleur très dure à supporter. Quelles sont les causes ? Bouddha disait, dans leurs vies passées, ils étaient des bouchers tuant d’autres créatures.Ils ont coupé et ouvert ces créatures, séparé
leur chair des os, la tête et les pieds du corps et ils les ont accrochés dans l'air pour vendre par morceaux. C'est ce méchant karma qui provoque leur présent châtiment.
Quelle est la cause des êtres nés sans les organes sensoriels ? Bouddha disait qu'ils chassent des animaux et tirent des oiseaux provoquant la casse de leur cou ou pieds. Ils ont cassé les ailes d'oiseau vivante causant leur douleur. C'est ce méchant karma qui a provoqué leur présent châtiment.

Dans cette assemblée Dharma, nous avons peur que nous pourrions avoir fait ce que le sutra expose. Avec la sincérité suprême et l’insistance, nous nous prosternons et prenons refuge dans le le plus gentil et compassion de la part de tous les êtres dans tous les dix directions et ceux qui ont ou vont souffrir.


Noms des Bouhdas

De nouveau, nous prenons refuge dans la Triple Joyau des mondes des dix directions. On espère que, avec leur grande gentillesse et compassion qu'ils sauveront et protégeront toutes les êtres dans les dix directions. On espère que le souffrant trouve la libération et ceux qui souffrent peuvent être enlevés de leur souffrance pourque nous ne serons jamais nés dans les mauvais destins. A partir de ce jour jusqu'à l’Eveil, les Bouddhas et Bodhisattvas peuvent éradiquer notre karma des trois obstructions et enlèveront les cinq sortes de peur. On accumulera tous les mérites et les vertus et développera la sagesse et enseignera et transformera toutes les créatures avec tous les mérites transformés à l'acquisition de bodhi le plus suprême et l'éveil parfait.
Dans cette assemblée, nous écouterons encore une fois attentivement.
Le Bodhisattva Sing-Shun demandait à Bouddha. «Il y a des êtres nés avec les bras déformés et au dos le corps inférieur n’est pas raccordé correctement au corps supérieur , ils ont du mal à marcher ou ne peuvent pas marcher du tout. Qu'est-ce qui le provoque ? Bouddha disait, dans leurs vies passées, ils faisaient la chasse et mettaient les êtres en pièges. Leur châtiment est en raison de ces actions passées.

Il y a des êtres en prisons torturés par les geôliers. Qu'est-ce qui provoque un tel châtiment pénible ? Bouddha disait, dans leurs vies passées, ils montent des filets pour piéger des animaux ou gardent des animaux domestiques en cages, ou ils étaient des gouverneurs locaux gourmands et ont pris des choses de leurs administrés. Ils ont enfermé les innocents pour faire avouer quelque chose qu'ils n'ont pas fait. Ces actes provoquent leur souffrance dans cette vie.

Il y a des êtres paranoïaques, stupides, idiots qui ne peuvent pas distinguer le bien du mal. Qu'est-ce qui le provoque ? Bouddha disait, dans leurs vies passées, ils étaient ivrognes et faisaient trente-six sortes d'offenses. Après cette vie, ils seront toujours nés muets comme l’ivrogne non respectable.
Il y a des êtres nés court avec de grands organes sexuels pas très commode pour se déplacer. Ces organes sont visibles peu importe ce qu'ils font, marcher, s'asseoir, ou allonger. Qu'est-ce qui le provoque ? Bouddha disait, dans leurs vies passées, ils étaient des négociants qui ont gardé leurs propres affaires soigneusement, mais ont détruit la fortune et les trésors des autres. Ils ont aussi triché pour obtenir plus d'argent dans les trocs. Dans cette assemblée Dharma nous devrions sentir la grande peur après avoir écouté ce que Bouddha a décrit.
Nous, avec la sincérité suprême et l’insistance, nous prosternons et prenons refuge dans le plus gentils et les plus compatissants du monde de la part de tous les êtres en incluant ceux qui souffrent, qui souffriront, nos parents, enseignants et superieurs, tous les fervents, les savants et les moins savants.
{Noms des Buddhas }

De nouveau, nous prenons refuge dans la Triple Joyau dans tous les mondes des dix directions. Aujourd'hui, nous comptons sur le pouvoir de Buddhas, Dharma et tout Bodhisattvas pour nous repentir pour ceux qui ont souffert. Nous prions à Buddhas et à Bodhisattvas pour aider le souffrant à trouver la libération. Pour ceux qui n'ont pas souffert, à partir de ce jour jusqu’à l’Eveil, nous prions pour qu'ils ne tombent jamais dans les mondes méchants , ne devront pas passer par les huit sortes de souffrance et auront les huit sortes de chance de naissances. Ils auront toutes les bonnes racines, développeront l'égalité et la sagesse , atteindront la pureté et auto-maitrise et atteindront l' éveil avec le Tathagatas.
ils mangent beaucoup et habillent exagérément; et ils ont de mauvais ulcères de peau où le pus coule toujours . Toutes les maladies se réunissent dans leur corps. Ils essaient de plaire les gens mais ils les ignorent. Ils sont reprochés pour les crimes commis par les autres. Ils n’iront jamais voir Bouddha et n'entendront jamais du Dharma. Ils ne connaîtront jamais de Bodhisattvas, saints ou nobles. Ils passent d’une souffrance à une autre sans répit. Qu'est-ce qui provoque un tel châtiment ? » Bouddha disait que, dans leurs vies passées, ils étaient des enfants non filiaux à leurs parents, des subalternes infidèles envers leur superieurs, des responsables, des amis infidèles. Leurs esprits étaient trompeurs et à l'envers au-delà des limites. Ils ont tué leur superieurs et subordonés, méprisé et humilié leur âinés, attaqué les pays voisins, pillé des civils, attaqué et détruit des villes, volés des gens et cambriolé des établissements. Les méfaits étaient trop pour décrire. Ils se pardonnaient en critiquant les autres, ils ont pris des avantages des ainés et des mineurs, ils ont diffamé les vertueux et bienveillants et ils étaient impolis à leurs enseignants et ainés. Ils ont triché, menti et commis toutes les offenses possibles qui ont causé leur souffrance. Alors, tous ceux subissant un châtiment, après avoir entendu les paroles de Bouddha, lui ont dit en criant si durement que la terre se met à trembler et leurs larmes tombaient en pluie. Ils ont dit, «Nous supplions Bouddha de rester dans ce monde pour enseigner et nous transformer ainsi nous pouvons trouver la libération.» Bouddha disait que même si je vis toujours dans ce monde, ceux avec peu de vertu et ne cultivent pas de bonnes racines croiraient que puisque je serai toujours ici, ils peuvent ignorer l’impermanence et accumuler d’innombrables causes malsaines . Il sera trop tard pour regretter quand on se réalise finalement la vérité. Bouddha continuait : "Vous tous les bons hommes, si un enfant a toujours sa mère avec lui, il n'aura jamais l’idée que le temps où ils sont ensemble est précieux. Seulement après que leurs mères les quittent, ils vont manquer et penser toujours à elle. Si leur mère revient, ils apprécieront vraiment sa présence. Vous tous, ma présence sera pareil. C’est parce que je comprends comment sont les créatures, je n'habiterai pas dans ce monde pour toujours et entrerai dans le nirvana. " Bouddha a alors dit les vers suivant aux êtres en souffrance :
L'eau coule toujours ainsi il ne sera pas plein;
Le feu féroce s'arrêtera bientôt;
Le soleil se lève et se couche;
La lune complète ne sera pas bientôt pleine,
Le prestige et la fortune sont aussi impermanents,
Il faudrait s'exercer assidument et respecter le plus honoré. Après que Bouddha a dit les vers, les souffrants ont tristement dit à Bouddha, «Votre Honoré, quelle bonne action une créature peut-elle faire pour éliminer leur souffrance ?» Bouddha disait, «une personne bienveillante devrait respecter et s'occuper de leurs parents, respecter leurs enseignants et anciens, prendre refuge dans les Trois Joyaux, avoir la générosité, patience, diligence, concentration, sagesse, gentillesse et compassion, joie sympathique et traiter des amis et des ennemis tous égaux. Il ne faudrait pas profiter des vieux gens solitaires ou baisser les yeux sur les pauvres dans les classes sociales plus basses, devrait traiter les autres comme soi-même et ne devrait jamais avoir la mauvaise pensée. Si vous pouvez cultiver comme ceux-ci alors vous avez rendu la gentillesse aux Buddhas et ne jamais naitre dans les trois mondes, donc jamais souffrir de nouveau.» Juste après que Bouddha a exposé un tel enseignement, beaucoup de grands Bodhisattva ont atteint anycsamyksambodhi (l'éveil). Beaucoup d'auditeurs solides et preteyakas ont immédiatement accompli six pénétrations et trois mings et ont atteint les huit libérations.
Beaucoup de disciples dans l'assemblée ont obtenu la pureté des yeux de dharma. N'importe quel être, ayant entendu cet enseignement, ne renaitra jamais dans les trois mondes et ne rencontrera jamais les huit difficultés. S'ils sont dans les enfers, leur souffrance s’arrête un moment et ils auront un peu de paix et confort.
Bodhisttva Sing-Shun disait à Bouddha, «Votre Honoré, que devrions-nous appeler ce sutra et comment tous les Bodhisattvas et Maha Bodhisattvas pratiquent cet enseignement ?» Bouddha disait au Bodhisttva Sing-Shun, «Vous le bon homme, ce sutra devrait être désigné comme le sutra du châtiment d'offenses et de transformer les êtres de l'enfer. Il faudrait réciter et propager ce sutra dont les mérites sont immesurables.» A ce moment, après avoir écouté cet enseignement, tout le monde dans l'assemblée était joyeux et ils ont respectueusement suivi l'enseignement.
Dans cette asssemblée, nous devrions avoir beaucoup peur après avoir entendu les paroles de Bouddha. Aujourd'hui, ensemble, nous portons l'esprit de peur, de gentillesse et de compassion, en comptant sur le pouvoir des Buddhas. Nous pratiquerons le chemin du Bodhisattva. Nous nous rappellerons de la souffrance des enfers et susciterons la volonté d’éveil et nous repentirons sincèrement pour toutes les êtres souffrant aux enfers, nés comme les spectres affamés et toutes les autres créatures dans les six mondes qui souffrent actuellement .
Nous espérons que toutes ces créatures seront libérées. Si nous ne cultivons pas et aidons les autres et transformons des malheurs aux chances, nous pouvons avoir notre part dans les enfers. En contemplant sur le fait que nos parents, enseignants, famille et parents tous devraient souffrir et que nous devrons aussi souffrir maintenant ou dans l'avenir, nous nous prosternons sincèrement avec le soucis absolu et espérons que notre pensé sera conformément aux pensées des Buddhas dans les dix directions et notre révérence éliminera toute la souffrance. Par le pouvoir de Buddhas, Dharma et les saints et vertueux, ceux qui ont souffert dans les six mondes recevront la libération et ceux qui souffriront dans les six mondes ne seront jamais né dans les six mondes pour souffrir.
Ils ne seront jamais nés dans les mauvais destins et en raison de trois obstructions leur karma sera éradiqué ainsi ils peuvent être nés aux mondes qu'ils souhaitent. Leurs cinq peurs seront éteintes et nous trouverons la libération et la tranquillité. Nous cultiverons toujours le chemin sans cesse, apparaîtrons avec la conduite parfait, surpasser la terre de nuage dharma, entrer dans l'esprit de varjna et atteindre finalement l'éveil parfait.
Dans cette assemblée, nous écoutons et pensons soucieusement et soigneusement. Le Sutra Zha-Zhan déclare qu'il y avait un diable qui a demandé à Mu-Lian : «j'ai deux yeux sur mes épaules et la bouche et le nez sur ma poitrine, mais je n'ai pas la tête. Qu'est-ce qui provoque un tel châtiment ?» Mu-Lian a répondu, «Dans vos vies passées, vous vous êtes comportés comme Kuay-Kuai. Vous avez été excités quand vous avez tué les gens et vous aimiez attacher les gens avec les cordes. C'était à cause de ces actes que vous avez le fleur de votre présent châtiment. Le fruit de Votre châtiment sera aller à l'enfer.
Un autre diable a demandé à Mu-Lian : «la forme de mon corps ressemble à un morceau de viande. Je n'ai pas de mains, pieds, yeux, oreilles, ou nez. Je suis toujours picoté ou mordu par les oiseaux et les vers. Ces souffrances sont si pénibles et insupportables. Qu'est-ce qui provoque un tel châtiment ?» Mu-Lian a répondu : «dans votre vie passée, vous avez donné des poisons aux gens pour avorter le fœtus qui n'est pas né
provoquant sa mort. Ces actes provoquent ce châtiment. C'est seulement le début du châtiment. Le châtiment final c’est d’aller aux enfers.
Un autre diable a demandé à Mu-Lian : «mon vetre est trop gros grand mais ma gorge est aussi étroite qu'une aiguille. Année après année, je ne peux pas manger ni boire. Qu'est-ce qui a provoqué un tel châtiment ?» Mu-Lian a répondu : «dans votre vie passée, vous avez gouverné un village.
Etant puissant et riche, vous avez bu de l'alcool excessivement et vous avez humilié les autres.Vous avez volé les aliments des gens les faisant mourir de faim. C'était une telle conduite qui a provoqué ce début du châtiment. Le châtiment final sera dans les enfers.»
Un autre diable demandait à Mu-Lian : «je suis né avec deux roues chaudes sous mes bras faisant brûler la chair. Qu'est-ce qui a provoqué un tel châtiment ?» Mu-Lian répondait : «dans votre vie passée, vous travaillez dans une patisserie et vous avez volé deux grands pièces en les tenant sous vos bras. C'était cet acte qui a provoqué votre présent châtiment.»

Un autre spectre demandait à Mu-Lian : «je cache toujours ma tête parce que j’ai toujours eu peur que quelqu'un me tuera. Qu'est-ce qui a provoqué un tel châtiment ?» Mu-Lian répondait : «dans votre vie passée, vous avez eu un mauvais comportement sexuel en adlltère et vous aviez peur que les gens découvrent ou les maris ou les maîtres des harcelés vous captureront et vous tueront. Par conséquent, vous êtes dans la peur constante. C'est la raison du début de votre châtiment de fleurs. Le châtiment final est de souffrir aux enfers.»


Dans cette assemblée, après avoir lu le sutra, nous ne pouvons pas sentir autre chose que la grande peur. Nous tous, depuis la nuit des temps jusqu'à aujourd'hui, devons avoir commis des offenses immesurables parce que nous manquons de la gentillesse et de la compassion. On a agressé les faibles car on était plus forts, On a fait du mal à beaucoup de créatures et on a même volé des autres. On a été perdu du droit chemin. On étend des rumeurs et a diffamé les vertueux et bienveillants. Avec de telles nombreuses offenses, on sera sans doute né dans les mondes méchants pour souffrir. Aujourd'hui, avec la sincérité suprême, nous prosternons et repentons pour toutes les créatures dans les six mondes qui ont souffert ou souffriront. On se repent aussi au nom des parents, enseignants, la
famille et relatifs. Nous nous repentons aussi
pour nous. Nous espérons que toutes nos offenses peuvent être éradiquées et nous ne commettrons jamais d'offenses de nouveau.
Nous abattons et prenons le refuge dans le père le plus gentil et le plus compatissant du monde.
{Noms des Boudhas}

De nouveau, nous prenons refuge dans les Joyaux Triples de tous les mondes dans les dix directions. Nous prions pour que, par leur grande gentillesse et compassion, ils sauvent et protégeront tous les êtres doués de sensations qui souffrent et souffriront dans les six destins. Nous prions pour qu'ils les aident dans la recherche de la libération, en ayant recours à leur pouvoir surnaturel, ils peuvent aider l'être dans l'élimination du karma qui aura le châtiment dans les méchants destins et dans les enfers. Nous prions aussi pour qu'ils puissent aider tous les êtres, à partir d'aujourd'hui jusqu'à la réalisation de l'éveil, de jamais tomber dans le mal destine. Après que nous n'avons plus le châtiment de souffrance, nous obtiendrons le corps Varjna, pratiquerons toujours la quatre égalité et les six perfections et accomplirons l'éloquence de quatre façons et de six sortes de pouvoir surnaturel.

Nous prions pour que les vœux de tous les êtres soient réalisés et peuvent maîtriser nos esprits. Nous prions pour que nous soyons toujours diligents sans cesse jusqu'à ce que nous ayons accompli le fait d'accomplir des dix terres et revenions ensuite pour soulager et transformer tous les êtres doués de sensations.

Dans l'assemblée Dharma d'aujourd'hui, nous écoutons sérieusement le Dharma avec la concentration complète. Une fois, Sakyamuni Bouddha et ses disciples étaient au jardin de bambou Karanda de Rajagrha. Dans sa méditation, Maudgalaputra (un des dix disciples en chef de Sakyamuni Bouddha) a vu certains spectres affamés le long des banques de Ganges Fleuve. Les spectres affamés souffraient de différents châtiments. Quand ils ont vu Maudgalaputra, ils se sont respectueusement approchés de lui et demandaient la raison de leurs souffrances. Un spectre affamé demandait : «dans ma présente vie, j'ai souffert de la faim et de la soif. Une fois, j'ai essayé de consommer les excrétions de toilettes et ai été arrêté par un spectre puissant aux toilettes. Il m'a frappé avec un bâton. Qu'est-ce qui provoque un tel châtiment ?» Maudgalaputra répondait: «dans votre passé vivant, vous étiez un abbé d'un temple. Il y avait un temps qu'un moine est venu au temple et a demandé quelques aliments. Vous avez refusé de lui donner n'importe quoi. Après qu'il est parti, vous aviez votre repas avec d'autres membres du temple. À cause de votre égoïsme et refus, vous recevez de telles souffrances dans cette vie. Votre châtiment est dans l'enfer.»
Un autre spectre demandait à Maudgalaputra : «je suis né avec une grande jarre couleur cuivre remplie du cuivre fondu sur mon épaule. Je verse irrésistiblement le cuivre fondu sur ma tête avec une pelle. La douleur est insupportable. Qu'est-ce qui provoque un tel châtiment ?» Maudgalaputra répondait : «dans votre passé vivant, vous étiez un Karmadana (le distributeur de devoir, le sous-chef d'un monastère). Vous avez intentionnellement gardé une bouteille de lait des invités. Après qu'ils sont partis, vous avez partagé du beurre avec d'autres membres du temple. Le beurre a appartenu au temple et devrait avoir été partagé avec d'autres. À cause de votre égoïsme, vous recevez de telles souffrances dans cette vie. Votre châtiment est dans l'enfer.»
Un autre spectre demandait à Maudgalaputra : «dans ma présente vie, j'avale toujours des boules en fer brûlantes. Qu'est-ce qui provoque ce châtiment ?» Maudgalaputra répondait : «dans votre passé vivant, vous étiez un Sramanera (le novice religieux mâle, qui a pris des vœux pour obéir aux dix préceptes). Pendant que vous utilisiez de l'eau propre pour faire le sirop de sucre de roche, vous avez ébréché un petit morceau du sucre de roche et l'avez mangé avant les autres. À cause de votre offense de vol, vous recevez de telles souffrances dans cette vie. Votre châtiment est dans l'enfer.»
Dans cette assemblée Dharma nous devrions sentir la grande peur après avoir entendu ce qu’ a décrit Maudgalaputra . Il est possible que nous ayons commis de telles offenses aussi. À cause de notre ignorance, nous sommes incapables de nous souvenir de ce que nous avions fait. Pour les multiples offenses que nous avions commises dans le passé et recevrions le châtiment dans l'avenir, aujourd'hui, nous, avec la sincérité suprême et le sens d'urgence, abattons et prenons refuge dans les plus gentils et les plus compatissants du monde.
Nous nous repentons de la part de tous les spectres affamés des dix directions et de la fin de vide, nos parents, enseignants, anciens, le sangha, les gens bien documentés et désorientés et tousles êtres doués de sensations des dix directions, quatre formes de naissance et de six mondes. Nous prions pour que toutes les offenses que nous avons commises soient éradiquées. Nous résolvons de ne pas commettre des offenses futures. Nous prions respectueusement à tout Buddhas dans les dix directions.

Noms des Boudhas

De nouveau, nous prenons refuge dans les Joyaux Triples dans tous les mondes dans les dix directions. Aujourd'hui, nous comptons sur le pouvoir compatissant de Buddhas de sauver tous les êtres doués de sensations souffrant dans le monde des spectres affamés. Nous prions à Buddhas pour sauver tous les êtres doués de sensations dans le monde des enfers, des animaux et humain des souffrances immesurables. Nous prions à Buddhas donc l'être doué de sensations peut mettre fin aux trois obstacles (le karma, le châtiment et l'affliction), cinq peurs de débutants dans la bodhisattva-voie, atteindre les huit stades de concentration mentale et susciter ensuite les quatre vœux universels d'un bodhisattva. Nous prions à Buddhas que par la culture, nous gagnons assez de mérites pour assister à l'assemblée Dharma de Bouddha et recevoir ses enseignements en personne. Nous voulons que nous mettions finalement fin à toutes les afflictions, apparaîtrons en tout Bouddha Terrain à volonté et atteignez l'éclaircissement suprême.

Dans cette assemblée Dharma, nous écoutons sérieusement le Dharma avec la concentration complète.
La continuation avec le temps que Sakyamuni Bouddha et ses disciples était dans Rajagrha. Au côté au sud-est de la ville, il y avait un étang répugnant sentant complet de saleté et de déchet. Un ver gigantesque et un ver de membre moins ont vécu dans l'étang. Cela a attiré beaucoup de visiteurs, en incluant Ananda (un des disciples de Bouddha). Après que Bouddha a entendu qu'Ananda a vu, lui et ses disciples sont allés à l'étang. Les disciples l'ont considéré Bouddha expliquerait quelles offenses le ver avait commis qui s'est ensuivi dans ce présent châtiment. Bouddha disait à ses disciples : « Après le nirvana de Vipasyin Bouddha (un de sept Buddhas anciens), il y avait cinq cents Bhiksus qui a passé par un temple. L'abbé du temple leur a heureusement demandé de rester et leur a fourni des offres abondantes. Plus tard, il y avait cinq cents négociants qui ont voyagé au temple après un voyage recherchant trésor dans la mer. Après que les négociants ont vu comment avec zèle les Bhiksus cultivaient, chacun d'entre eux a décidé d'offrir une perle ‘Mani’ précieuse. Ils ont quitté les perles avec l'Abbé. Malheureusement, l'abbé est devenu cupide et incontestable pour garder les perles à lui. Le Bhiksus a été au courant de l'incident et a dit à l'abbé que les perles appartiennent aux négociants. Les perles ont été destinées comme une offre. L'Abbé a répondu : « Les perles m'ont été données. Si vous insistez, je vous donnerais un peu de gaspillage. Si vous ne partez pas tout de suite, je ferai amputer vos membres et les lancerai dans la fosse sceptique. Attristé par sa stupidité, le Bhiksus est calmement parti. À cause de cette offense, il est né comme ce ver. Après cela, il tombera dans l'enfer et recevra plus de souffrances. »
Quand Bouddha était toujours dans Rajagrha, il a vu un être doué de sensations avec une longue et énorme langue qui a été pleine des ongles et des flammes. Le jour et la nuit, il a enduré des souffrances immenses. Maudgalaputra demandait à Bouddha : «qu'est-ce qui provoque un tel châtiment ?» Bouddha répondait : «dans le passé il était un abbé d'un temple. Il était très arrogant et réprimandait souvent d'autre Bhiksus. Il n'a jamais offert des aliments et boit à d'autres. À cause de cette offense karmic, il a reçu un tel châtiment.»



Bouddha et ses disciples ont vu un énorme être doué de sensations avec un wok bouillant plein de cuivre fondu. Le cuivre fondu déborde et brûle son corps sans cesse. Maudgalaputra demandait à Bouddha, «qu'offenses provoquent un tel châtiment ?» Bouddha répondait : «dans le passé, il était un directeur d'affaires dans un temple (karmadana). Il a refusé de partager du pétrole donné par les patrons du temple avec les moines invités. Après que les invités sont partis, il a partagé du pétrole seulement avec les moines dans le temple. À cause de cette offense karmic, il a reçu un tel châtiment.»
Il y avait un être avec une boule en fer entrant par sa tête et sortant par ses pieds. La souffrance est insupportable. Maudgalaputra demandait à Bouddha, «qu'offenses provoquent un tel châtiment ?» Bouddha répondait : «dans le passé, il était jeune Sramanera dans un temple. Une fois, il a volé sept fruits du jardin du temple. Après sa mort, il est tombé dans l'enfer et a subi des souffrances immesurables. Depuis que son châtiment karmic ne finissait pas toujours, il souffre toujours de ce présent châtiment.»
Il y avait un gros poisson ayant cent têtes attrapé dans un filet. Toutes les têtes sont différentes. Quand Bouddha l'a vu, il est immédiatement entré dans le samadhi de compassion. Accordé avec le pouvoir de samadhi, le poisson était capable de communiquer dans la langue humaine.
Bouddha demandait , «Où est votre mère ?« Le poisson répondait , «Ma mère est un ver dans des toilettes.» Bouddha expliquait à tous ses disciples, «Pendant l'ère de Gayakasyapa Bouddha, le poisson était un Tripitaka Bhiksu (un Bhiksu qui a maîtrisé toutes les trois divisions du Canon de Bouddhiste.). Malheureusement, le Tripitaka Bhiksu utilisait souvent la langue injurieuse. À cause de cette offense, il est né avec les têtes multiples dans cette vie. Depuis que sa mère aceptait les offres destinées pour lui, elle est née comme le ver dans les toilettes.» Bouddha disait aussi : « Ceux-là qui subissent ce châtiment ont commis les offenses de parler la langue injurieuse et critiquer dans le passé, qui a détruit l'harmonie d'entre d'autres et ainsi les semailles du désaccord et de la désunion. Après leur mort, ils tombent dans l'enfer. Le directeur utilise la baguette en fer chaude pour brûler leurs langues. En plus, il utilise un crochet en fer avec trois lames pointues pour couper leurs langues. Après cela, il utilise une charrue pour se faire éclater leurs langues. Alors il utilise un pilon pour poignarder leurs gorges. Cette punition continue pour des milliers de kalpas. Depuis la fin de souffrance dans l'enfer, ils sont nés comme les oiseaux dans le monde animal. Bouddha disait, «les offenses d'entre ceux qui diffament les rois, les parents, les enseignants et les anciens seraient encore plus sévères.»
Dans l'assemblée Dharma d'aujourd'hui, nous devrions sentir la grande peur après avoir entendu ce que Bouddha a décrit. La différence entre les voies du bien et du mal est notable. Il n'y a aucun doute de la loi de cause et d'effet. Donc nous devrions nous repentir de nos offenses vigoureusement et constamment. Maintenant nous avons lu le sutras et avons compris la loi de cause et effet, nous ne devrions pas être indolents. Autrement, nous ne serions pas réussis à nous repentir nos offenses et d'atteindre le Buddhahood. Cela ressemble à une pauvre personne qui rêve des aliments délicieux, mais ne fait rien pour améliorer ses conditions. Ce n'est pas assez juste pour avoir l'intention si nous voulons cultiver Dharma suprême et magnifique et guider les êtres doués de sensations. Après le fait d'avoir l'intention, nous devrions cultiver avec zèle. Aujourd'hui, nous, avec la sincérité suprême et le sens d'urgence, abattons et prenons le refuge dans les les plus gentils et les plus compatissants du monde. Nous nous repentons de la part de tout l'être doué de sensations dans les royaumes d'enfer, spectre affamé, animal et humain, nos parents, enseignants, anciens, les gens bien documentés et désorientés et tous les parents. Nous prions pour que toutes nos offenses passées soient éradiquées et résolvent de ne jamais les répéter. Nous prenons respectueusement le refuge dans le grand père compatissant de ce monde.

Nom des Boudahs
De nouveau, nous prenons refuge dans les Triples Joyaux dans tous les mondes des dix directions. Nous comptons sur le pouvoir de compassion, grande sagesse, inconcevable et illimité à volonté le guide de liberté pour libérer tous les êtres doués de sensations dans les six mondes. Nous prions pour que toutes nos souffrances et offenses des trois mondes méchants soient éradiqués. Nous résolvons ne jamais commettre de nouveau les cinq actes rebelles de péchés mortels (Pancanantarya), les dix méchants actes (Dasakusala) et par conséquent, la chute dans les trois méchants destins. A partir d'aujourd'hui, nous résolvons d'abandonner la renaissance et atteindre la vie de Pur Terrain. Nous résolvons d'abandonner la vie impermanente et atteindre la vie de la sagesse. Nous résolvons d'abandonner le corps de châtiment et atteindre le corps Vajra. Nous résolvons d'abandonner les souffrances des méchants destins et atteindre la félicité de Nirvana. Nous résolvons de nous soucier des souffrances dans les méchants destins et suscitons notre esprit de Bodhi. Nous résolvons d'atteindre le quatre esprit immesurable, six paramitas, les quatre pouvoirs bodhisattva illimités de raisonnement, six pouvoirs transcendantaux et à volonté les libertés. Nous résolvons de cultiver avec zèle et sans cesse jusqu'à ce que nous atteignions les dix stades un sentier de Bodhisattva (Dasabhuni, les Dix Terres). Alors nous résolvons de revenir pour guider et libérer tous les êtres doués de sensations.

nmchau
Site Admin
Posts: 1463
Joined: 01 Oct 2007 17:02
Contact:

Re: Luong Hoang Sam en français

Postby nmchau » 16 Jan 2008 17:16

Chapitre 8 : Libération de l'Enfer

Dans l'assemblée Dharma d'aujourd'hui, nous serons conscients que bien qu'il y ait de différents chemins Dharma, le but sous-tendant est le même. Le bien et le mal ressemble à la lumière et à l'obscurité. Les bonnes actions s'ensuivent dans le châtiment d'humain et d’hommes célestes pendant que de mauvais actes s'ensuivent dans le châtiment des trois méchants mondes. Bien que le contraste entre le bien et le mal soit très clair et réel, les gens avec l'ignorance sont toujours douteux. L'ignorant dit que les mondes d'humains et célestes sont fictifs et l'enfer n'est pas réel. Il ne sait pas s'il faut enquêter sur la cause d'abord et examiner l'effet plus tard ou examiner l'effet d'abord et enquêter sur la cause plus tard. Il ne peut pas faire la différence entre la cause et l'effet. Pas seulement il exige nos propres vues de ce monde, mais publie des articles de ces concepts désorientants. Il se considère comme savant et pense ce qu'il dit est réel. Même lorsque il est informé avec les vues justes, il a fermement rejeté ces vues. Comme une flèche qui tombe finalement à la terre, les gens ignorants tomberont dans les mondes méchants. Même leurs parents ou enfants ne pourraient les sauver. Sans un choix, l’ ignorant avance dans un wok brûlant. Son corps et esprit sont écrasés et la souffrance est immense. À ce moment il est trop tard pour regretter
Dans l'assemblée Dharma d'aujourd'hui, nous serons conscients que les actes du bien et le mal s'aident et s'accompagnent comme une ombre à un objet ou comme un son à un instrument. Les châtiments d'actes du bien et du mal sont brusquement différents. Les bonnes actions s'ensuivent dans les bénédictions et les actes méchantes se résultent dans les souffrances. Nous devrions toujours nous soucier de nos pensées. Maintenant que chacun croit dans la cause et l'effet sans doute. Essayons de comprendre ce qui est l'enfer. Le sutra dit : «dans les un milliard de petits mondes (Tri-sahasra-maha-sahasra-loka-dhatu), entre les deux anneaux de montagnes en fer et parmi l'obscurité, il y a un endroit appelé l'Enfer. Le mur en fer s'étend pour seize millions de miles. À l'intérieur de l'enfer, la terre est couverte du fer et entourée avec les clôtures en fer. Le feu brûle de couleurs rouges vives dans la ville.
Il y a beaucoup d'enfers, comme l'Enfer de Défaut de la Montagne (Samghata), Obscurité, Roues de Couteaux, Jungle d'Épées, Machines En fer, Jungle de Pointes En fer, Clôtures En fer, Cavernes, Boules En fer, Roches Pointues, Mines de Charbon de bois, les Jungles Brûlantes, les Tigres et les Loups, de Gémir (Raurava), d'Eau bouillante, de Cuisinière avec le Charbon de bois Brûlant, les Montagnes de Couteaux, les Arbres d'Épées, le Broyeur de Feu,Ville de Feu, de Colonne Couleur cuivre, Lit En fer, Voiture de Feu, Roue de Feu, Boire Couleur cuivre, Flammes Crachant, Chaleur Extrêmement Féroce, Extrêmement Froid, Traînement de Langue, Corps Clouant, Labourage, Coupe, Couteaux et les Soldats, l'Enfer de Massacre, le Fleuve de Cendre, Faire bouillir Feces, de Glace Gelante, de Boue Crasseuse, d'Ignorance, de Cri, de Sourds et Aveugle, de Muets, de Crochet En fer et d'Enfer de Bec En fer, de Charrue Boueuse et de l'Enfer Avici.
Bouddha expliquait à Ananda les raisons pourquoi l'Enfer Avici est appelé à ce titre. Avici a beaucoup de sens. Les sens incluent illimité et ne peuvent pas être sauvés, non interrompus et la chaleur extrême et l'irritation extrême.
Bouddha disait à Ananda. La longueur de l'Enfer Avici s'étend pour trois cent deux mille miles. Dans l'Enfer Avici, il y a sept couches de muraille faite du fer et de sept couches de clôtures en fer. Il y a dix-huit différents sites qui sont entourés par sept couches de jungle avec les couteaux. À l'intérieur des villes, il y a la jungle d'épées. Chacun des dix-huit différents sites a quatre-vingt-quatre mille couches. Les quatre coins sont gardés par quatre énormes chiens en cuivre. Les yeux de ces chiens ressemblent à la foudre, leurs dents ressemblent à la jungle de couteaux et de montagne de couteaux et leurs langues ressemblent aux pointes en fer. Leurs corps sont pleins des flammes et l'odeur est insupportable. Il y a aussi dix-huit directeurs avec les têtes comme les raksasas' et les bouches comme les yaksas'. Leurs soixante-quatre yeux étant gonflés ressemblent aux boules en fer. Leurs dents s'étendent en haut pour cent soixante miles. Leurs dents émettent des flammes qui brûlent le Avici Ville, transfomant la ville en couleur cuivre fondue. Sur chacune de la tête du directeur, il y a huit têtes de buffles. Chaque tête de buffle a dix-huit cornes. Chaque corne émet le feu qui se transforme en dix-huit webs de feu. Les webs de feu se transforment alors en grande roue de couteaux. Placé fermé l'un à l'autre, les roues ont rempli l'Enfer Avici en entier.
Les langues des chiens en cuivre ressemblent aux épines en fer et s'étendent à la terre. Les langues se transforment en innombrables autres langues remplissant Avici Ville en entier .
À l'intérieur de la ville de sept couches, il y a sept flammes en fer. L'éclatement de feu du haut des flammes comme les geysers bouillants et remplit l'entier Avici Ville. Sur les pas de porte des quatre portes de la ville, il y a dix-huit pots. Le bouillonnement du cuivre fondu jaillit du récipient et remplit Avici Ville en entier. À l'intérieur de la ville il y a dix-huit quatre mille énormes pythons qui émettent du gaz toxique et du feu. Les pythons hurlent comme un tonnerre et des boules en fer tombant.
Les souffrances dans la ville sont innombrables. Toutes les souffrances extrêmes sont réunies dans cette ville.
Il y a aussi 5 milliards de vers, chacun a quatre-vingt-quatre mille bouches. Le feu verse comme la pluie de leurs bouches et remplir Avici Ville en entier . Les flammes éclairent trois millions trois cent soixante mille miles.
Bouddha disait à Ananda que l'être doué de sensations, qui a tué leurs parents et a insulté leur famille et parents à mort, verra dix-huit voitures d'or avec les baldaquins précieux. Ces voitures sont la transformation des chiens en cuivre. En plus, tout le feu se transforme en jolies filles. Les contrevenants deviennent très heureux quand ils voient ces images. Ils veulent les rejoindre. Avant de mourir, ils se sentent très froids et cherchent la chaleur. Les voitures qu'ils montent s'éclatent en flammes. À cet instant, ils meurent. Les jolies filles se sont transformées en haches en fer coupant leurs corps. Les formes de feu sur leurs corps plus bas brûlent comme une roue tournante. Immédiatement, ils tombent dans le Grand Enfer Avici. Leurs souffrances commencent de la couche supérieure à la couche de fond. Les chiens en cuivre aboient fort et machent leurs os et moelle. Le directeur et raksasas les poussent avec de grandes fourchettes en fer. Leurs corps entiers sont sur le feu. Les filets en fer et beaucoup de couteaux pénètrent leur coprs soigneusement. Le Roi Yama les gronde fort, «Vous les gens ignorants et coupables, quand vous étiez vivants vous n'étiez pas filiaux et respectueux à vos parents. Vous étiez déviants, arrogants et immoraux. Maintenant vous êtes nés dans l'Enfer Avici. Vous étiez ingrats et sans repentir. Donc, vous méritez ces souffrances.» Il disparaîtra alors après avoir dit ces remarques.
Immédiatement les directeurs conduisent les contrevenants de la couche de fond à la couche supérieure. Ils traversent quatre-vingt-quatre mille couches. Il a pris un jour et une nuit pour traverser l'Enfer Avici en entier. Un jour et une nuit dans l'Enfer Avici est équivalent à soixante
petits kalpas dans Jambudvipa (notre monde). Les contrevenants ont une durée de vie d'un grand kalpa dans l’Enfer Avici.
Les contrevenants des cinq actes rebelles (le parricide, le matricide, en tuant un arhat, en répandant le sang de Bouddha et en détruisant l'harmonie du sangha) n'ont aucun repentir dans la réalisation ces cinq actes rebelles. À cause de ces offenses, quand ils meurent il y a dix-huit types de vent chaud qui coupent leurs corps comme les couteaux pointus.
Puisqu'ils se sentent très chauds, ils ont très envie de l'abri sous l'ombre d'un grand arbre. Au moment de cette pensée, les quatre-vingt-quatre mille méchantes jungles d'épées dans l'Enfer Avici se transforment en arbres précieux complets de fruits. Le feu se transforme en fleurs de lotus. Quand les contrevenants le voient, ils disent que leurs vœux se sont matérialisés. Ils s'assoient vite sur le haut des fleurs de lotus. Peu après cela, les vers avec les becs en fer apparaissent et pénètrent leurs os, moelle, coeurs et cerveau. Les épées sans nombre et les couteaux coupent leur chair et os du haut. Ils rencontrent aussi dix-huit souffrances comme la voiture enflammée et les cuisinières brûlantes. Ils souffrent plusieurs fois dans le feu, le cuivre fondu et les épées. Les contrevenants des cinq actes rebelles subissent ces offenses pour cinq kalpas entiers.
Il y a des gens qui ne soutenaient pas les préceptes. Ils diffament les autres et ils ont des vues déviantes. Ils ne reconnaissent pas la loi cause et effet. Ils influencent les autres pour empêcher leur culture. Ils ont nui au Buddhas des dix directions. Ils se coulent des temples. Ils se sentent vraiment pleins de remords de leurs méchants actes. Quand ils sont sur le point de mourir, les vents de couteaux coupent leurs corps. Ils sont agités parce qu'ils ont l'impression qu'ils sont battus durement. Leurs esprits sont hors du contrôle et remplis de l'imagination sauvage. Ils voient tous les membres de famille dans la maison comme crasseux. Ils voient feces et l'urine avec l'odeur fétide insupportable débordant de la maison. À cet instant, les contrevenants se demandent pourquoi il n'y a aucune ville plaisante ou bois pour mon sanctuaire.
Immédiatement ensuite, les directeurs et raksasas lèvent l'Enfer Avici avec leurs fourchettes en fer. Les jungles de couteaux transforment dans les arbres précieux et les étangs se refroidissant. Le feu transforme en fleurs de lotus de congé d'or. Les vers avec les becs en fer se transforment en cygnes. Le gémissement de l'enfer a l'air de belles mélodies. Quand les contrevenants l'entendent, ils sont contents de voyager là. Avec cette pensée, ils s'assoient sur le haut des fleurs de lotus enflammées. Les vers avec les becs en fer picotent leurs corps. Des centaines et des milliers de roues en fer entrent par leurs têtes. Les fourchettes en fer percent leurs yeux. Les chiens en cuivre se transforment en chiens en fer rivalisent pour leurs corps et coeurs. Leurs corps ressemblent aux fleurs en fer. Chacune des fleurs a quatre-vingt-quatre mille congés. Leurs membres sont sur le bout de chaque feuille. Leurs corps vont confortablement dans un tel grand enfer. Les contrevenants tombent dans un tel enfer et endurent les souffrances pour quatre-vingt-quatre mille grands kalpas. Après ce Niraya les fins d'enfer (malheureuses), ils entrent dans les dix-huit enfers à l'est et endurent les mêmes souffrances. Il y a aussi dix-huit enfers chacun au sud, l'ouest et le nord. En diffamant le Vaipulya sutras, ils ont commis les cinq actes rebelles. Ils ont aussi commis d'autres offenses en faisant du mal aux de vertu et aux sages et en mettant fin aux bonnes racines d'entre d'autres. Leurs corps ont rempli l'Enfer Avici entier et leurs membres ont rempli les dix-huit couches. L'Enfer Avici brûle tout cet être doué de sensations coupable. Vers la fin du kalpa, la porte de la ville de l'est s'ouvre. Les contrevenants voient des ruisseaux avec l'eau cristalline et les arbres pleins de fruits à l'extérieur de la porte de la ville de l'est. Quand ils atteignent le seuil, les directeurs et raksasas percent leurs yeux avec les fourchettes en fer et la gueule de chiens en cuivre leurs coeurs. Après la mort par la suffocation, ils récupèrent la vie. Alors ils voient que la porte de la ville du sud ouvre et endurer les souffrances semblables. Les mêmes souffrances se répètent aux portes de la ville occidentales et du Nord.
Les contrevenants endurent les souffrances pour la moitié kalpa jusqu'à la fin de l'Enfer Avici.
nouveau comme de grands vers dans les endroits sombres.

Depuis quatre-vingt millions d'ans, ils ne peuvent pas voir dans l'obscurité et peuvent seulement bouger par le crawl. Ils ont des facultés très ennuyeuses et peu de connaissance. Ils sont mangés par les renards et les loups. Après cela, ils sont nés à nouveau dans le monde d'animal. Depuis cinquante millions d'ans, ils sont nés comme les oiseaux et les animaux. Après cela, ils sont nés à nouveau dans le monde humain. Ils souffrent de la surdité, la cécité, la mutité, la maladie de peau, l'ulcère, la pauvreté et l'origine non donnée le privilège. Après cinq cents vies, ils sont nés à nouveau dans le monde de spectre affamé. Dans là, ils rencontrent les gens bienveillants et savants. Le Bodhisattvas les grondera, «Dans votre vivant précédent sans nombre, vous avez commis des offenses illimitées. Vous diffamez et ne croyez pas aux Triples Joyaux. Vous êtes tombés dans l'Enfer Avici et endurer beaucoup de souffrances indescriptibles. Maintenant vous devriez susciter l'esprit compatissant! »En entendant dire que, les spectres affamés récitent, «Namo Bouddha (je prends le refuge dans Bouddha).» Sur la bénédiction de Bouddha, ils meurent et renaissent immédiatement à nouveau dans le Ciel des Quatre Rois. Au ciel, ils se repentent et suscitent l'esprit de bodhi. Les Buddhas n'abandonnent pas ces contrevenants. Plutôt les Buddhas les étreignent avec compassion et guident. Rahula (un des dix disciples en chef de Sakyamuni) a demandé à l'être doué de sensations d'éviter l'enfer. »Bouddha disait au grand roi, «Vous devriez savoir que l'esprit de Bouddha éclaire toujours l'être doué de sensations qui souffre dans l'Enfer Avici.

L'esprit de Bouddha forme constamment l'affinité avec ce méchant être doué de sensations suprême. Avec le pouvoir de l'esprit de Bouddha, ces méchants gens suscitent l'esprit de bodhi après beaucoup de kalpas.»
Dans l'assemblée Dharma d'aujourd'hui, nous devrions recueillir nos esprits et les empêcher d'aller non contenus après le fait d'entendre que Bouddha, Honoré Mondial, décrivait des susdites souffrances. Si nous ne cultivons pas avec zèle le sentier Bodhisattva, nous pourrions souffrir dans chacun de ces enfers.
Aujourd'hui, nous prenons sincèrement le refuge dans les mondiaux les plus compatissants. Nous faisons ainsi sur le nom de tout l'être doué de sensations qui souffre dans l'Enfer Avici, tout l'être doué de sensations qui souffrira dans l'Enfer Avici et tout l'être doué de sensations qui souffre et qui souffrira dans tous les enfers des dix directions.

{Noms des Bouddha }

De nouveau, nous prenons refuge dans les Triples Joyaux dans les mondes des dix directions. Nous prosternons aux images et statues immesurables de Bouddha dans les dix directions et la fin du néant comme la statue de Bouddha en or et la statue de Bouddha en bois de sandale construite par le Roi Udayana, le bronze que la statue de Bouddha construit par le Roi Asoka, les statues de Bouddhaen pierres en Chine central (la province de Soochow), surmène la statue de Bouddha dans Simhala (le Sri Lanka) et les statues de Bouddha faites de l'or, l'argent, le lapis-lazuli, le corail, l'ambre, l'agate, cornelian, la perle, la pierre précieuse de Mani et l'or Jambu-de-rivière de beaucoup de pays. Nous prosternons aussi aux vestiges de Buddhas dans les dix directions : tous les restestours contenant les cheveux , les dents , les ongles, les os , tout le Sarira, la robe, la cuillère et l'alms-terrine, les accessoires personnel en étain et d'autres.
De nouveau, Nous prosternons aux souvenirs du lieu de naissance du Boudha, de son éveil, de la Roue du dharma, di nirvana , de quatre-vingt-quatre mille tours construits par le Roi Asoka, les tours celestes , les tours du monde humain, les tours du roi dragon et d'autre tours précieux.
De nouveau nous prosternons devant les Buddhas, Dharma, les vertus et les sages dans les dix directions et à l’extrêmité du néant. Nous prions pour que leur pouvoir de compassion, le pouvoir de consolation des êtres doués de sensations, le pouvoir immesurable d'à volonté liberté et de pouvoir surnaturel immesurable étreigne et guidera l'assemblée Dharma d'aujourd'hui. Nous nous repentons de la part de tous les êtres dans l'enfer Avici, de la part de tous les êtres dans les enfers des dix directions, de la part de nos parents, enseignants, anciens, leurs familles et parents. Nous voulons utiliser de l'eau de compassion pour nettoyer les offenses de tous les êtres souffrant dans l'Enfer Avici et d'autres enfers. Nous voulons nettoyer les offenses de nos parents, enseignants, anciens, leurs familles et parents des gens qui se repentent dans l'assemblée Dharma d'aujourd'hui. Nous voulons nettoyer les offenses de tous les êtres dans les six mondes jusqu'à ce qu'ils atteignent l’éveil total.
A partir d'aujourd'hui jusqu'à l’éveil total, nous prions pour que tous les êtres puissent éradiquer toutes les souffrances dans l'Enfer Avici et toutes les souffrances indescriptibles dans d'autres enfers des dix directions et de l’extrémit du néant. Nous ne voulons plus tomber dans l'enfer, commettre les dix méchants actes, commettre les cinq actes rebelles et endurer toutes les souffrances et les afflictions. Nous prions pour éradiquer toutes les offenses. Nous résolvons d'abandonner la naissance dans l'enfer et atteindre la naissance dans le Pur Terrain. Nous résolvons d'abandonner la vie dans l'enfer et atteindre la vie de sagesse, d'abandonner le corps dans l'enfer et atteindre le corps Vajra, d'abandonner les souffrances de l'enfer et atteindre la félicité de Nirvana, de nous soucier des souffrances dans l'enfer et suscitons notre esprit de Bodhi. Nous résolvons d'atteindre le quatre esprit immesurable, six perfections, les quatre pouvoirs bodhisattva illimités de raisonnement, six pouvoirs transcendantaux et à volonté les libertés.
Nous résolvons de posséder toute la sagesse et cultiver assidument et sans cesse le chemin bodhi jusqu'à ce que nous atteignions les dix stades d'un chemin Bodhisattva (Dasabhuni, les Dix Terres).
Nous résolvons d'atteindre l'esprit de Vajra et l'Éveil parfait puis revenir guider et libérer tous les êtres dans les dix directions.
Dans cette assemblée Dharma, nous devrions nous rendre compte qu'il y a beaucoup de souffrances dans les enfers différents. Nous sommes incapables de les décrire toutes. Nous pouvons faire allusion au sutras pour des descriptions plus en détail.
Le sutra déclarait qu'à cause d'une mauvaise pensée, le Roi Yama est devenu responsable de l'enfer. Le roi Yama doit endurer beaucoup de souffrances lui-même dans l'enfer. Dans sa vie précédente, le Roi Yama était le roi de Vaisali. Après avoir perdu la guerre au Roi Vetosi, il a juré que dans sa vie suivante il sera le maître de l'enfer pour pouvoir punir son ennemi. Ses dix-huit généraux et des millions de soldats ont juré de le suivre à l'enfer. Le roi Vaisali est le présent Roi Yama. Ses dix-huit généraux sont les présents maîtres des dix-huit enfers. Ses millions de soldats sont les chefs prisonnier à tête de buffles. Le roi Yama est sous la juridiction du Roi Céleste du Nord Vaisravana.
Grand Agama Sutra déclarait que le Roi Yama réside au sud de Jambudvipa, à l'intérieur de la montagne Vajra. Son palais s'étend sur six mille Yojanas. Le Sutra d'Enfer déclarait que le Roi Yama réside dans un palais qui s'étend pour trente mille Li. Le palais est fait du cuivre et du fer. Trois fois par jour, un pot rempli du cuivre fondu apparaissent automatiquement devant le Roi Yama. Alors un grand chef prisonnier lui ordonne de s'allonger sur un lit en fer chaud. Le chef utilise alors un crochet en fer pour forcer l’ouverture de la bouche du Roi Yama pour y verser du cuivre fondu. Son corps entier brûle de la gorge juqu’au pieds. La même expérience arrive à ses généraux. Les maîtres des dix-huit enfers sont : (1) l'Yen Chia dans l'Enfer Niraya (2) le juin Chee dans la Montagne d'Enfer de Couteaux (3) Fei Soh dans l'Enfer de Sable Brûlant (4) Fei Chee dans le Bouillonnement de l'Enfer de Feces (5) Chia Sih dans l'Enfer d'Oreille Noir (6) l'Omble chevalier Kai dans l'Enfer de Voiture Brûlant (7) Thang wei dans le Bouillonnement de l'Enfer Liquide (8) Te Chia a Couru dans l'Enfer de Lit En fer (9) Er Shen dans la Montagne Percutante (10) Shen Ying dans l'Enfer Gelant (11) Chia Dévot dans l'Enfer Skinning (12) Yau Tou dans l'Enfer d'Animal (13) Thi Poh dans l'Enfer de Soldat (14) Vous Ta dans le Fer Moulent l'Enfer (15) Yue Tou dans l'Enfer de Fleuve de Cendre (16) Chuan Ku dans l'Enfer de Chaîne En fer (17) Ming Shen dans l'Enfer de Ver (18) Kuan Shen dans l'Enfer Couleur cuivre Fondu.
Dans chacun des dix-huit enfers, il y a d'innombrables autres enfers . Chaque enfer a un maître et des chefs prisonnier.
Les chefs prisonnier à tête de buffle sont très cruels et méchants. Quand ils voient que les êtres doués de sensations souffrent du méchant châtiment, ils ont seulement peur que les punitions ne soient pas assez sévères. Quand demandé pourquoi ils n'ont aucune clémence pour l'être qui souffre, ils disent : " Ces malades ont commis les offenses suivants : l'irrespect et peu aimable à leurs parents; mépris de Bouddha et Dharma; mépris des vertueux et des sages; gronder et insulter leurs familles et parents; l'irrespect leurs enseignants et aîné, faire du mal tous les autres; utiliser de méchants mots et une médisance commise, se livrer à la flatterie et à la jalousie, séparer de force des aimés, tuer avec colère d'autres, tromper goulûment d'autres, se livrer aux moyens d'existence immoraux et la demande immorale et les vues déviantes, exposer la conduite nonchalante et non contenue et crée ressentiment. A leur libération, je les préviens plusieurs fois des souffrances insupportables. Je leur conseille de ne pas répéter leurs offenses.
Pourtant ces contrevenants sont impénitents et reviennent presque immédiatement après leur libération. Inconscient de la douleur et des souffrances, ils restent dans le cycle de naissance et de mort. Puisque je suis fatigué de punir ces contrevenants de kalpas après kalpas, je n'ai plus aucune clémence pour eux. Je leur inflige la punition dure, en espérant qu'ils réalisent les souffrances, le repentir et la honte. Je veux qu'ils ne reviennent pas. Malheureusement, cet être doué de sensations a refusé de cultiver des bonnes actions. Étant ignorant, ils ne savent pas comment éviter des souffrances et chercher la béatitude. Donc, leurs souffrances sont plus que ceux dans le monde humain. Il n'y a aucune raison d’ avoir un peu de clémence et tolérance pour eux. »
Dans l'assemblée Dharma d'aujourd'hui, nous devrions croire le susdit compte en comparant l'enfer avec la prison humaine. Par exemple il y a toujours quelqu'un qui entre et sort de la prison plusieurs fois. À partir de la troisième fois, même sa propre famille et parents n'ont plus la pitié pour lui. De même les chefs prosonnier à tête de buffle ont vu cet être qui sort de l'enfer et rentre aussitôt. A leur libération,ils devraient réaliser les souffrances et changer ainsi leurs conduites.
Autrement, ils tomberont dans de méchants destins pour toujours. Le ressentiment dans trois périodes suit la loi de cause et d'effet. Le bien et le mal est inter-enchaîné et sans fin. L'effet de châtiment est évident. Ceux qui avaient fait de méchants actes endureront des souffrances immenses dans l'enfer. Après le châtiment aux fins d'enfer, ils tombent dans le monde d'animal et ensuite le monde de spectre affamé. Ils connaissent l’innombrable renaissance sans et endurent des innombrables souffrances . Ainsi pourquoi nous ne pouvons pas cultiver le chemin Bodhisattva immédiatement ?

Aujourd'hui, avec la sincérité suprême,nous nous repentons de la part de l'enfer des dix directions, Roi Yama et ses généraux, les ches prisonnier à tête de buffle et leurs familles et parents, le monde de spectre affamé, l'esprit de spectres affamés et leurs familles et parents, le monde d'animal, l'esprit d'animaux et leurs familles et parents et tous les innombrables êtres doués de sensations des directions. Nous résolvons de corriger notre conduite passée et cultiver des bonnes actions dans l'avenir. Nous résolvons de ne jamais commettre de méchants actes. Nous prions pour que nos offenses passées puissent être éradiquées. Nous résolvons de ne jamais commettre n'importe quelles nouvelles offenses. Nous prions pour que tous les Buddhas dans les dix directions sauvent, protégent et étreingnent tout les êtres doués de sensations avec leur inconcevable pouvoir à volonté spirituel. Nous prions pour que tous les être doués de sensations soient libérés. Nous prenons refuge dans les plus compatissants du monde.

Noms des Boudhas

De nouveau, nous prenons refuge dans les joyaux triples des mondes dans les dix directions. Nous prions pour que le pouvoir à volonté et spirituel de Bouddha sauve et libère le monde d'enfer, Roi Yama, ses généraux et la famille et parents dans tous les enfers, les chefs prosonnier à tête de buffle et tout les êtres qui souffrent. Nous prions pour que d'aujourd'hui tout ces êtres doués de sensations soient libérés et leurs offenses et châtiment sont éradiqués.
A partir d'aujourd'hui, tout être doué de sensations rompra le karma d'enfer pour toujours et ne tombera jamais dans les trois méchants destins.
Nous résolvons d'abandonner la naissance dans l'enfer et atteindre la naissance dans le Pur Terrain.
Nous résolvons d'abandonner la vie dans l'enfer et atteindre la vie de bon sens. Nous résolvons d'abandonner le corps dans l'enfer et atteindre le corps Vajra. Nous résolvons d'abandonner les souffrances dans l'enfer et atteindre la félicité de Nirvana. Nous résolvons de nous soucier des souffrances dans l'enfer et suscitons leur esprit de Bodhi. Nous résolvons de susciter l'esprit de Bodhi. Nous résolvons de toujours cultiver le quatre esprit immesurable et six perfections.
Nous résolvons d'atteindre les quatre pouvoirs bodhisattva illimités de raisonnement, six pouvoirs surnaturels et à volonté les libertés. Nous résolvons de cultiver le sentier bodhi avec zèle et sans cesse jusqu'à ce que nous atteignions les dix stades d'un sentier Bodhisattva (Dasabhuni, les Dix Terres). Alors nous résolvons de revenir pour guider et libérer tout l'être doué de sensations dans la réalisation de l'esprit de Vajra et de l'éveil parfait.

Chapitre9: le Résolvant des Ressentiments et la Haine

Dans l'assemblée Dharma d'aujourd'hui, nous tous ont des ressentiments et des rivaux. Comment savons-nous ? S'il n'y a aucun ressentiment et rivaux là ne sera aucun méchant destin. Aujourd'hui, les méchants sentiers existent non seulement, mais sont pleins. Donc, nous savons qu'il y a des ressentiments sans fin et des rivaux. Les sutras disent que tout l'être doué de sensations a des esprits et quelqu'un ayant l'esprit peut devenir Bouddha. Pourtant, l'esprit des êtres doués de sensations est trompeur. Nous sommes attachés au monde banal et n'en cherchons pas la sortie. Nous créons les causes de souffrance et de haine et leur permettons de grandir. C'est pour pourquoi nous migrons dans les trois mondes et voyageons par les six destins. Nous mourons et renâitrons dans une autre vie sans pause. Pourquoi ? Dès la nuit des temps , tout être a hérité la connaissance perverse et a été entouré avec l'ignorance. Nous avons été plongés dans le désire, avons cultivé trois racines intoxicantes (du désire, hared et de l'ignorance) et avons levé quatre perversions. Les trois racines intoxicantes causent les dix afflictions. La vue d'attachement à son égo cause les cinq vues surviennent. Les cinq vues deviennent les soixante-deux vues. Par les actions, les discours et les pensées, l'être a commis dix méchants actes. Ces actions incluent le meurtre, le vol et l'inconduite sexuelle. Les discours incluent la mensonge, la flatterie et les discussions de non-sens, le fait d'éloigner et la diffamation. Les pensées incluent le désir ardent, la haine et l'ignorance. Pas seulement l'être a fait ces dix méchants actes mais encouragé les autres à faire de même. Nous louons les dix méchants actes et leurs auteurs. Ainsi les quarante maux grandissent des actions, les discours et les pensées. En plus, nos six organes sensoriels meurent d'envie pour les six profanations. Ainsi, nous ouvrons la porte à quatre-vingt-quatre mille profanations. Un éclat de pensée peut causer soixante-deux vues, peut provoquer quarante maux , peut ouvrir la porte à quatre-vingt-quatre mille profanations. Combien d'offenses on peut accumuler dans un jour, dans un mois, dans un an, dans sa vie et à tous les temps de vie par kalpas sans nombre ? Ainsi, parce que de telles offenses sont sans nombre et infinies, les ressentiments et la haine l'un de l'autre en cherchant la vengeance sont sans fin.
L'être doué de sensations est ignorant. Notre bon sens est entouré par l'ignorance. Nos esprits sont remplis de la profanation. Nous ne réalisons pas les problèmes. Nous avons pensé de façon inversement proportionnelle et n'avons pas cru l'enseignement dans le sutras. Nous ne faisons pas suivant les mots du Bouddha. Nous ne cherchons pas à résoudre des ressentiments et nous n'espérons pas être libérés. Nous tombons dans les méchants sentiers comme une mite vole dans une flamme. Nous souffrons infiniment par le kalpas. Quand le châtiment pour le mauvais karma a fini et nous sommes nés à nouveau comme les êtres humains, nous faisons toujours de méchants actes et ne corrigeons pas nos actions. Donc, beaucoup de sages causent le grand esprit compatissant pour cet être doué de sensations avec les ressentiments et la haine. Aujourd'hui, nous résolvons aussi d'atteindre bodhi et prendre le sentier à Bodhisattvahood. Le Bodhisattvas et Mahasattvas accumulent des mérites et des vertus d'aider les de souffrance, le résolvant des ressentiments et la haine et le rapport de la souffrance pour l'être doué de sensations.
Aujourd'hui nous voulons aussi faire le même. Nous voulons susciter les esprits diligents et compatissants. Nous résolvons d'atteindre l'esprit de Tathagata. En comptant sur le pouvoir des Bouddhas, nous levons le Dharma assemblybanners et nous battons les tambours de miellat. Nous tirons les révérences de bon sens et tenons les flèches de détermination. Nous voulons dissoudre les ressentiments et la haine parmi l'être doué de sensations des quatre formes d'existence dans les six destins à travers les trois périodes, qui incluent nos parents, nos enseignants, nos familles et parents. Permettez aux ressentiments passés d'aller. Ne permettez aux ressentiments futurs d'être jamais . Nous prions à tout Buddhas et à grand Bodhisattvas pour étreindre et protéger durant leur grande compassion, détermination et pouvoir surnaturel. En commençant aujourd'hui jusqu'à bodhi atteint, nous voulons que l'être doué de sensations sans nombre des trois périodes dissolve leurs ressentiments et haine et mettre finalement fin à toute la souffrance. Ensemble, de la part de l'être doué de sensations de quatre naissances, six destins, trois périodes, nos parents, nos enseignants, nos familles et parents, nous, avec la sincérité suprême et l'urgence, abattons et prenons refuge dans les les plus compatissants du monde.
{Noms des Bouddha }

De nouveau, nous prenons refuge dans les Triples Yoyaux de tous les mondes des dix directions. Par le pouvoir du Buddhas, le Dharma et les sages, nous prions pour que tous les ressentiments et la haine parmi ceux qui sont et recevront leur châtiment dans les six destins soient résolus et ils ne tomberont plus dans les méchants mondes pour ces ressentiments et haine. Ils n'auront jamais de méchants esprits l'un contre l'autre et ils n'essaieront jamais de faire du mal l'un à l'autre. Ils ne feront pas la différence entre les rivaux et les amis avec leur générosité et ils ne commettront plus d'offenses. Nous prions pour que tous les ressentiments l'un contre l'autre soient dissous. Avec un esprit, tous peuvent vivre dans l'harmonie comme l'eau et le lait. Tous apprécieront la sensation de félicité comme le Bodhisattvas à l'étape première. Chacun a une vie infinie et heureuse. Chacun peut être né à nouveau dans n'importe quel ciel ou pureland à sa volonté. Les vêtements ou les aliments apparaîtront comme on désire. On ne peut entendre aucun son de bagarre parmi les rivaux. Les quatre membres ne seront pas faits mal par les changements constants. Les cinq organes sensoriels ne seront pas sous l'influence des illusions. Tous cultiveront avec zèle vertueux accomplit et éliminer tous les méchants actes, résoudre d'atteindre l'esprit de Mahayanist et pratiquer la voie du Bodhisattva, accomplir les quatre esprits immesurables et six paramitas, transcender le cycle de naissance et de mort et atteindre l’éveil.
Dans l'assemblée Dharma d'aujourd'hui, nous demandons : quelles sont les causes de racine de ressentiment et subissant ? Les yeux meurent d'envie des formes. Les oreilles meurent d'envie du son. Le nez meurt d'envie des odeurs. La langue meurt d'envie des goûts. Le corps meurt d'envie des contacts mous et lisses
Nous sommes attachés constamment aux objets perçus par les cinq organes sensoriels. C'est pourquoi nous ne pouvons pas nous libérer par le kalpas. Ensuite, nos familles et amis sont que nous avons des ressentiments avec dans les trois périodes. Tous les ressentiments émanent du rapport intime. S'il n'y a aucune intimité, il n'y a aucun ressentiment. Le départ de l'intimité veut dire de quitter le ressentiment. Pourquoi ? Si les gens vivent dans de différents endroits loin, ils ne doivent jamais en vouloir l'un à l'autre. Tous les ressentiments sont en raison de l'intimité. En raison des trois racines intoxicantes, nous créons des afflictions quand nous communiquons l'un avec l'autre. Les afflictions provoquent alors la haine l'un entre l'autre. C'est pour pourquoi il y a toujours des plaintes l'un de l'autre parmi les membres de famille et les parents. Les parents se plaignent de leurs enfants. Les enfants se plaignent de leurs parents. Les frères et soeurs plaignent l'un de l'autre. Plus de plaintes que nous avons, plus plein de ressentiment nous devenons. En raison des ressentiments, quand il y a désaccord mineur, nous devenons furieux et détestable. Si on a la fortune, ses parents rivaliseront pour le recevoir. Si on est pauvre, on ne doit pas s'inquiéter au sujet des gens essayant d'emporter la fortune. Quand on commence à recevoir quelque chose, on croit que c'est trop peu. Plus on arrive, plus cupide on devient. Quand on reçoit que l'on demande puisque l'on ne pense jamais à la gentillesse de celui qui le donne. Pour une fois celui-là ne reçoit pas que l'on veut, on devient immédiatement plein de ressentiment. Alors, on commence à avoir les méchantes pensées et un esprit de compte. Il est par une telle conduite, on fait des rivaux sans nombre et crée des problèmes pour la vie après la vie. Basé sur cela, nos rivaux dans le passé, le présent et les vies futures ne sont pas certains étrangers, mais nos familles et amis. Donc, nous devrions savoir à ce moment-là que les familles et les amis sont juste la manifestation de notre affinité pleine de ressentiment. Par conséquent, nous devrions nous repentir de nos fautes affably et prostré fidèlement. Aujourd'hui, sur behaf d'entre tous ce que nous avions le ressentiment avec depuis que nous avions la conscience par kalpas sans nombre jusqu'à aujourd'hui, en incluant ceux qui étaient nos parents et sont à présent dans les royaumes d'enfers, les animaux, en privant des spectres, asuras, des êtres humains, devinent l'être et immortals, peu importe qui avait raison ou faux ou la sévérité du ressentiment et de la haine, avec l'esprit compatissant et aucune pensée faisante la différence des rivaux ou des amis, nous résolvons d'atteindre le même esprit que Bouddha fait le même vœu que Bouddha et prend le refuge dans les les plus compatissants du monde.

Noms des Boudhas

De nouveau, nous prenons le refuge dans les Pierres précieuses Triples de tous les royaumes dans dix directions. Nous prions pour que, par le pouvoir du Buddhas, le Dharma et le Bodhisattvas, tous nos parents passés, les familles et les parents dans six royaumes, viennent à cet assemblage Dharma. Ensemble, nous nous repentons de nos offenses passées et espérons dissoudre tous les ressentiments et la haine. S'il y a quelqu'un qui ne peut pas venir en raison de la restriction de leur présente forme, nous prions pour que le pouvoir des Pierres précieuses Triples puisse apporter leur humeur ici. Nous prions pour que tous acceptent le repentir l'un de l'autre avec la compassion et dissoudront tous les ressentiments l'un entre l'autre. Chacun dans l'assemblage Dharma devrait réciter fort et dans leur esprit que, depuis le temps beginningless nous avions la conscience, nous avons eu l'affinité proche avec nos parents, tantes, oncles, familles et parents par beaucoup de kalpas. Nous avons commis dix méchants actes en raison des trois racines intoxicantes. Nous ni ne nous souvenons, cru, ni essayons de corriger nos conduites. Nous avons provoqué les ressentiments et la haine parmi les parents et les parents et les rivaux dans six royaumes en raison de notre ignorance. De telles offenses karmic que nous avons commises sont sans nombre et infinies. Aujourd'hui nous nous repentons et espérons éradiquer de telles offenses. Nous avons aussi commis des offenses karmic différentes en raison des trois racines intoxicantes de haine, désir ardent et ignorance depuis le temps beginningless. Ces offenses sont aussi sans nombre et infinies. Nous nous sentons coupables et nous repentons et nous mendions pour le pardon.
Nous avons fait du mal et avons assassiné des membres de nos familles et parents. De tels crimes de meurtre sont trop pour décrire. Les ressentiments provoqués par de tels crimes ne finiront jamais. Aujourd'hui nous nous sentons coupables profondément et nous voulons avouer et nous repentir de nos crimes. Nous prions pour que nos parents, familles et parents acceptent notre repentir avec la compassion, nous pardonnent et n'auront plus de haine vers nous. Nos autres offenses karmic incluent le vol, l'inconduite sexuelle, les mensonges, cinq crimes abominables et tous les dix méchants actes. Nous avons été pleins de la réflexion trompeuse, profondément attachée pour détecter des objets et une réalisation de toutes les sortes d'offenses. Ces crimes et offenses sont sans nombre et infinis.
Les causes de nos offenses, qui se sont ensuivies dans notre souffrance, sont en raison des conflits et des ressentiments avec les parents, siblings, ou avec tantes et les oncles dans nos vies passées. Seulement le Buddhas et Bodhisattvas dans les dix directions ont vu et savent combien de ces ressentiments et haine nous avons accumulé avec nos familles et parents et combien d'offenses et rivaux nous avons créé par le kalpas et combien de ressentiments nous recevrons dans l'avenir. Aujourd'hui nous avons honte profondément et le repentir malheureusement en larmes. Nous résolvons de corriger le passé mal, faire les bonnes actions dans l'avenir et faire jamais les erreurs. Nous résolvons de traiter nos parents, familles et parents avec l'esprit tendre, l'esprit réconciliant, l'esprit sympathique, l'esprit joyeux, l'esprit protecteur et l'esprit comme Bouddhas. Aujourd'hui, nous nous repentons et faisons l'offre sans différentiation entre les rivaux et les amis. Nous espérons aussi que les rivaux de nos parents, familles et parents, actuellement dans les six destins, pardonneront généreusement eux tous et tous les ressentiments et la haine finira à ce moment. En commençant maintenant jusqu'à ce que nous atteignons bodhi, nous espérons ne jamais être nés dans les trois royaumes de nouveau ou souffrir dans les quatre méchants destins. Nous espérons que tous les rapports seront dans l'harmonie comme l'eau et le lait, il n'y aura pas d'obstacle comme l'espace vide vaste et nous ferons toujours partie d'une famille Dharma compatissante. Nous espérons que chacun d'entre nous étudie et pratique le bon sens immesurable et accomplit tous les mérites et les vertus. Nous pratiquerons la voie du Bodhisattvas vigoureusement et avec zèle sans prendre n'importe quelles pauses ou nous arrêterons à cause de l'épuisement. Nous résolvons d'atteindre le même esprit que Bouddhas et faire les mêmes vœux que ce des Buddhas. Nous espérons atteindre les trois actes, le corps de Dharma de cinq parties comme Bouddha et accomplir finalement l'éclaircissement suprême ultime.
Dans l'assemblage Dharma d'aujourd'hui, nous, qui avons le karma commun, après avoir dissous les ressentiments pour nos parents, nous devrions résoudre les ressentiments pour nos enseignants et anciens. Après que Bouddha est entré dans le nirvana, nous passons toujours par les changements et passons des trois formes et n'avons pas encore être capables d'accomplir l'état ultime du fait de non-survenir. Le Tathagata a enseigné la vérité de souffrance donc tout l'être doué de sensations peut obtenir la réalisation par cela. Si l'être méritant rechigne toujours, pensez donc comment les communs et ignorants sont. Quand nous mélangeons toujours des actes du bien et le mal et ne pouvons pas comprendre la différence, comment pouvons-nous immédiatement nous empêcher de créer les trois types d'offenses karmic ? Sur l'audition de cela, nous devrions être reconnaissants à nos enseignants et repentir de sens et anciens. Nous ne devrions pas être méfiants et avoir des pensées tortueuses. Les sutras disent qu'une personne qui est partie à la maison pour la vie monacale n'est pas encore libérée. Il ne faudrait pas dire que l'on n'a aucune méchante offense parce que l'on a le raccord le monastère et il ne faudrait pas dire que les personnes non initiées ne font aucune bonne action. Comme mentionné dans le sutras, Bouddha a dit à l'assemblage qu'ils devraient penser aux bienfaits de nos enseignants et anciens. Bien que nos parents nous aient fourni l'éducation et les conseils, ils ne peuvent pas aider leurs enfants à quitter trois méchants destins. Il était par la compassion des enseignants et l'enseignement d'anciens et la guide de nous depuis que nous étions jeunes et innocents que nous la maison gauche dernière pour rejoindre le monastère et avons pris les préceptes monacaux. Ils ont planté les graines d'arhat qui donnera les fruits de devenir un arhat, qui peut transcender la souffrance de morts et de renaissances et apprécier la félicité de Nirvana. Ainsi nous devons à nos enseignants et les anciens pour quitter la vie de famille que nous ne pouvons jamais rembourser assez. Si nous pouvons suivre le sentier bodhi partout dans notre vie, nous nous profitons et nous rendons la faveur de nos enseignants. Bouddha a dit qu'aucun meilleur ami ne peut nous profiter plus que nos enseignants.
Dans l'assemblage Dharma d'aujourd'hui, on nous a dit, qui avons le karma commun, que comme dit par Bouddha, nos maîtres et anciens avaient de telles vertus favorables mais nous ne les apprécions pas.
Bien que nos maîtres et anciens nous enseignent souvent, nous n'avons pas écouté et suivons. Nous avons même grondé et avons diffamé. Nous avons provoqué la turbulence pour faire le déclin de Dharma. Avec de telles offenses criminelles comment pourrions-nous échapper à trois méchants destins ? Personne ne peut être substitué pour le châtiment misérable. Quand les fins de vie et le plaisir sont partis, viennent ensuite la souffrance. Nos sentiments sont misérables et les esprits sont ennuyeux. Nos six consciences ne sont pas sages et les cinq organes sensoriels se détériorent. Quand nous voulons marcher, nous ne pouvons pas déplacer nos pieds. Quand nous voulons nous asseoir, nous ne pouvons pas nous asseoir en haut directement. Quand nous voulons écouter les mots Dharma, nos oreilles ne peuvent pas entendre. Quand nous voulons voir la magnifique scène, nos yeux ne peuvent pas voir. Maintenant nous pensons et nous repentons aujourd'hui. L'opportunité est dure de se répéter. Il y a des enfers avec beaucoup de souffrance. S'il y a le châtiment misérable, c'est la punition de ses propres actions. Donc le sutra a dit, les gens ignorants et arrogants ne croient pas dans le désastre. Ils diffament, attaquent, détestent et envient aux maîtres et les anciens. Ces gens sont le grand mal et les graines de l'enfer. Ils s'emmêlent les nœuds de ressentiment et ont les châtiments sans fin. Il y avait Hua Guang Bhiksu qui a prêché le Dharma bien. Il avait un disciple qui était arrogant. «Mon maître est vide du bon sens,» a dit le disciple, «mais il peut louer les choses du vide. Je veux que je ne le voie jamais de nouveau dans mes vies futures.» Alors le disciple a parlé du Dharma comme non-Dharma, pendant que non-Dharma comme le Dharma. Bien qu'il ait gardé les préceptes et ne se soit pas cassé, il a dénaturé la vérité. Après qu'il est mort, il est tombé à l'enfer continu comme une flèche volant. Il a souffert beaucoup dans l'enfer pour le trillion kalpas.
Dans l'assemblage Dharma d'aujourd'hui, on nous a dit, qui avons le karma commun, du sutras comment les gens ne peuvent pas être terrifiés qu'après le fait de diffamer du moine, il est tombé à l'enfer continu et a souffert pour le trillion kalpas. En ce qui concerne un moine qui a fait les méchants actes après qu'il a été admis dans un monastère ? Ses offenses karmic sont sans nombre. Il n'est pas différent du disciple précédent. Pourquoi ? Les maîtres monacaux lui enseignaient souvent mais il n'a pas suivi l'instruction de s'exercer. Il faisait souvent des choses contre les testaments des maîtres. Ainsi, les maîtres étaient furieux au disciple pendant que le disciple a détesté les maîtres. Il y avait le bonheur immesurable et met en colère de trois vies. Ces offenses karmic sont sans nombre. Le sutras a dit, quand un esprit de colère survient, il provoque le ressentiment sans nombre et les rivaux. Cette animosité n'est pas seulement dans nos familles et amis, mais la haine entre les maîtres et les disciples sont beaucoup plus.
De nouveau, nous vivons dans la même habitation et assoyons à côté de l'un l'autre. Nous ne croyons pas que le départ à la maison pour le monastère est une façon d'éviter l'affinité proche. Nous ne savons pas que la patience est une action pacifique et plaisante. Nous ne savons pas que l'égalité est une voie bodhi. Nous ne savons pas que le départ des illusions est un esprit de monde de transcendance. Les maîtres et les disciples vivent sous le même toit. Ils ont le ressentiment avant le fait de finir l'enseignement. Leur conflit survient souvent . C'est la raison pourquoi nous ne pouvions pas partir l'un avec l'autre pour les générations. En plus, certains moines dans le même monastère ou sous le même maître, après le fait de voir que l'on a fait des progrès, ont la rancune et la haine vers la personne qui a avancé. Ils ne pensent pas que l'on ait étudié le jour de bon sens et la nuit; on a les vertus méritantes pendant que nous n'avons pas les bonnes racines. L'esprit de faulted provoque la discrimination de hauts et bas. Ainsi, il y a plus de disputes et moins de paix. Ils ne recommandent pas que le bien et eux ne font pas pour être dans le reste. Ils se détestent et ne prennent pas leurs propres fautes. Ils parlent seulement des fautes d'autre. Ils se diffament avec trois poisons. Ils n'ont pas de loyauté et de respect. Ils ne récitent pas "j'ai cassé les préceptes du Bouddha." Ils râlent même à haute voix avec les mots sales. Ils n'acceptent pas les enseignements des maîtres et anciens. Les gens assoyant dans la même rancune de pièce l'un à l'autre. La rancune provoque de nouveau plus de problèmes. Il y a beaucoup de ressentiment et rivaux dans les méchants sentiers. Ces rivaux sont tous nos maîtres et disciples. Les gens qui s'assoient dans la même pièce montant une cause d'esprit de haine beaucoup de ressentiment et rivaux. Ainsi, le sutras a dit, une petite rancune et une envie dans cette vie deviennent un grand ressentiment dans la vie suivante. Rien ne peut être comparable aux méchants actes créés par un pour sa vie.
Dans l'assemblée Dharma d'aujourd'hui, nous ne savons pas où a fait nous nous emmêlons les nœuds de ressentiment avec nos maîtres et collègue dans le passé. Ainsi, les rivaux de ressentiment sont sans nombre et sans forme. Ils n'ont pas de nombres d'années et de kalpas, mais quand nous souffrons, la douleur est insupportable. Donc, grand Bodhisattvas renoncent à l'esprit et à la pensée du ressentiment et de l'affection. Ils protègent et acceptent chacun tout aussi avec la compassion bienveillante. Aujourd'hui ensemble, nous avons déjà résolu d'atteindre l'esprit de bodhi et le vœu. Nous devrions apprendre la voie des bodhisattva qui est quatre esprits immesurables, six prajna paramitas, quatre grands vœux et quatre méthodes. Comme les actions par Buddhas et Bodhisattvas, aujourd'hui nous devrions aussi faire le même. Nous devrions traiter les aimés et détestés tout aussi. Nous devrions être tolérants. D'aujourd'hui jusqu'à ce que nous atteignons bodhi, nous résolvons de sauver et protéger tout l'être doué de sensations. Nous résolvons de transformer l'être doué de sensations à suprême Un Véhicule. Ensemble, nous abattons avec la sincérité suprême. Nous savons que depuis que nous avions la conscience, nous avons fait des rivaux pleins de ressentiment avec les maîtres et les collègues. Ils sont partout dans dix directions, en incluant l'être doué de sensations de quatre naissances et de six destins, rivaux ou pas, mineur ou sérieux et nos familles et amis. Nous, avec l'être doué de sensations dans six destins qui a des rivaux pleins de ressentiment maintenant et un avenir, nous repentons et mendions aujourd'hui pour l'éradication. Pour l'être doué de sensations dans six destins avec les rivaux pleins de ressentiment, aujourd'hui nous les traitons avec la compassion bienveillante et n'avons pas de pensées de la haine et de l'affection. Nous nous repentons ensemble et mendions pour l'être doué de sensations de trois périodes. Nous sommes disposés à almsgiving. Nous n'avons pas de rancune et de méchants esprits l'un contre l'autre. Nous prions pour que l'être doué de sensations dans six destins puisse donner alms et être heureux, peut démêler les nœuds et oublier la haine. Nous sommes respectueux et nous souciant de la gratitude. Nous résolvons d'atteindre les esprits de Bouddhas et les vœux. Nous, avec la plupart de sincérité, prenons le refuge dans les les plus compatissants du monde.
{Bouddha appelle}

De nouveau, nous prenons refuge dans les Yoyaux Triples de tous les mondes dans dix directions. Nous comptons sur Bouddha, Dharma, Bodhisattvas et le pouvoir de sages donc l'être doué de sensations plein de ressentiment sans nombre dans tous les mondes Dharma peut se repentir, résoudre et démêler les nœuds de ressentiments. Nous espérons qu'il n'y a aucune différentiation almsgiving entre les rivaux et les amis. Nous espérons que tous vivent ensemble dans l'harmonie parfaite comme l'eau mélangée avec le lait. Nous résolvons de rendre tous les rapports aussi joyeux que Bodhisattvas dans l'étape première. Nous résolvons de traiter tout sans obstacle comme un ciel vaste. D'aujourd'hui jusqu'à ce que nous atteignons bodhi, nous résolvons d'être des familiers au Dharma pour toujours et n'avoir pas de pensée différente. Nous résolvons d'être les parents du Bodhisattvas et compatissants. Aujourd'hui nous abattons sincèrement, nous repentons, résolvons et démêlons les nœuds de ressentiment pour faire des vertus méritantes et une affinité. Nous prions pour que tous les obstacles criminels de nos maîtres et collègues, familles et amis avec les rivaux pleins de ressentiment, l'être doué de sensations avec les ressentiments non dissous dans quatre naissances, six destins, trois périodes, l'être doué de sensations dans le ciel, le sage, asura, l'enfer, en privant le spectre, l'animal et le destin humain, aussi bien que nos familles et les amis aujourd'hui, qui sont rivaux ou pas, d'aujourd'hui jusqu'à la réalisation bodhi, puissent être éradiqués. Nous espérons que tous les rivaux pleins de ressentiment sont dégagés. Les mauvaises habitudes accumulées et les afflictions sont soulagés pour toujours. Nous résolvons de ne jamais tomber dans quatre mauvais destins et vivre toujours confortablement. Nous résolvons de faire remplir nos pensées du Dharma et les esprits pour être libres. Nous résolvons de réaliser six paramitas avec la dignité. Nous résolvons de pratiquer les dix stades et les vœux complètement. Nous résolvons d'atteindre les dix pouvoirs surnaturels de Bouddha sans obstacle et atteindre Annutara-samyak-sambodhi.
Dans l'assemblage Dharma d'aujourd'hui, nous, qui avons le karma commun, savons que tous auparavant mentionnés sont des descriptions juste générales. Pour l'être doué de sensations pour résoudre et démêler les nœuds de ressentiments dans trois périodes, nous devons purifier et superviser nos propres esprits. Nous nous demandons pourquoi l'être doué de sensations n'est toujours pas libéré aujourd'hui. C'est parce que nous n'avons pas été décrétés par le Buddhas ou avons entendu le preachings du Bouddha. C'est un résultat de nos offenses karmic profondes et nœuds pleins de ressentiment entêtés. Nous n'étions pas capables de voir le Buddhas et Bodhisattvas dans les vies précédentes et actuelles. Nous avions peur que les douze divisions de Bouddha de canon ne touchent pas nos esprits. Il est difficile d'éviter les rivaux pleins de ressentiment sur les méchants sentiers. Nous avons perdu nos formes et vies enfonçant la mer de grands signes. Nous avons migré dans trois méchants destins. Nous étions incertains quand ira faire nous récupérer la forme humaine. Quand nous y pensons, nous sommes sont triste profondément et se sentent pénibles. Entièrement, après que nous menons déjà une vie simple, quittée des familles et des amis, a renoncé à la gloire de ce monde, n'ayez pas d'autres relations et encore nous n'avons pas trouvé la paix courant contre le temps ? Si nous ne sommes pas forts, l'abstinence et tolérants, un jour où nous sommes subitement très malades dans le lit, les ténèbres de l'état intermédiaire seront montrées. Les gardes de prison des enfers viendront. Nos corps auront envie d'être coupés par les couteaux de vent et nos esprits seraient terrifiés. Nos familles et amis crieront mais nous ne savons pas pourquoi ils crient. En ce temps-là comment pourrions-nous recevoir un moment de compassion dans le repentir d'aujourd'hui ? Il y a l'être doué de sensations sans nombre dans trois méchants sentiers. Aujourd'hui nous sommes diligents et courant contre le temps. Si nous agissons librement, nous faisons des progrès lentement. Si nous endurons l'épreuve, nous pouvons faire des progrès plus vite. Donc, comme dit dans le sutras, parce que la compassion est un endroit pour trouver Bouddha, nous endurerons l'épreuve. Parce que la prise de mesures est un endroit pour trouver Bouddha, nous agirons. Des milliers de dignité compatissante ne viennent pas de l'indolence. Traverser une grande mer ne peut pas être accompli sans un bateau. Nous avons des esprits qui veulent être heureux mais nous ne prenons pas de mesures vers l'obtention d'un tel bonheur. Si nos esprits et actions ne sont pas dans l'harmonie alors nous ne pouvons pas voir les résultats. Il ressemble à une personne mourante de faim qui a des centaines dans l'idée de goûts, mais ne peut pas réaliser sa faim. Donc, si nous cherchons la magnifique récompense, les esprits et les actions doivent travailler entièrement. Aujourd'hui, nous renforçons nos esprits progressifs, nous sentons coupables, nous repentons pour nos offenses karmic et démêlons les nœuds pleins de ressentiment. Nous résolvons de casser et quitter le côté sombre ignorant sans fin. Nous espérons que chacun sera libéré et n'aura aucun regret. Ensemble, nous, avec la sincérité suprême et l'urgence, prostrée prendre le refuge dans les plus compatissants du monde.

De nouveau, nous prenons refuge dans les Yoyaux Triples de tous les mondes dans dix directions. Nous prions pour l'étreinte des Pierres précieuses Triples et la protection. Nous prions pour que dont nous nous sommes repentis puisse être éradiqué et que nous avons regretté peut être purifié. Nous prions pour tous les gens qui se sont repentis aujourd'hui, d'ici jusqu'à la réalisation bodhi, peuvent avoir tous les rivaux pleins de ressentiment libérés, peuvent avoir toutes les souffrances soulagées et peuvent nettoyer toutes les mauvaises habitudes accumulées et les afflictions. Nous résolvons de nous absenter de quatre méchants destins et avoir des renaissances seulement à notre volonté.

Nous résolvons de servir le Buddhas et espérer recevoir leur endossement. Nous résolvons de pratiquer six paramitas et quatre esprits égaux. Nous espérons avoir les quatre capacités de compréhension sans obstacles et d'expression. Nous espérons avoir les dix pouvoirs de Bouddha. Nous espérons avoir le corps plein de solennité et glorieux et les pouvoirs surnaturels suprêmes sans afflictions. Nous résolvons d'atteindre l'esprit de diamants et accomplir l'éveil suprême.

nmchau
Site Admin
Posts: 1463
Joined: 01 Oct 2007 17:02
Contact:

Re: Luong Hoang Sam en français

Postby nmchau » 16 Jan 2008 17:17

Chapitre9 : le Résolvant des Ressentiments et de la Haine (suite)

Dans l'assemblée Dharma d'aujourd'hui, nous nous repentons d'abord pour notre méchant karma physique à tout l'être doué de sensations dans quatre formes de naissance et de six chemins de réincarnation. Le sutras a dit que la souffrance vient de notre corps. S'il n'y a apas de corps il n'y aura aucune souffrance. Donc, ce corps est l’origine de toutes les souffrances. Tous les trois mauvais châtiments sont les conséquences de ce corps. Les conduites des autres ne peuvent pas causer notre châtiment, et vice-versa. La cause vient de nos propres conduites et l'effet est notre récompense, pas celle des autres. Les offenses d'un mauvais acte sont infinies, inutiles pour mentionner le méchant karma accumulé dans notre vie entière. Nous nous soucions seulement de nos corps et ne tenons pas compte que les autres se soucient aussi de leurs corps. Nous nous soucions seulement de notre propre souffrance en oubliant souvent que les autres ont leur souffrance aussi. Nous recherchons seulement notre propre paix et bonheur en ignorant que les autres recherchent aussi leur paix et bonheur. À cause de notre ignorance, notre esprit fait une différentiation entre nous et les autres. Ensuite, nous classifions les autres dans les amis ou les ennemis. Donc, les créatures qui nous en veulent sont partout dans les six chemins de réincarnation. Si ce ressentiment n'est pas résolu, quand pouvons-nous être libérés de six chemins de réincarnation ? Est-ce qu'il n'est pas triste que nous migrions de kalpa à kalpa sans libération ?
Permettez-nous de susciter l'esprit déterminé véhémemment, vous sentir coupable profondément et vous repentir sérieusement. Nous devons faire cette pensée sincère pour atteindre le Buddhas dans dix directions. Une révérence sincère et prostration peuvent éradiquer le ressentiment et la souffrance. Ensemble, nous, avec la sincérité suprême et l'urgence, abattons et prenons le refuge dans les les plus compatissants du monde.
Noms des Boudhas
De nouveau, nous prenons refuge dans les Joyaux Triples des mondes dans les dix directions. Nous espérons être bénits avec le pouvoir de Bouddha, Dharma, Bodhisattvas et tous les sages vertueux, donc tout l'être doué de sensations plein de ressentiment de quatre formes de naissance et de six sentiers de réincarnation peut venir à cet assemblée Dharma. Ici, nous voulons nous repentir et nous excuser à chacun d'entre eux du fond de notre esprit. Notre ignorance fondamentale, depuis la nuit des temps et notre méchant karma physique étant la cause et la condition, a provoqué le ressentiment avec l'être doué de sensations dans le ciel et les mondes humains, avec les créatures dans l'asura et les mondes d'enfer et les créatures dans les spectres affamés et les mondes d'animal. Nous espérons être bénits avec le pouvoir de Bouddha, Dharma, Bodhisattvas et tous les sages vertueux, donc par le repentir d'aujourd'hui, dont nous nous sommes repentis aujourd'hui peut être éradiqué et que nous avons regretté peuvent être nettoyés. Nous espérons que cela aide aussi tout le passé, le présent et l'être doué de sensations plein de ressentiment futur de quatre formes de naissance et de six sentiers de réincarnation, s'ils sont notre ennemi ou pas, si leur ressentiment est profond ou non. Nous voulons ne plus avoir le châtiment de trois mondes - le monde du désir, le monde de forme et sans forme et pouvons souvent rencontrer nombreux Bouddha à la destination nous serons nés à nouveau.
Aussi, nous nous sommes repentis ensemble aujourd'hui, depuis la nuit des temps le cycle de naissance et de mort, notre méchant karma physique étant la cause et la condition, avons provoqué le ressentiment plusieurs fois dans de méchants mondes. Il pourrait avoir été à cause de la colère, l'avarice, ou l'ignorance, que ces trois méchantes racines ont cultivée et se sont ensuivie dans nos dix méchants actes nous menant à avoir l'habitude de tuer les animaux, la vache, les moutons, et cetera. Il pourrait avoir été à cause du fait de planter le champ et la propriété, l'habitation et la résidence, ou à cause de l'argent, que nous avons tué d'autre être doué de sensations. De nouveau, depuis la nuit des temps, il pourrait avoir été pour nous profiter qui nous avons menés à poignarder d'autre être doué de sensations, être et faire semblant d'être un docteur et traiter des patients avec l'acupuncture. De telles offenses ont fait l'être doué de sensations sans nombre nous en vouloir. Aujourd'hui, nous nous repentons pour ces offenses et supplions pour leur éradication.
De nouveau, depuis la nuit des temps, nous pourrions avoir privé les autres, avoir volé des aliments des autres, avoir forcé l'être pour manger des aliments saumâtres et amers et avons bloqué l'approvisionnement en eau des autres. Aujourd'hui nous nous repentons et supplions pour l'éradication de tous tels méchants karmas et du ressentiment ensuivi.
De nouveau, depuis la nuit temps, nous pourrions avoir assassiné les êtres doués de sensations et avoir mangé leur chair, permettre aux trois méchantes racines de nous contrôler et fouetter l'être doué de sensations, a nourri l'être doué de sensations avec les aliments intoxicants et les a tués. Par conséquent, l'être doué de sensations plein de ressentiment est sans nombre et infini. Aujourd'hui nous nous repentons pour ces offenses et supplions pour leur éradication. De nouveau, depuis la nuit des temps, nous pourrions avoir écartés nous-mêmes des enseignants éclairés et avons fréquenté de méchants amis. Nos trois méchants karmas physiques se sont ensuivis dans le commis de toutes les sortes d'offenses. Nous pourrions avoir cédé dans le meurtre. Nous pourrions avoir tué des innocents. Nous pourrions avoir détruit des étangs, rempli des fossés, des créatures dérangées et tuées et tous les vers sous l'eau. Nous pourrions avoir mis le feu aux montagnes ou avoir monté le filet de pêche et les pièges pour attraper et tuer le poisson et des animaux. Par conséquent, les créatures pleines de ressentiment sont sans nombre et infinies. Aujourd'hui nous nous repentons pour ces offenses et supplions pour leur éradication.
Nous n'avons pas traité les autres de manière égale. Nous pourrions avoir triché nos clients en modifiant la balance pour notre avantage. Nous pourrions les avoir offensés avec de mauvais trucs. Nous pourrions avoir renversé les châteaux des autres et les avoir volés. Nous pourrions avoir volé les affaires des autres pour notre propre utilisation. Nous n'étions ni honnêtes, ni fidèle. Encore plus mauvais, nous pourrions avoir tué. Par conséquent, les créatures pleines de ressentiment sont sans nombre et infinies.
Aujourd'hui nous nous repentons pour ces offenses et supplions pour leur éradication.
De nouveau, depuis la nuit des temps, nous n'avons pas eu l'esprit et la conduite gentil. Nous pourrions avoir fait souffrir sévèrement tous les êtres dans les six chemins de réincarnation. Nous pourrions avoir fouetté nos membres de famille nous conduisant à gérer des relations difficiles. Nous pourrions avoir attaché et mis des créatures sous clé. Nous pourrions leur avoir fait mal en poignardant ou en tirant sur eux. Nous pourrions les avoir coupés en morceaux, les avoir épluchés et avoir fait cuire. Par conséquent, les créatures pleines de ressentiment sont sans nombre et infinies. Aujourd'hui nous nous repentons pour ces offenses et supplions pour leur éradication. De nouveau, depuis la nuit des temps, nous pourrions avoir commis tous les trois méchants karmas physiques, quatre méchants karmas verbaux, trois méchants karmas mentaux, quatre précepte sérieux breakings, cinq rébellions et tout le reste de mauvais actes. Nous pourrions avoir dépendu incorrectement de notre propre destin et ne pas avoir respecté de spiritueux saints. Nous pourrions avoir embêté nos supérieurs. Nous pourrions avoir été nés dans une famille d'aristocratie et donc, étions les gens arrogants, offensés et avons provoqué le ressentiment.
Nous pourrions avoir la meilleure connaissance et l'éducation que les autres et donc, étions les gens arrogants, offensés et avons provoqué le ressentiment. Nous pourrions avoir eu l'adresse d'écriture supérieure et donc, étions les gens arrogants, offensés et avons provoqué le ressentiment. Nous pourrions nous être vantés de la richesse et du luxe et donc, étions les gens arrogants, offensés et avons provoqué le ressentiment. Nous pourrions avoir été pointus en discutant des discours et donc, étions les gens arrogants, offensés et avons provoqué le ressentiment. L'origine de ressentiment de êtres peut commencer quand nous avons communiqué avec eux nous rapportant à la statue et à un champ de chance. Il pourrait avoir commencé quand nous avons communiqué avec les moines, les camarades de chambre peu importe s'ils ont un plus haut, égal, ou baissent le statut social que le nôtre, les camarades de classe, la famille et les parents, et-ou les parents et les parents. Par conséquent, les ressentiments sont sans nombre et infinis. Aujourd'hui, nous nous repentons pour nos offenses et supplions pour leur éradication
De nouveau, depuis beginningless le temps, nous pourrions avoir fait des créatures nous en vouloir quand nous étions dans le ciel et les royaumes humains. Nous pourrions avoir fait des créatures nous en vouloir quand nous étions dans les royaumes d'enfer et l'asura. Nous pourrions avoir fait l'être doué de sensations nous en vouloir quand nous étions dans l'animal et les royaumes de spectre affamés. Nous pourrions avoir même fait l'être doué de sensations dans dix directions nous en vouloir. Par conséquent, nos offenses sont sans nombre et infinies. Aujourd'hui nous nous repentons pour ces offenses et supplions pour leur éradication.
De nouveau, depuis beginningless le temps, nous pourrions avoir suivi les méchantes vues et pas avons honte à cause de notre jalousie, en cherchant à plaire d'autres de recevoir la promotion et cherchant pour la bonne réputation ou l'avantage de soi. Seulement le Buddhas et grand Boddhisattvas peuvent complètement réaliser une telle sorte de ressentiment et de ses effets de souffrance sans tenir compte de si les offenses sont sérieuses ou pas, grandes ou petites. Tous ces Buddhas et Bodhisattvas nous ont avec gentillesse dans leur esprit.
Depuis beginningless le cycle de naissance et de mort, nous avons fait tous les méchants actes, si nous l'avons fait nous-mêmes, ou avons conseillé à d'autres de le faire, ou étions joyeux en voyant d'autres le faire. Nous avons emporté les affaires de pierres précieuses triples, ou avons conseillé à d'autres de le prendre, ou étions joyeux en voyant d'autres le prend. Si cette offense est dissimulée ou pas, comme tout Buddhas et Bodhisattvas ont su et ont vu, la quantité de nos offenses nous fera descendre au diable, née à nouveau comme les spectres affamés et les animaux et né à nouveau à tout le méchant endroit ou aux pays limitrophes non-décents. Aujourd'hui nous nous repentons pour toutes ces offenses et supplions pour leur éradication.
Tous Buddhas ont le pouvoir inconcevable. Nous faisons la détermination de libérer toutes les créatures avec notre esprit gentil et compatissant. Aujourd'hui, tout Buddhas sera témoin de notre repentir aux créatures dans quatre formes de naissance et de six sentiers de réincarnation, parents, enseignants, anciens, famille et tous les parents. Nous nous repentons pour nos offenses passées et espérons résoudre les ressentiments. Nous promettons de rendre chaque créature pleine de ressentiment dans six sentiers de réincarnation heureuse.
Toute notre offre n'aura plus la différentiation d'amis et d'ennemis. Notre compréhension de vide nous aidera à surmonter tous les obstacles. En commençant aujourd'hui jusqu'à l'éclaircissement, l'affliction provoquée par le ressentiment d'autre ira faire finalement arrêté. Nos trois karmas seront purifiés et le ressentiment de toutes les créatures ira faire pour toujours parti. Nous irons faire né à nouveau dans le ciel et son hall du Trésor à notre désir. Nous serons capables de pratiquer les quatre esprits immesurables et six paramitas. Le cent de fortunes et de milliers de bienveillance nous arrivera. Nous nous étendrons sur Surangama Samadi et obtiendrons le corps semblable au diamant. Nous aurons la pensée de celui pour nous occuper de tous les six sentiers de réincarnation. Nous serons capables de les aider pour qu'ils n'aient rien de non résolu. Ensemble nous nous assoyons à l'assemblage Dharma et atteignons l'éclaircissement parfait.
Dans l'assemblée Dharma d'aujourd'hui, nous sommes ensemble déjà repentis pour notre karma physique. Notre karma physique est maintenant purifié, mais pas notre karma verbal, qui est aussi une raison de tout le ressentiment.

C'est pour pourquoi tous Buddhas nous avertissent pour pas critiquer, parler de méchants mots et ne pas être et se livrer au discours frivole. Nous devons savoir que le discours frivole provoque le problème au rapport humain. Le problème est si mauvais et son châtiment est une lourde punition. Les êtres humains dans ce monde ont souvent de méchantes pensées dans l'idée, parlent de méchants mots et font de méchants actes. Ces trois karmas font du mal à l'être doué de sensations mal. Dès que l'être doué de sensations est fait du mal, nous en voulons et faisons vœu à la vengeance. Quelquefois nos vœux de vengeance se matérialisent dans cette vie, quelquefois la vie ensuite. Une telle sorte de créatures pleines de ressentiment est partout dans les six sentiers de réincarnation. Ils sont attachés à la vengeance. Il ne finit jamais . Tout cela est en raison des actions fausses passées. Il fait non seulement est arrivé sans raison.
Nous nous rendrons compte que les trois physiques et quatre karmas verbaux sont effectivement l'origine de tous les maux. Les êtres humains dans ce monde, qui manquent d'être fidèles envers leurs nations et filiaux à leurs parents, auront la punition sévère de leur humeur étant lancée dans la soupe cuisinante quand ils meurent. Les gens qui sont partis à la maison pour rejoindre le monastère, mais le Bouddhisme détesté seront souvent nés aux méchants endroits.

Tout le ressentiment est ensuivi de nos trois mauvais karmas parmi lesquels le karma verbal est l'offense que nous avons faite le plus. Quand le châtiment de karma verbal arrive, c'est surtout amer et dur, comme une nuit pour toujours longue à laquelle cela ne met jamais fin.
Dans l'assemblage Dharma d'aujourd'hui, pour ceux qui ont le karma commun, la raison nous migrons dans six sentiers de réincarnation est souvent à cause du karma verbal. La langue immorale et la conversation frivole nous apportent inévitablement la méchante génération de châtiment après la génération. Nous ne devrions pas en avoir peur et nous repentir pour cela ? Depuis le jour nous avons notre conscience et esprit jusqu'à aujourd'hui, nous avons commis le méchant karma verbal. Nous avons été très impolis à tout l'être doué de sensations de quatre formes de naissance et de six sentiers de réincarnation aussi bien qu'aux parents, les enseignants, les anciens, la famille et tous les parents. En recevant ensemble avec les amis, nous avons souvent des discussions immorales. Nous simulons que l'existence est nulle et nul est l'existence. Nous dirions que nous ne voyons pas quelque chose quand vraiment nous le voyons, ou vice versa.

Nous dirions que nous n'avons pas entendu quelque chose quand vraiment nous l'avons entendu, ou vice versa. Nous dirions que nous n'avons pas fait quelque chose quand vraiment nous avons, ou vice versa.
Une telle inversion ressemble à la réalisation d'un ciel à l'envers. Nous nous profiterions et sacrifierions d'autres. Et encore plus mauvais, nous pourrions avoir détruit la réputation d'autre.
En parlant de nous, nous nous donnons toutes les sortes de mérites et de crédits. En parlant de d'autres, nous associons toute la sorte de mal avec eux. Nous critiquons même des sages saints; préjugez le roi et le père; le rire aux enseignants et aux anciens; et diffamation les gens bons et bien documentés. Nous n'avons aucune justice et ne voulons pas d'autres. Nous faisons d'autres perdre la vie, qui provoquera notre propre châtiment de souffrance et de chagrin.

Un temps court de jeu du truc est déjà assez pour provoquer des offenses sans nombre et sérieuses. Inutile dire en passant que nous associons de méchantes choses à l'être doué de sensations intentionnellement. Nous tous ensemble, depuis
royaumes humains. Nous pourrions avoir provoqué le ressentiment dans les royaumes d'enfer et asura. Nous pourrions avoir provoqué le ressentiment dans le spectre affamé et les royaumes d'animal. Nous pourrions avoir provoqué le ressentiment avec les parents, les enseignants, les anciens, la famille et tous les parents. Nous suscitons maintenant l'esprit gentil et compatissant, avec le même acte que Bodhisattva, avec la même promesse que Bodhisattva. De la part de cet être plein de ressentiment, nous comprenons le refuge et l'hommage de paie aux les plus compatissants du monde suivant.
(Bouddha appelle)


De nouveau, nous prenons le refuge dans les pierres précieuses triples de dix directions et de tout l'espace. Nous voulons être bénits avec le pouvoir de Bouddha, Dharma, Bodhisattvas et sages vertueux, donc tout l'être doué de sensations de quatre formes de naissance et de six sentiers de réincarnation être réveillé et vient à cet assemblage Dharma. Si n'importe lequel d'entre eux est disposé à venir, mais incapable à cause de leur restriction de corps, nous promettons d'être bénits avec le pouvoir de Bouddha, Dharma, Bodhisattvas et sages vertueux, fortifions leur humeur à cet endroit, accepter notre repentir de notre méchant karma verbal sur leur nom.
Notre ignorance fondamentale depuis le temps beginningless est provoquée et conditionnée par notre méchant karma verbal. Parce que notre méchant karma verbal, nous avons provoqué l'être doué de sensations dans les six sentiers de réincarnation en nous veulent. Nous promettons d'être avec le pouvoir de pierres précieuses triples, faire le passé, le présent et l'être doué de sensations plein de ressentiment futur de quatre formes de naissance et de six sentiers de réincarnation arrête pour toujours leur ressentiment à cause de notre repentir et cesse pour toujours leur ressentiment à cause de notre regret.
Nous tous, depuis le temps beginningless, à cause de nos trois méchantes racines (la colère, l'avarice, l'ignorance) le fait de devenir nos dix méchants actes et les quatre méchants karmas verbaux, ont commis des offenses sans nombre. Nos méchants mots pourraient avoir irrité et avoir dérangé nos parents, enseignants, anciens, famille, parents et tout l'être
doué de sensations. Notre mauvais karma pourrait être venu de mentir à nos parents. Notre mauvais karma pourrait être venu de mentir à nos enseignants et anciens. Notre mauvais karma pourrait être venu de mentir à notre famille et parents. Notre mauvais karma pourrait être venu de mentir à tout l'être doué de sensations. Nous pourrions avoir dit que nous n'avons pas vu quelque chose quand vraiment nous avons fait, ou vice versa.
Nous pourrions avoir dit que nous n'avons pas entendu quelque chose quand vraiment nous avons fait, ou vice versa. Nous pourrions avoir dit que nous n'avons pas été au courant de quelque chose quand vraiment nous avons fait, ou vice versa. Nous pourrions avoir menti et avons ainsi le karma verbal à cause de la fierté ou de la jalousie. De telles sortes de méchantes actions sont sans nombre et infinies. Aujourd'hui nous nous repentons pour ces offenses et supplions pour leur éradication.
De nouveau, depuis le temps beginningless, nous critiquons et avons ainsi ce méchant karma verbal.
Quand nous avons entendu quelqu'un en critiquant d'autres avec de mauvais mots, nous ne pouvions pas le dissimuler. Nous avons dû dire à une personne de que l'autre dit et vice versa. De bons amis deviennent alors des ennemis et souffrent d'un mauvais rapport. Involontairement, nous pourrions avoir provoqué deux lutte de famille l'un l'autre. Nous pourrions avoir fait des membres de famille se séparer et ainsi la formation d'une famille cassée. Nous pourrions avoir critiquent et le problème provoqué entre un roi et ses conseillers. De telles sortes d'offenses sont sans nombre et infinies. Aujourd'hui nous nous repentons pour ces offenses et supplions pour leur éradication.
De nouveau, depuis beginningless le temps, nous pourrions avoir commis des offenses à cause de la conversation frivole aussi bien que les discussions dénuées de sens et vaines. Nous pourrions avoir irrité des parents, des enseignants, des anciens et des camarades de classe. Nous pourrions avoir offensé au degré que tout l'être doué de sensations dans les six sentiers de réincarnation est tout dérangé et affecté. Une telle sorte de karma verbal a fait l'être doué de sensations plein de ressentiment sans nombre et infini souffrir.
Aujourd'hui nous nous repentons pour ces offenses et supplions pour son éradication.
Nous voulons être bénits avec le pouvoir de Bouddha, Dharma, Bodhisattvas et tous les sages vertueux, qui sont témoins de notre repentir aujourd'hui, nous libérer de tout le ressentiment d'être doué de sensations de quatre formes de naissance et de six sentiers de réincarnation et d'être doué de sensations dans le passé, les générations présentes et futures.

Nous voulons être bénits avec le pouvoir de Bouddha, Dharma, Bodhisattvas et tous les sages vertueux, qui sont témoins de notre repentir aujourd'hui, nous libérer de toutes les offenses et arrêter de provoquer tout le ressentiment de nouveau qui peut nous envoyer en arrière aux trois méchants royaumes (l'enfer, le spectre affamé et l'animal). Nous voulons aussi éviter le châtiment de six sentiers d'incarnation qui nous fait connaître l'amertume.
En commençant aujourd'hui, toute notre offre n'aura pas la différentiation dans l'idée d'amis et d'ennemis. Nous nous mêlerons doucement à tous les gens comme l'eau confondue avec le lait. Nous rendrons tout le rapport aussi joyeux que le premier fruit permanent de Bodhisattva. Nous partirons pour toujours avec gentillesse avec notre famille et parents après l'enseignement de Dharma. En commençant aujourd'hui jusqu'à la réalisation de l'éclaircissement, nous n'espérons plus n'ont le châtiment de trois royaumes (le royaume de désir, le royaume de forme et sans forme). Nous voulons nous débarrasser de trois méchants karmas et des cinq inquiétudes de débutant. Nous faisons la détermination de cultiver et progresser sur les quatre esprits immesurables (la Gentillesse, la compassion, la joie et l'offre) et six paramitas. Nous jurons pratiquer le Grand de Véhicule Voie (Mahayana) pour atteindre le bon sens de Bouddha. Nous espérons que tous les vœux peuvent être réalisés. Nous espérons gagner les six pouvoirs surnaturels et comprendre complètement les causes et les conditions du passé, les cycles présents et futurs de naissance et de mort. Nous voulons atteindre le bon sens de Bouddha et le fruit d'éclaircissement.
Dans l'assemblage Dharma d'aujourd'hui, nous, qui avons le karma commun, nous sommes ensemble déjà repentis pour nos karmas physiques et verbaux. Ensuite, nous purifierons notre karma en raison de nos pensées. Tout l'être doué de sensations migre par le cycle de naissance et la mort sans libération est souvent à cause de l'accumulation de beaucoup de karmas en raison de nos pensées. Les dix méchants actes (le meurtre, le vol, l'adultère, les mensonges, en utilisant la langue immorale, la diffamation, la médisance, l'avarice, met en colère et les vues fausses) et cinq crimes abominables (tuant sa mère; le meurtre de son père; le meurtre d'un sage; blesser le corps de Bouddha; détruire l'harmonie du sangha) sont tous créés de l'esprit avec une pensée. Donc, Bouddha nous avertit pour ne pas être cupide, furieux, ignorant et ne pas avoir la méchante vue. Ils nous feront descendre au diable et souffrir infiniment.

Aujourd'hui nous tous voyons que notre esprit ordonne que toute notre conscience comme un roi ordonne à tous ses fonctionnaires. De méchantes discussions de nos bouches et méchants actes via nos corps peuvent causer de mauvais châtiments dans six sentiers de réincarnation. Nous saurons que puisque notre esprit provoque notre destruction, si nous voulons nous repentir, nous devrions changer d'avis d'abord et changer ensuite nos pensées deuxièmement. Pourquoi ? Le sutras a dit si nous pouvons contrôler notre esprit et avoir un simple (l'esprit) alors tout le reste travaille. Nous devons être conscients qu'en ayant un esprit purifié est la fondation pour la libération. De même la possession d'une pensée propre est la fondation pour le progrès. Un esprit pur et une pensée propre s'assurent que le châtiment de trois méchants royaumes de réincarnation et de toutes les souffrances associées à eux ne nous arrivera pas.

Pourtant, il est plus facile de prévenir de méchants karmas physiques et verbaux, mais pas un karma mental. Tathagata, de grands sages et tous les sages surveillent leur karma physique et verbal. Ne pas mentionner ces personnes stupides et peu éclairées moyennes, qui ne sont pas d'habitude prudentes sur ceux-ci! Ils ont besoin des leçons pour les tourner à la bienveillance. Donc, les sutras nous apprennent à soigner notre esprit comme le soignant d'un château et garder notre discours comme le fait de garder un embouteillage. Ils ont besoin d'un peu de soin.

Depuis beginningless le temps, notre ignorance nous avait menés à l'attachement. Par conséquent, nous sommes restés dans les cycles infinis de naissance et de mort. Il nous provoque aussi douze sortes de souffrances, huit méchantes choses, huit difficultés et nous faire migrer parmi trois méchants royaumes et six sentiers de réincarnation. Toutes ces souffrances sans nombre sont tous parce que notre méchant karma mental provoquant le ressentiment. La pensée après pensé, nous n'arrêtons jamais cette sorte de karma mental qui causent tous les méchants actes.
Quand les choses ne calculent pas la façon que nous voulons, nous devenons crueler en tête. Nous pourrions avoir tué l'être sans sympathie. Quand il s'entend à nous, une douleur faible semble intolérable. Quand il s'entend à d'autres, nous avons peur que leur douleur ne soit pas assez dure. En voyant des fautes d'autres, nous l'étendons unilatéralement à tous les gens. Pour notre propre faute, nous ne voulons pas que d'autres sachent. Nous devrions avoir honte pour cette sorte d'attitude.
De plus, la colère levée de l'esprit est un cambrioleur de grand sentier d'éclaircissement. Donc, sutras a dit que rien ne pourrait se frotter nos mérites et vertus plus qu'un esprit mis en colère. De plus, Avatamsaka Sutra a dit qu'une colère a pensé est le plus méchant dans toutes les sortes de maux. Pourquoi ? Il est parce qu'une colère a pensé peut provoquer des centaines et des milliers d'obstacles. Ces obstacles incluent : Pas n'en Voyant Bodhi, n'en Entendant pas Dharma, la Renaissance sur de Méchants Royaumes, Beaucoup de Maladie, Être diffamé, Né comme les Pensées Justes Sourdes, Perdantes, le Manque de Bon sens, Près de Méchants Amis, Déteste des Sages et une Bonne Personne, Lointaine-même de la Vue Juste. Il nous fait même dévier du Bouddhisme - la religion juste - et descendre dans le monde de démon; loin des gens bons et bien documentés; manque de toutes les bonnes racines; la renaissance aux familles de méchant karma; vivant à la limite lointaine; et cetera. Une telle sorte d'obstacles ne peut pas être toute mentionnée.
Depuis biginningless, nous devons avoir eu des pensées de colère sans nombre et infinies. Quand nous étions furieux, nous ne pourrions pas avoir évité de mettre en présence de la famille, pour ne pas mentionner l'être doué de sensations de six sentiers de réincarnation. Nous n'avons pas réalisé comment avec acharnement notre colère est et combien d'affliction il provoque. Quand nous avons des désirs, que chose nous ne voulons pas ? Si les choses vont à notre but, donc qui peut éviter pour provoquer le karma ? Donc, quand un empereur est fou, les morts sont le long des dizaines de milliers de miles. Ce mal mental sympathise avec notre conscience. Il arrive aux tant sages que stupides, le statut haut social et les de niveau bas. Aucun d'eux ne se repent jamais et le regret depuis même un jour.
Dans l'assemblage Dharma d'aujourd'hui, nous, qui avons le karma commun, sommes dérangés par notre colère. Bien que nous aimions éviter des pensées de colère, mais quand la condition survient, nous commettons d'habitude le méchant karma. Quand pouvons-nous dévier de cette souffrance ? Maintenant que nous sommes au courant de nos offenses, comment nous ne pouvons pas être disposés à regretter et changer ?
Aujourd'hui nous devons ici ensemble sincèrement nous repentir pour nos offenses. Chacun doit le faire. Avec la sincérité suprême et l'urgence, nous abattons pour prendre le refuge dans les les plus compatissants du monde.
(Nom de Bouddha)

De nouveau, nous prenons le refuge dans les pierres précieuses triples de dix directions et de tout l'espace. Nous espérons être bénits avec le pouvoir de gentillesse et compassion et le pouvoir de libération infinie et infinie, faire face à l'être doué de sensations de quatre formes de naissance et de six sentiers de réincarnation, parents, enseignants, anciens, famille et tous les parents et nous repentir pour tout le ressentiment que nous avons provoqué, si cet être doué de sensations plein de ressentiment est nos ennemis ou pas, si le ressentiment est sérieux ou non.

Pour tout le ressentiment passé qui n'a pas été résolu, nous nous repentons et faisons la détermination de le résoudre. Pour le ressentiment futur non être embrouillé encore, nous osons ne pas le faire arriver. Nous prions sérieusement pour le pouvoir de pierres précieuses triples, nous étreindre et protéger. Nous supplions malheureusement pour leur protection pour que nous puissions être émancipés.

Nous tous, depuis beginningless le temps, en raison de notre méchant karma mental étant la cause et la condition, nous avons provoqué des ressentiments dans les quatre formes de naissance et de six sentiers de réincarnation, parents, enseignants, anciens, famille et tous les parents. Si ces ressentiments sont sérieux ou pas, aujourd'hui nous suscitons la détermination pour le repentir. Nous supplions pour l'éradication de tous les ressentiments.
De nouveau, depuis beginningless le temps, nos trois méchantes racines conditionnent notre avarice et notre avarice conditionne notre karma d'avarice.

Dans tous les royaumes Dharma, nous pourrions avoir une mauvaise pensée du fait d'emporter toutes les affaires d'autres pour notre propre utilisation. Nous pourrions avoir pensé au fait d'occuper même ces affaires de nos parents, enseignants, anciens, famille, parents, tout l'être doué de sensations, être divin. De telles sortes d'offenses sont sans nombre et infinies. Aujourd'hui nous nous repentons pour ces offenses et supplions pour leur éradication.
De nouveau, depuis beginningless le temps, notre colère le karma mental nous brûle le jour et la nuit sans moment simple de reste. Un petit désappointement peut nous faire devenir furieux. Il peut nous faire offenser tout l'être doué de sensations, comme la correction d'eux, noyez-les, privez-les ou l'accrochage et fermez-les. De telles sortes d'offenses de la colère sont sans nombre et infinies.
Aujourd'hui nous nous repentons pour ces offenses et supplions pour son éradication.

De nouveau, depuis beginningless le temps, nous sommes conduits par notre ignorance. Notre karma est de cette ignorance. Il n'y a personne le méchant acte non fait par nous. Nous manquons du bon sens juste. Nous croyons dans le méchant discours et acceptons de méchants enseignements. Une telle ignorance a provoqué des ressentiments sans nombre et infinis. Aujourd'hui nous nous repentons pour ces offenses et supplions pour son éradication.

De nouveau, depuis beginningless le temps, nous avons fait dix méchants actes et avons provoqué des ressentiments et un méchant karma. Toutes nos pensées ont simplement essayé de profiter des situations. Nous n'avons jamais arrêté de penser cette voie. Nous avons encouragé l'être doué de sensations à commettre des offenses. Si les choses ne travaillaient pas dans la façon que nous avons voulue ou pas sommes allés à notre corps et esprit, notre méchant esprit est devenu encore plus mauvais. Nous étions des trucs enjoués et joués à d'autres. Nous n'avons pas traité d'autres de la façon juste. Nous avons plu d'autres pas de la façon juste et n'avons pas eu honte pour cela. De telles sortes d'offenses sont sans nombre et infinies. Ils nous font souffrir amèrement dans les six sentiers de réincarnation. Aujourd'hui nous nous repentons pour ces offenses et supplions pour leur éradication.

Depuis beginningless le temps, aucun de nos karmas physiques, verbaux et mentaux n'a été bon.
Un tel méchant karma est de toutes les offenses commises quand s'occupant de Bouddha, Dharma, tout Bodhisattvas et sages. De telles sortes d'offenses sont sans nombre et infinies. Aujourd'hui nous nous repentons sincèrement pour ces offenses et supplions pour son éradication.
De nouveau, depuis beginningless le temps, nous avons commis trois physique, quatre verbal et trois méchants karmas mentaux. La Cinq soi-disant Rébellion et Quatre offenses Abominables ont tous été commis. Aujourd'hui nous nous repentons pour ces offenses et supplions pour leur éradication.

De nouveau, depuis beginningless le temps, nos six racines réagissent à six poussières produisant six consciences. Ce processus a été plein de l'illusion et de l'inversion. Nos attachements à toutes les conditions nous mènent à commettre toutes les offenses. Aujourd'hui nous nous repentons pour ces offenses et supplions pour leur éradication.
De nouveau, depuis beginningless le temps, nous cassions souvent des préceptes de maintenir des manières données de la dignité, les préceptes de suivants de tout bon Dharma et les préceptes d'aider tout l'être doué de sensations. Quand nous mourons, cela nous provoquera à souvent la descente aux trois méchants royaumes : au diable où nous avons des souffrances sans nombre et infinies; au spectre affamé où nous avons toujours faim, assoiffés et dérangé par la chaleur; au royaume d'animal où nous mangeons des aliments sales et subissons la vie difficile. Même si nous né à nouveau comme les êtres humains, nous serons souvent impliqués dans les discours frivoles et croire dans le méchant enseignement. Ainsi, nous sommes déviés de la voie juste et nous submergeons dans la mer de naissance et de mort sans libération. Une telle sorte de ressentiment à partir du passé, l'être doué de sensations plein de ressentiment présent et futur est sans nombre. Seulement tous Buddhas ont complètement réalisé et ont vu combien d'offenses nous avons commis. Aujourd'hui nous nous repentons pour ces offenses et supplions pour son éradication.

Nous espérons être bénits avec le pouvoir de tous les Bouddhas de grande gentillesse et compassion, le pouvoir surnaturel suprême et le pouvoir de faire l'être doué de sensations suivre dharma, nous aider à nous repentir aujourd'hui pour tous les ressentiments que nous avons provoqués. Pour l'être doué de sensations des six sentiers de réincarnation et de quatre formes de naissance, si le ressentiment est arrivé ou pas, nous promettons d'être bénits avec le pouvoir de Bouddha, Bodhisattvas et tous les sages vertueux, rendre tout le ressentiment éteint.
En commençant aujourd'hui jusqu'à l'éclaircissement, nous voulons que toutes nos offenses karmic soient finalement nettoyées. Nous jurons quitter les méchants royaumes et être nés à nouveau au terrain purifié. Nous jurons abandonner la vie pleine de ressentiment pour gagner la vie de bon sens. Nous jurons abandonner le corps plein de ressentiment pour gagner le corps de bon sens. Nous jurons abandonner les souffrances de méchants royaumes pour accomplir la félicité ultime. Nous jurons nous soucier de la souffrance dans les méchants royaumes et suscitons ainsi l'esprit de bodhi. Nous jurons nous exercer durement sans reste jusqu'à l'accomplissement du niveau de Dix soi-disant Acte Habitant. Nous faisons vœu à alors, revenons à ce monde pour libérer tout l'être doué de sensations.

Dans l'assemblage Dharma d'aujourd'hui, nous, qui avons le karma commun, voulons être purifiés et libérés par notre repentir et obtenons le bon sens et le pouvoir magique. Peut cette purification et libération réalisent aussi sur tout l'être doué de sensations, devant, le présent et les générations pour toujours futures, de quatre formes de naissance et de six sentiers de réincarnation. Nous voulons que tout l'être doué de sensations, en commençant aujourd'hui jusqu'à l'éclaircissement, rencontre souvent les corps Dharma de tous les Bouddhas; rencontrera souvent les trente-deux caractéristiques de tous les Bouddhas; rencontrera souvent les quatre-vingts sortes de tous les Bouddhas de bienveillance; et rencontrera souvent l'émancipation de tous les Bouddhas d'êtres humains dans l'enfer.
De plus, nous souhaitons tous qui ont le karma commun dans l'assemblage Dharma d'aujourd'hui, par nos mérites de repentir, en commençant aujourd'hui jusqu'à l'éclaircissement, ne devra jamais passer par la punition brûlante dans l'enfer; ne devra jamais subir la faim et la soif comme un spectre affamé; ne devra jamais être tué comme un animal être; et même comme un être humain, ne deviendra pas malade en raison de quatre cents maladies; ne passera jamais par la chaleur extrême et le froid; ne sera jamais empoisonné et ne subira jamais la faim et la soif.

De plus, nous souhaitons nous tous, en commençant aujourd'hui, tenir des préceptes; n'avoir aucune profanation; à la bienveillance de pratique; avoir l'appréciation; faire des offres aux parents comme la réalisation de l'offre à Bouddha; traiter des enseignants et des anciens comme le traitement de tout Buddhas; respecter les rois aiment respecter un vrai corps Dharma et traiter d'autres nous aiment.
De plus, nous voulons que nous tous, en commençant aujourd'hui jusqu'à l'éclaircissement, réalisions complètement le sens de Dharma, être sages et comprendre Mahayana; comprendre vrai Dharma; être capable à moi éclaircissent sans compter sur d'autres; avoir un esprit ferme pour chercher Buddhahood; alors libérer l'être infini; finalement accomplir l'éclaircissement suprême au même niveau que Tathagata.

Dans l'assemblage Dharma d'aujourd'hui, tant la vie qu'a décéder l'être être notre témoin pour notre petit désir. Notre désir suprême est d'être né à nouveau à un endroit où un sage vit. Dans cet endroit, un temple est construit pour faire des offres à Bouddha. Ainsi tout l'être doué de sensations est utile par cela. Nous serons souvent avec gentillesse étreints et protégés par les Pierres précieuses Triples. Nous nous exercerons souvent avec zèle sans céder dans la joie de ce monde. Nous réaliserons la nature nulle de tout le Dharma et nous pouvons faire notre tour de ressentiments à la gentillesse. Notre esprit de bodhi n'ira pas faire la régression. En commençant aujourd'hui, n'importe quel petit mérite de notre bonne action tout contribuera pour améliorer la force des susdits vœux.
De plus, si nous étions nés à nouveau comme un être humain, nous regrettons que nous ne puissions pas être nés à une famille gentille où un temple est proche pour moi pour faire des offres. Ainsi nous pouvons pratiquer toutes les bonnes actions et faire le bon ami avec les moines d'enseignant. Nous serons un végétarien. Nous n'aurons pas d'esprit souillé. Nous n'aurons pas besoin d'une femme. Nous serons pacifiques et aiderons d'autres même à la charge de moi.

De plus, si nous ne pouvons pas être libérés, au lieu de cela né à nouveau comme la divinité, nous regrettons que nous ne puissions pas être un fort gardien de Bouddhiste ou une divinité qui aide les nécessaires. Comme une divinité, nous n'aurons pas besoin des réserves de vêtements et d'aliments. Ils seront tous naturellement fournis.

De plus, si nous ne pouvons pas être libérés, au lieu de cela né à nouveau comme un animal, nous regrettons que nous ne puissions pas vivre dans une montagne profonde, en mâchant l'herbe et en buvant d'eaux sans souffrances. Si nous marchons de notre cachette, nous ne serons pas capturés.

De plus, si nous ne pouvons pas être libérés, au lieu de cela né à nouveau comme un spectre affamé, nous regrettons que nous ne puissions pas être confortables sans la torture de chaleur extrême et nous pourrions faire d'autre spectre se repentir pendant le passé mal et susciter l'esprit de Bodhi.

De plus, si nous ne pouvons pas être libérés, au lieu de cela né à nouveau dans l'enfer, nous regrettons que nous ne puissions pas comprendre notre destin et faire d'autre être de souffrance se repentir pendant le passé mal et susciter l'esprit de Bodhi. Nous tous serons toujours soucieux pour l'esprit de Bodhi. Faites cet esprit de Bodhi pour constamment grandir. Nous supplions humblement à tout Buddhas dans dix directions, tout Bodhisattvas et tous les sages, avec gentillesse être témoin de nous. De nouveau, nous voulons à tout l'être divin et quatre rois de ciel aider les bons gens, punir de méchants, protéger et soutenir mantras. Cinq nagas et huit rois de dragon sont témoins de ce désir. Nous prenons maintenant sincèrement le refuge dans les Pierres précieuses Triples de nouveau.


Return to “Tu Tập”

Who is online

Users browsing this forum: Google [Bot] and 1 guest